Language   

En ce temps-là, Till

Marco Valdo M.I.
Language: French



En ce temps-là, Till s'en allait
Par bois, champs, villages et villes
Car le ban de Till
Était de trois ans et lentement coulait.

En ce temps-là, inquisiteurs, théologiens, évêques
Abbés, prêtres, moines et tous catholiques
Félicitaient l'Empereur de ses victoires
Et lui remontraient que l'Église soignait sa gloire.

En ce temps-là, un archevêque d'Espagne réclama
Six mille têtes bonnes chrétiennes
Tombées en l'hérésie luthérienne ;
Six mille têtes tombèrent ; six mille corps, on brûla.

En ce temps-là, les biens des hérétiques
Revenaient au souverain catholique.
L'Empereur pensait : six mille, ce n'est pas assez
Car la vie est chère pour les majestés.

En ce temps-là, Till sentait la terrible odeur.
Partout, Till voyait fleurir l'horreur :
Les têtes fichées sur les poteaux ;
Les filles jetées au fil de l'eau ;

Les hommes écartelés nus sur la roue,
Frappés encore et encore de barres de fer ;
Les femmes mises au trou et couvertes de terre ;
Et les bourreaux dansaient dans cette gadoue.

Till regardait toutes ces morts avec courage.
À Louvain, il vit brûler d'un coup trente luthériens.
À Limbourg, une famille agonisait en se tenant la main.
En ce temps-là, Till ravalait sa rage.

En ce temps-là, sur les places coulait le sang,
Tremblait le feu, mouraient les cris, les hurlements.
Till errait muet dans ce monde dément,
Car le ban de Till était de trois ans.


Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org