Lingua   

Gand, La Dame

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese



Déjà ruinée, exsangue et révoltée
Gand, la dame, refusa de verser
À l'Empereur son fils, le tribut demandé.
Charles dit : elle sera rudement châtiée.

La bastonnade d'un fils est plus dure
Au dos de sa mère
Que la sanglante blessure
Faite par une main étrangère.

Bon prince, François au Long-Nez
Laissa passer Charles et ses armées.
Entre souverains, il faut bien s'entraider.
Ainsi, l'Empereur franchit les Pyrénées.

Enfin, Charles-Quint vînt au travers de la France.
Avec quatre mille chevaux et dix fois plus de fantassins.
Il entra dans Gand, la bourgeoise, presque sans résistance.
Il lui infligea le plus terrible chagrin.

Ses sbires s'en furent partout en ville
On vit des postes militaires et des rondes peu civiles.
Alors seulement, Charles prononça la sentence.
Le peuple de la cité était puni pour désobéissance.

Il fit raser toutes les défenses :
Les murs, les tours, les portes.
Il abolit toutes les libertés.
Pour enrichir l'Espagne, tout fut confisqué.

Prise par la ruse et punie par les armes,
Gand ne parla plus et ne put plus se défendre.
Roelandt, la grande cloche, vit pendre
À son battant, celui qui avait donné l'alarme.


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org