Lingua   

Un autre Pauvre

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese



Tout autour de la grande ville
Campe une armée grise et civile.
Avec sa vie et ses drapeaux
Faits de bouts, de morceaux, de lambeaux
Elle campe et patiente
En une éternelle attente.
Son désir est d’y entrer, de s’y installer
Mais elle est toujours repoussée
Par les murs de la vie organisée.
Et tous les jours, on voit arriver
Jusqu’à la porte des maisons
Ces étrangers messagers.
Il y en a des milliers, il y en a des millions.
Pitié, faiblesse, vague solidarité
Nous voilà liés
Et ils viennent et reviennent
Des années durant
Sur le seuil, presque transparents.
À force, avec le temps, ils deviennent
Des relations anciennes.

Le carillon sonne.
On ouvre, c’est un homme, une personne
Avec son histoire obscure
Écrite sur sa figure.
Et il parle, il raconte
Le besoin,
Qui l’a mis en chemin
Et qui le pousse
À marcher dès le matin.
Même faux, même inventé
Ce récit, c’est la vérité.

Petit, poussiéreux, timide,
Avec sa tête ronde et chauve,
Ses yeux larmoyants et humides
Et l’insistance passive
De l’espoir sans horizon.
Il dit sortir d’années de pension,
De sanatorium et de prison.

Avant, il était coiffeur ou barbier ;
Il faut racheter les outils de son métier :
Tondeuse, brosses, peignes, rasoirs, ciseaux.
Quelle importance que ce soit vrai ou faux ?
C’est juste une histoire.
Personne ne demande d’y croire.
Maintenant, il n’est plus coiffeur ou barbier
Il a oublié la prison et le sana.
On se connaît ; plus besoin de raconter.
Comment ça va ? Ça va
Très bien, réponse machinale.
Une autre fois, ça va ? Comment ça va ?
Mal, terriblement mal.
Mal, vous aussi ?
Vous n’avez plus d’argent ? Mon pauvre ami !

Puis, j’ai déménagé,
Dans un lointain quartier.
Il m’a retrouvé.
Il est revenu une fois, deux fois
Puis, une dernière fois.
Il a sonné un matin ;
Il a dit, c’est trop loin.
Je ne viendrai plus.
Cherchez un autre pauvre
Et un autre pauvre
Est venu.

Avant, il était coiffeur ou barbier ;
Il faut racheter les outils de son métier :
Tondeuse, brosses, peignes, rasoirs, ciseaux.
Quelle importance que ce soit vrai ou faux ?
C’est juste une histoire.
Personne ne demande d’y croire.


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org