Lingua   

Ravachol

Renaud
Lingua: Francese



Il s’app’lait Ravachol, c’était un anarchiste
qu’avait des idées folles, des idées terroristes
Il fabriquait des bombes et les faisait sauter
pour emmerder le monde, les bourgeois, les curés.
A la porte des banques, dans les commissariats,
ça f’sait un double bang, j’aurais aimé voir ça.

Mais un jour il fut trahi par sa meilleure amie,
livré à la police, la prétendue justice.
Au cours de son procès, il déclara notamment
n’avoir tué aucun innocent,
vu qu’il n’avait frappé que la bourgeoisie,
que les flics, les curés, les fonctionnaires pourris.

Mais le juge dit: Ravachol, on a trop discuté,
tu n’as plus la parole, maint’nant on va trancher!
Devant la guillotine il cita, ben voyons,
le camarade Bakounine et l’camarade Proudhon:
Si tu veux être heureux pends ton propriétaire,
coupe les curés en deux, tue les p’tits fonctionnaires!

Son exemple fut suivi quelques années plus tard
par Emile Henry, autre ennemi du pouvoir.
Camarade qui veux lutter autour du drapeau noir,
drapeau d’la liberté, drapeau de l’espoir,
rejoins le combat du Groupe Ravachol
et n’oublie pas qu’la propriété, c’est l’vol!

Il s’appl’ait Ravachol, c’était un anarchiste
qu’avait des idées pas si folles, des idées terroristes.


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org