Lingua   

L'Exécution du Déserteur

Le Manuscrit Berssous
Lingua: Francese



Triste état que d'être soldat
Grand dieu je le vois pour moi :
J'ai déserté, j'ai été arrêté
Par les cavaliers de la maréchaussée.
Enchaîné l'on m'a amené.

Etant arrivé à la ville de Calais
Bataillon était arrangé.
Tambour battant, la musique jouant
Tambour battant que mon cœur est changé !
Il faut mourir ma chère maman.

Etant arrivé à la ville destinée
En prison l'on m'a amené
Dans un cachot renfermé : la dedans
Où attendait …. la mort à tout moment !
Il faut mourir ma chère maman.

Drapeaux déployés, ma sentence annonce
Que j'aurai la tête cassée
Par les grenadiers pour avoir déserté.
Ah ciel quel triste métier
Triste sort, pitoyable mort.

Etant à genoux prosterné devant vous
Vous demandons pardon à tous.
Les yeux bandés, le confesseur auprès,
Dieu nous pardonnera tous.

Grenadier vainqueur, de moi n'aye point peur
Tire moi tout droit dans le cœur
Au même instant le grenadier tira.
A quatre pas la cervelle sauta
Triste état que d'être soldat !


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org