Messageri

Canzoni contro la guerra di Messageri
MusicBrainzMusicBrainz

Il sito ufficiale del gruppo corso "I Messageri" (con una sola "g"!)

http://www.imessageri.com/

E' presente una biografia non riproducibile in quanto coperta da copyright. Se si desidera copiaincollare compare il seguente messaggio:

(C) 2001 AJMFA PRODUCTION

Ciò ci spingerà naturalmente, nei prossimi giorni, a ricopiare manualmente e integralmente la pagina, in quanto queste cosine ci fanno letteralmente prudere le mani.

*
Veramente a me me l'ha fatto copiare (Lorenzo):

1996 est une date clé pour le groupe insulaire « I Messageri ».

A cette époque, Fabrice et Jean-Michel Andréani, 2 frères originaires du Cap Corse et du Fium’Orbu (Haute-Corse) et leur cousin Arnaud du même nom, sont à peine âgés respectivement de 14,16 ans et 17 ans. Ils se retrouvent un peu « par hasard » comme ils le disent en souriant devant un parterre de 1500 personnes à Ajaccio et remporte ce jour là « Le concours de la chanson corse » avec une de leur création.

Véritables autodidactes, ils ont su conquérir le cœur du public. Belle récompense pour une première scène… L’autre récompense, matérielle celle-ci, est l’enregistrement d’un single. En fait, un album leur est proposé !

En 2 mois, le groupe « I Messageri » (les messagers) est né, leur album l’annonce parfaitement « SIMU NATI » - « nous sommes nés ». Grâce à ce disque, ils sont invités 3 ans plus tard au Festival de Jazz d’Antibes-Juan les Pins pour effectuer la première partie de 2 autres frères que l’on ne présente plus et qui ne sont autres que « I MUVRINI ».

Entre-temps, ils enchainent les concerts à travers toute la corse et rencontrent toujours le même engouement auprès du public. Fabrice est auteur –compositeur, sur scène il chante et joue de la guitare. Jean-Michel chante et joue du clavier…

En 2001, une rencontre va bouleverser leur vie artistique. Une rencontre musicale mais aussi humaine avec le bassiste Jean-Marie Gianelli qui leur propose alors de les aider à enregistrer grâce à un home studio un deuxième album. Patrizia Gattacecca leur écrit un texte « D’Isule Esiliati » qui devient le titre de l’album.

Un nouveau ton est donné et 4000 exemplaires sont vendus sur l’île !

Très vite alors, ils entreprennent, soutenus par leur manager Alain Casanova, de créer une véritable structure. « AJMFA Productions », association de type l901, destinée à promouvoir, enregistrer, distribuer et vendre les spectacles du groupe I Messageri.

Désormais ce sont 10 personnes sur scène qui chantent et enchantent les 4 coins de l’île et d’ailleurs… Aix en Provence, Strasbourg mais aussi l’Allemagne avec une représentation remarquée au Casino de Sarrebruck en 2002.

La presse s’intéresse de plus en plus à ces « artistes en herbe » qui sont décidés à poursuivre ligne de conduite et qui est de « véhiculer un message de paix et d’éspérance ».

Chose réussie, en toute humilité…

A ce jour, Fabrice et Jean-Michel Andréani continuent leur parcours musical.

Ayant acquis la confiance des professionnels, et surtout la reconnaissance du public, ils reviennent avec un troisième album intitulé « A mio Lettera ». Réalisé en auto-production, ce nouveau projet est une sorte de « renaissance » au sens large du terme. Enregistré au studio l’Angelina à Valle di Rostinu (Haute-Corse).

Batterie, percussions, quatuor à cordes, violons, guitare accoustique ou encore cetera donnent une nouvelle couleur musicale, un mélange s’inscrivant dans la world music. Les textes de nouveaux auteurs (Ghjacumu Fusina, Marc Ventura, Jean-Laurent Filippi et Yannick Gérin) viennent les servir à merveille. Les compositions sont toujours l’œuvre de Fabrice qui s’adonne désormais. Jean-Michel et Fabrice ont acquis une véritable maturité vocale et une aisance scénique.

Agés de 23 et 26 ans aujourd’hui, leur chemin artistique s’avère être très prometteur !