Lingua   

Les Diables de Bosch

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese



Les diables de Bosch sont une grâce d'invention,
Un travestissement périlleux,
Une perturbation des noms et des fonctions,
Une mutation du merveilleux,
Des œufs, des plats, de la vaisselle,
Des porcs, des oiseaux, des crécerelles,
Des poissons déplacés et absurdes, des oursins,
Ils disent l'omniprésence de l'enfer
La terreur des quotidiens, dès le matin.
Quand le pouvoir enserre les humains.
Démoniaque pénétrant la pomme tel un ver
Démon altérant tout autour de lui
Il pourrit par l'intérieur
Tout système civilisé où il sévit.
Il est la source-même du malheur.
Il ne supporte pas la contradiction,
Moins encore l'opposition.
La colère et la haine sont en lui.
Son métabolisme se détraque.
Les yeux révulsés, les cris,
La bave à la bouche, il frappe, il matraque.
Il délire, on ne peut le calmer
Il faut l'exorciser, il faut l'éliminer.
Le démon se débat en hurlant,
Comme un serpent dément.
Seul l'après compte
Et on ne le connaît pas ni ne le raconte.
Les histoires, en général, ne disent pas.
Comment finissent ces choses-là.


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org