Lingua   

Expérimentations agricoles

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Mal aux genoux
(Marco Valdo M.I.)
Les pas perdus
(Marco Valdo M.I.)
L'Hélicon de Berluscon
(Lucien Lane)


Expérimentations agricoles
Canzone française – Expérimentations agricoles – Marco Valdo M.I. – 2009

(Dachau Express - Suite en plusieurs tableaux.)

Expérimentations agricoles est la vingtième étape d'un cycle de chansons, intitulé Dachau Express, qui raconte l'histoire d'un jeune Italien qui déserta pour ne pas servir le fascisme; réfugié en France, il fut rendu par les pétainistes aux sbires du régime, emprisonné. Les étapes ultérieures de ce tour d'Italie un peu particulier se prolongent en Allemagne et racontent la suite de l'aventure qui se terminera à Dachau.
Comme on le découvrira ici, ces canzones racontent l'histoire d'un homme, aujourd'hui âgé de 88 ans, mais encore plein de vie, qui habite quelque part loin de l'Italie dans le Limbourg près de la frontière hollandaise, en pays flamand. Il s'appelle encore et toujours Joseph Porcu (en Italie, Giuseppe), il est né en Sardaigne et connut une vie passablement agitée. Il connaît et suit avec attention ce Giro d'Italia, ce cycle de chansons et il espère que la mémoire qu'il transmet ainsi pourra permettre de mieux résister à tout retour de la bête immonde (encore qu'actuellement en Italie...) et inciter les gens à tout faire pour créer enfin ce monde de justice (sociale) et de liberté pour lequel sont morts tant de résistants.
Ora e sempre : Resistenza !

Ainsi Parlait Marco Valdo M.I.

On se souviendra opportunément que Dachau était d'abord un camp de travail... En témoigne sa devise : « Arbeit macht frei » (Le travail rend libre), que ne désavoueraient pas nos bons libéraux. Et de fait, on y travaillait, même si la liberté mettait longtemps à surgir de cet esclavage. On y travaillait et on y mourait au travail. Pas nécessairement des mêmes accidents cardio-vasculaires que nos cadres actuels... On y mourait tout simplement d'épuisement; on y mourait en nombre;du moins, dans la section plantage, dans la belle entreprise agricole des SS. On y cultivait pourtant l'angélique et le poireau; on y élevait de sympathiques bovidés. Il s'agissait de nourrir l'élite de la race des seigneurs. En bref, on ravitaillait les SS.
On y faisait des expérimentations destinées à améliorer les produits agricoles, mais pas seulement...
Sur le chapitre des expérimentations, on alla plus loin. On expérimenta sur la race humaine. On testa sa résistance aux maladies les plus variées, on mesura les capacités humaines dans les conditions extrêmes... Ils n'en mouraient pas tous, mais tous étaient détruits, aurait conclu La Fontaine. Joseph nous raconte ce qu'il a vu, ce qu'il a vécu, les amis disparus; il aurait pu comme Rutebeuf (au milieu du XIIIième siècle) chanter :
« Que sont mes amis devenus
Que j'avais de si près tenus
Et tant aimés
Ils ont été trop clairsemés
Je crois le vent les a ôtés... »

L'horreur imbécile était au pouvoir, elle ravageait l'Europe; elle massacrait à qui mieux mieux. Les groupes d'assassins fascistes et nazis, main dans la main, semaient partout la fleur vénéneuse de la terreur.
Il en est pourtant qui aujourd'hui tentent de faire oublier cette sainte alliance et ses méfaits. Il en est qui nient jusqu'à la plus évidente vérité. Il est possible que les choses que raconte Joseph aient déjà été dites... Elles n'en sont pas moins vraies. Joseph les a vues de ses yeux, Joseph les a vécues dans sa chair. Qu'on se le tienne pour dit.
Et puis, on dispose encore du journal de ces messieurs expérimenteurs et du détail de leurs expériences... On connaît la méticulosité administrative des nazis... Ils assassinaient, certes, mais "scientifiquement" ces Konsidérables Dokteurs.

Ainsi Parlait Marco Valdo M.I.



Dachau, section plantage
Dans les semi-marécages
Entreprise agricole du camp
On travaillait par tous les temps.
Et on mourait par tombereaux
On cultivait les herbes aromatiques,
Du romarin, du thym, de l'angélique
Vendues sur les marchés locaux.
Les légumes : carottes, poireaux, patates,
En rotation : oignons, salades, tomates.
On produisait viande, lait et fromage
Pour les SS, pour les SS du camp
Expérimentations agricoles au plantage
Expériences sur les hommes au camp.
Objectif : sauver les soldats allemands.
Claus Schilling, plus de 70 ans.
Chef de criminels en tablier blanc
Ils inoculèrent la malaria, la septicémie
Les cobayes mouraient
Ou en sortaient
Détruits pour la vie
On mesurait les capacités
Des humains à résister
Vol en altitude, essais de décompression.
Manque d'oxygène et chute de pression
Recherches sur la « congélation »
Des aviateurs dans les mers glacées
On immergeait longuement,
Les déportés, en uniformes allemands,
Dans des vasques d'eau glacée.
Essais de réanimation et de réchauffement.
Chroniques et bulletins quotidiens
Relatent « scientifiquement »,
Les exploits de ce groupe d'assassins
La recherche au-delà de l'horreur.
Fleur vénéneuse de terreur
Expérimentation, pur sadisme
Chef d'œuvre du nazisme.
Crimes sans rémission.
Dernier acte : simple justice
Schilling et ses complices
Mai 1946 : pendaison
Dernier acte : simple justice
Schilling et ses complices
Mai 1946 : pendaison

inviata da Marco Valdo M.I. - 18/3/2009 - 21:04


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org