Lingua   

A qui profite le crime

Smockey
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Sankara
(Kizito Bationo)
Sankara
(Camel Power Club)


2009

Smockey


Il brano avrebbe dovuto essere contenuto nell'album Code Noir ma fu (auto)censurato.
Discours de Sankara, extrait
Monsieur François Mitterrand nous n’avons pas compris,
Comment des bandits comme Jonas Savimbi, des tueurs comme Piter Bota, ont eu le droit de parcourir la France si belle et si propre, ils l’ont taché, ils l’ont taché de leurs mains et de leurs pieds couverts de sang et tous ceux qui leurs ont permis de poser ces actes en porteront l’entière responsabilité ici.


François Mitterrand
C’est un homme un peu dérangeant président Sankara. Hein. Non c’est vrai il vous titille il pose des questions quoi ; avec lui il n’est pas facile de dormir en paix. Il ne vous laisse pas la conscience tranquille et moi j’admire ses qualités qui sont grandes mais il tranche trop aussi il va plus loin qu’il n faut et.. ben… à mon avis hein je me permet de lui parler du haut du mon expérience…. alors je .je l’encourage pas trop.

Journaliste
Thomas Sankara semble bien avoir périt au cours des affrontements d’hier au Burkina Faso. Sankara qui aurait été enterré dès ce matin. Le coup d’Etat aurait fait d’ailleurs plusieurs dizaines de victimes.
Proclamation le Front Populaire regroupant les forces patriotiques décide de mettre fin en ce jour 15 octobre, au pouvoir autocratique de Thomas Sankara, d’arrêter le processus de restauration néocoloniale entrepris par ce traître à la révolution d’Août.
Le Conseil National de la révolution est dissout, le gouvernement est dissout, l’organisation militaire révolutionnaire est dissoute, le président du Faso, le secrétaire général national des comités de défense de la révolution et les commissaires politique sont démis de leurs fonctions.
La patrie ou la mort nous vaincrons pour le front populairexxxxx le camarade CAPITAINE….


Waish ! Ainsi tout était prévu depuis le début ;
Pour la patrie, mais au finish c’est la mort qu’on nous a servit ; enquête de routine ;
A qui profite le crime ? à qui profite le temps ?
Va savoir !
Pas besoin de sortir de ma zup pour comprendre qu’on s’est fait avoir
On a préservé la paix sans la dignité
Rendez nous la dignité
Et on vous foutra la paix
Refrain
A qui profite le criiiiiiiime….
A qui profite le crime,
Mais à qui, profite le crime
Mais à qui, profite le crime
Chaque citoyen est responsable de ces actes
Et nos responsables ne font pas exception
Même pas ceux qui nous gouvernent ; surtout pas ceux qui nous rabattent
les oreilles avec des formules démocratiques tropicalisées adaptées pour la diversion
L’histoire est celle que nous méritons ;
mais on doit la vérité aux enfants de la nation.
Le progrès c’est ceux pour quoi on se bat
L’honneur si ce n’est que pour ceux, à quoi on croit
Ce qui fait de nous des êtres sensibles,
Avec des larmes qui tombent à chaque homicide
Ce n’est malheureusement pas le cas de tout le monde
Jette un oeil à la ronde
Une brochette de politiciens trapézistes qui rasent les murs et pourtant qui résistent.
Refrain
A qui profite le criiiiiiiime….
A qui profite le criiiiiiiime
Mais à qui profite le criiiime
Mais à qui profite le criiiiime

Voila qu’on cherche des coupables
Qui n’existent plus
Ils sont intouchables
Mais pas comme à Bombay,
Où ils peuvent bomber
Le torse et se payer une nouvelle virginité
Un casier blindé, pas comme le gilet que leur victime n’avait pas porté
Un simulacre de « procès-dure », qui dure depuis mon adolescence ;
Fait grimper le prix de l’essence
Et danser le peuple la panse vide ;
En fait on n’en pense pas moins, c’est ça qui est con
Mais rien ne change par la pensée
Rien n’a déjà plus de sens,
Quand les responsables incriminer sont à leur tour encensés
HELAS ! Un passé ça laisse des traces
LA PATRIE OU LA MORT ? NOUS VAINCRONS.
Refrain
A qui profite le criiiiiiiime….
A qui profite le crime ,
Mais à qui profite le crime
Mais à qui profite le crime

Extrait de discours : Blaise Compaoré
C’est douloureux pour moi ce qui c’est passé, par ce que comme vous le savez Thomas Sankara c’était un ami, mais j’aime aussi mon peuple plus que tout. Et… je dois reprocher à Thomas bien sur d’avoir par moment méprisé justement les intérêts de ce peuple. Je lui reproche aussi d’avoir à un moment donné pensé que ma liquidation physique allait lui permettre de poursuivre ce que lui, considérait comme un objectif fondamental, à savoir asseoir son pouvoir personnel.
POUR MA PATRIE, POUR LA JUSTICE D’ABORD, ENSUITE LE PARDON

inviata da Dq82 - 1/5/2018 - 17:22



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org