Language   

La voix des prisons

Dominique Grange
Language: French



Entendez-vous la voix des prisons,
Des mutinés de Toul, de Nancy,
De Clairvaux, Loos, Amiens ou de Nîmes,
Cette voix qui crie «insurrection !»

Ce sont nos frères, nos enfants, nos maris,
Nos frangines, nos camarades, nos amis
A qui ne reste que la violence
Pour abattre le mur du silence.

Mais dehors, derrière les grilles,
la misère a le même goût,
Révoltés des prisons Bastilles,
tous ceux qui luttent sont avec vous,
tous ceux qui luttent sont avec vous.


Paysans, ouvriers ou précaires,
Immigrés, militants, clandestins,
Les brimades, les fouilles au corps, l’arbitraire:
Y’en aura pour tous et chacun.

Car reprendre ta liberté ne suffit pas :
La prison c'est une zone de non-droit
Si tu l’ouvres un jour où t’en as marre,
C’est l’isolement, le cachot, le mitard.

Mais dehors, derrière les grilles,
la misère a le même goût,
Révoltés des prisons Bastilles,
tous ceux qui luttent sont avec vous,
tous ceux qui luttent sont avec vous.


Dans toutes les prisons on tabasse,
Trois matons qui s’emmerdent : tu y passes
On a froid, on bouffe mal, on devient cinglé,
Entassés dans quelques mètres carrés.

Tuer le temps dans ce ghetto, jour après jour,
Compter les heures chaque nuit sans amour
Dans les couloirs de la mort lente, plus de repère,
Faut s’accrocher pour pas s’foutre en l’air.

Mais dehors, derrière les grilles,
la misère a le même goût,
Révoltés des prisons Bastilles,
tous ceux qui luttent sont avec vous,
tous ceux qui luttent sont avec vous.


Ceux de Toul ont montré le chemin:
Refus d’plateau, refus de rentrer, de promenade
Au début, ils voulaient dialoguer
Mais l’dirlo n’a rien voulu lâcher.

Une étincelle, et la prison s’est embrasée,
Et quand les gars sur les toits sont montés,
Au bandeau attroupés au pied du mur
Ils gueulaient "à bas la dictature".

Mais dehors, derrière les grilles,
la misère a le même goût,
Révoltés des prisons Bastilles,
tous ceux qui luttent sont avec vous,
tous ceux qui luttent sont avec vous.


Quelque part, sur une banderole,
Ils ont écrit "on nous traite comme des chiens",
D’autres ont crié "les jeunes avec nous"
Et les médias ont dit qu’ils étaient saouls.

Drôles d’ivrognes que ces hommes en colère
Qui soudain, osaient se révolter
Contre les mouroirs pénitentiaires
Au nom du droit à la dignité.

Mais dehors, derrière les grilles,
la misère a le même goût,
Révoltés des prisons Bastilles,
tous ceux qui luttent sont avec vous,
tous ceux qui luttent sont avec vous.


M’sieur Papon fait des bulles dans son bain,
Les patrons assassins dorment au chaud
Pendant ce temps là chez les longues peines,
Insidieuse, la torture blanche prend son turbin.

Et les perpés en fin d’exil, fin de survie,
Les détenus âgés, malades, handicapés
Déshumanisés, méprisés, abandonnés,
Agonisent, chaînes aux pieds, mains menottées.

Mais dehors, derrière les grilles,
la misère a le même goût,
Révoltés des prisons Bastilles,
le cœur du peuple bat pour vous,
le cœur du peuple bat pour vous.


Entendez-vous la voix des prisons,
Des mutinés de Toul, de Nancy,
De Clervaux, Loches, Amiens, ou de Nîmes,
De Caen, Périgueux, Melun, La Talaudière,
Saint-Maur, Arles, de la Santé, des Baumettes,
de Fleury-Mérogis, de Lannemezan, de Poissy
Bastia, Angers, Tarascon, Perpignan, Pontoise,
Muret, Fresnes, Mulhouse, Grenoble, Saint-Michel,
Draguignan, Mende, Ensisheim, Besançon,
Lyon Saint Paul, Saint Joseph, Avignon
Fontevraud, Ajaccio, Eysses, Saint Martin de Ré,
Bois d’Arcy, Angoulême, Evreux, Dieppe,
Beauvais, Saintes, Coutances, Mesqueleu, Nantes,
Varces, Dijon, Montpellier, Douai, Rouen,
Rennes, Pointe-à-Pitre, Tulle, Béthune, Saint-Mihiel,
Colmar,  Neuvic sur l’Isle, Remire-Montjoly en Guyane
Cette voix qui crie INSURRECTION !


Main Page

Please report any error in lyrics or commentaries to antiwarsongs@gmail.com

Note for non-Italian users: Sorry, though the interface of this website is translated into English, most commentaries and biographies are in Italian and/or in other languages like French, German, Spanish, Russian etc.




hosted by inventati.org