Lingua   

GUILLAUME SEZNEC: [7] Seznec est innocent!

Tri Yann
Lingua: Francese



Seznec est innocent !
[Justice pour Seznec !]

Depuis bientôt deux ans, avec indépendance,
Avec toute la bonne foi des gens honnêtes et bons,
Un journaliste sérieux, plein d'espoir, de vaillance
Mène pour la Justice un combat dur et long.

L'enjeu de cette bataille est d'arracher au bagne,
Une homme qui y languit, un martyr innocent,
Et de faire réviser, au moyen d'une campagne,
Une erreur judiciaire comme il y en a tant.

Elle n'est pas infaillible, la Justice qui nous mène.
Parfois même elle démontre son incapacité.
Voyez les attentats d'Ingrandes et de Rennes,
Elle a fouillé partout et elle n'a rien trouvé.

Dans notre Finistère on fit une contre-enquête
En faveur du facteur-receveur Herriquet.
Il était innocent ! et la preuve en fut faite,
Il revînt, mais sans être réhabilité !

De même Bissonnier, sur de faux témoignages,
Fût envoyé au bagne où il se consumait,
Il revînt un beau jour, mais en y laissant en gage
Ses yeux qui pleurèrent tant : aveugle pour jamais.

Aussi devant ces faits, l'écrivain héroïque,
Qui mène, pour Seznec, campagne depuis deux ans
Malgré les vilenies et les verdicts iniques,
Ne perd pas confiance et prie en attendant.

De son côté aussi, la Ligue des Droits de l'Homme
Prend fait et cause enfin pour Seznec innocent.
On peut ne pas aimer cette Ligue, mais en somme
On peut bien cette fois l'applaudir sincèrement.

Car lorsque la Justice, elle-même est en cause,
Qu'importe la couleur de l'homme qui la défend,
Que cet homme soit bleu, rouge, blanc, noir ou jaune
La Justice avant tout, la Justice simplement !

C'est pour cela qu'un jour que nous espérons proche,
La Justice rendra Seznec à ses enfants,
Et il pourra ainsi, sans crainte de reproches,
Embrasser sa vieille mère de quatre vingt deux ans.

Le soleil de Justice éclairera la pierre
De la tombe de celle qui fit tout son devoir,
De sa compagne aimée, qui, à l'heure dernière,
A ses petits-enfants légua tout son espoir !

Il brillera aussi, ce soleil de Justice,
Sur la tombe de l'aînée des petits orphelins,
De l'humble religieuse qui fit le sacrifice
de sa vie pour son père qu'elle chérissait bien.


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org