Lingua   

La Chanson des Chômeurs

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese



Sous prétexte qu'on est des chômeurs
Y a des gens qui nous font la gueule
Y a des filles qui font les bégueules
Quand on leur propose notre cœur
Elles sont là comme des saintes-nitouches
A crâner, à faire les fines bouches
Et se tirent quand elles voient là que voilà qu'on arrive
Mais, nom de Dieu, faut bien qu'on vive

On pourrait, pour avoir des ronds
Comme ça se fait parfois à la ronde,
Chercher une place dans le monde
Où on gagne des masses de pognon
On serait des travailleurs honnêtes
On prendrait tout de même la galette
Nous, on est toujours à la dérive
Et alors, quoi ? Faut bien qu'on vive

Y a des moyens qu'on connaît pas
Par exemple, il y en a qui turbinent
On dit qu'ils ont la bonne combine
Mais ça, c'est des trucs qui durent pas
Quand le patron, pour s'en aller en Chine,
Délocalise avec toutes les machines
Faut y penser car ça arrive
Nous, on prévoit, faut bien qu'on vive

On vit d'allocations au jour le jour
Les familiales, c'est pour les gosses
Même quand parfois en intérim, on bosse
Si ça n'arrive pas tous les jours
Ça a au moins un avantage
Ça nous fait changer de paysage
Un patron va, un autre arrive
Et puis, tout de même, faut bien qu'on vive

Si on passe notre vie dans le malheur
Si, pour l'emploi, on n'a pas de chance
C'est uniquement par bienfaisance
Et par respect pour les travailleurs
Leur boulot, faut pas qu'on y touche
Ça serait leur arracher le pain de la bouche
Comme y a pas d'autre alternative
On est chômeurs, faut bien qu'on vive

ON EST CHÔMEURS, FAUT BIEN QU'ON VIVE YVES


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org