Lingua   

Et si c'était un homme ? (Se questo era un uomo ?)

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese



À la fête de chez nous, chaque année
Pour récompenser le peuple de nos vallées
Dans l'arène, une grande corrida est organisée
Un animal différent, chaque année
Est invité à combattre sa propre destinée.

Tous les dix ans comme cette année
L'animal est un homme de race certifiée
À grand prix acheté au marché de l'humain
Sa gloire, sa gloire ? : Combattre son propre destin.
Un bel individu : blond, grand, musculeux
Un spécimen longiligne et nerveux
Prestance royale, yeux de diamant
Crinière au vent et poils luisants.

À la fête de chez nous, chaque année
Pour récompenser le peuple de nos vallées
Dans l'arène, une grande corrida est organisée
Un animal différent, chaque année
Est invité à combattre sa propre destinée.

C'est une course magnifique
Une grande fiesta authentique
Les tribunes de l'arène sont combles
Les femmes des mains retiennent leurs poitrines nues
Les uniformes rutilent et frémissent en grande tenue
Tout trépigne déjà, l'apnée est à son comble
Dans l'arène surchauffée, on attend
La belle agonie, le combat à sang.

À la fête de chez nous, chaque année
Pour récompenser le peuple de nos vallées
Dans l'arène, une grande corrida est organisée
Un animal différent, chaque année
Est invité à combattre sa propre destinée.

Étranger, jouis du spectacle ! C'est notre carnaval
Entre alors en scène, un picador à cheval
Puis, tous les autres en habits de lumière
Banderilleros, matador et en dernier : le puntillero
D'un coup net, d'une entaille lente et fière
Il finira la fête, c'est l'ultime bourreau.
Les cris déferlent en vagues espacées
Les femmes se pâment, la fête est commencée.

À la fête de chez nous, chaque année
Pour récompenser le peuple de nos vallées
Dans l'arène, une grande corrida est organisée
Un animal différent, chaque année
Est invité à combattre sa propre destinée.

L'entrée de l'homme nu et peint, paré, liturgique
Déclenche l’orage de l'enthousiasme : Ola, ola, ola
Et la lente exécution commence. On frappe, on pique, on pique
Par devant, par derrière, dans le dos, dans les bras.
On banderille, on blesse, on émoustille ces dames catholiques.
L'homme se défend. Toute la meute s'encourt, tout la meute s'en va
Courage, honneur ! Frapper, blesser, insulter et panique.
Les nervis effrayés n'ont plus d'audace, ils ne sont déjà plus là.

À la fête de chez nous, chaque année
Pour récompenser le peuple de nos vallées
Une grande corrida est organisée
Un animal différent, chaque année
Est invité à combattre sa propre destinée.

L'homme s’essouffle, l'homme se tord
À genoux, il regarde venir sa mort
Cent pas, nonante-neuf pas, nonante-huit pas
La foule secouée de spasmes jouit
Droit sur lui, ils marchent tous sur lui
Soixante-trois pas, soixante-deux pas, soixante et un pas
Tambours, trompettes et cris éclatent dans son cerveau
Dans sa tête meurtrie, entrent l'hystérie et les tonnerres infernaux.

À la fête de chez nous, chaque année
Pour récompenser le peuple de nos vallées
Dans l'arène, une grande corrida est organisée
Un animal différent, chaque année
Est invité à combattre sa propre destinée.

Vingt-cinq pas, vingt-quatre pas...
Le silence couvre tout. Le silence commence, ..
Le silence déchire le silence
Le tohu-bohu d'un coup est loin, si loin...
On approche, les pieds sont là, pas loin
Quatorze pas, treize pas...
Cuirs luisants, cuirs brillants, cuirs lourds,
Le cauchemar éveillé tourne court.

À la fête de chez nous, chaque année
Pour récompenser le peuple de nos vallées
Dans l'arène, une grande corrida est organisée
Un animal différent, chaque année
Est invité à combattre sa propre destinée.

Huit pas, sept pas...
Les pointes touchent le sol,
Elles craquent à la pliure molle...
Trois pas, deux pas, un pas...
Crac, l'épée entre mes bras,
L'épée s'enfonce, mais ne tue pas.
Le puntillero dans la main gauche : la puntilla..
Trois pas, deux pas, un pas, zéro pas...

À la fête de chez nous, chaque année
Pour récompenser le peuple de nos vallées
Dans l'arène, une grande corrida est organisée
Un animal différent, chaque année
Est invité à combattre sa propre destinée.


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org