Lingua   

Dios salve al rey

Los Muertos de Cristo


Lingua: Spagnolo


Ti può interessare anche...

Agafant l'horitzó
(Txarango)
Jo vull ser rei
(Els Pets)
Lili Marleen [Lied eines jungen Wachtpostens]
(Hans Leip)


[2004]
Album:Rapsodia Libertaria Vol. I

RapsodiaLibertaria


Felipe
Aquí os cuento la historia,
que impuso el vencedor,
aquel que tuvo al pueblo bajo el yugo del terror...
la historia es bien simple,
prestad mucha atención,
que el rey viene del cielo
y enviado por dios.

Divino, inteligente,
Democrático luchador,
Y que bonita es la moto,
Que nos vendió la transición,
No trabaja ni produce,
Por la gracia de dios,
Y vaya gracia que nos hace,
Al pueblo trabajador..

Que bonita es, la familia real,
me encanta el discursito que nos trajo navidad,
que guapo es el príncipe me lo voy a tatuar,
su cara en mi culo y la bandera nacional,
así cuando vaya al water y me ponga a cagar,
me acuerde cada día de la familia real, de la familia real,
de la familia reaaaal.

Y en el nombre de Franco, del hijo y del espíritu santo,
desde Roma a España el monarca vino a reinar,
sobre un pueblo soberano que tras cuarenta años
y a base de palos la historia supo olvidar.

DIOS SALVE AL REY, DIOS SALVE AL REY
QUE LO LLEVE AL CIELO JUNTO AL FRANQUISMO
QUE LE DIO EL PODER

Anoche tuve un sueño y no quería despertar,
sonaban las trompetas del juicio final,
y dios con voz profunda no paraba de llamar,
a todos los cristianos honrados y de buena voluntad,
y llegaron los banqueros y vino el militar,
y vino en su conjunto la familia real.

Y la tierra quedó libre de esta casta infernal,
que solo vive a costa de la ignorancia popular,
pero el sueño se acabo y volví a la realidad,
y cual fue mi sorpresa al volver a despertar,
que el pueblo nuevamente tenia que pagar,
los gastos de la boda del cuarteto real.

Y como soy tan educado le quiero regalar,
un ramo de flores a su divina majestad,
y que sean muy felices allá en la eternidad,
que dios está en el cielo no le hagan esperar,
que bonita es la familia real,
como sueño cada noche QUE! dios salve al rey.

DIOS SALVE AL REY, DIOS SALVE AL REY
QUE LO LLEVE AL CIELO JUNTO AL FRANQUISMO
QUE LE DIO EL PODER

Y esta fue la historia que impuso el vencedor,
aquel que tuvo al pueblo bajo el yugo del terror...

inviata da adriana - 4/10/2017 - 07:42




Lingua: Italiano

Traduzione italiana dell'Anonimo Toscano del XXI Secolo
7 ottobre 2017 10:57
DIO SALVI IL RE

Qui vi racconto la storia
imposta dal vincitore,
quello che mise il popolo sotto il giogo del terrore...
la storia è semplicissima,
fate molta attenzione,
è ché il re viene dal cielo
e è inviato da dio.

Divino, intelligente,
combattente per la democrazia
(e che carina è la moto!)
che ci ha venduto la transizione,
non lavora né produce
per grazia di dio,
e grazie per quel che fa per noi,
per il popolo lavoratore.

Che carina che è la famiglia reale,
mi incanta il discorsetto che ci ha fatto per natale,
che figo che è il principe, ora me lo tatuo addosso
con la faccia sul culo e la bandiera nazionale
così quando vo al cesso e mi metto a cacare
mi ricordo ogni ogni giorno della famiglia reale, della famiglia reale,
della famiglia reaaaaale.

E in nome di Franco, del figlio e dello spiritossanto,
da Roma alla Spagna il monarca è venuto a regnare
su un popolo sovrano che dopo quarant'anni
e a base di legnate la storia ha saputo scordare.

DIO SALVI IL RE, DIO SALVI IL RE
LO INNALZI AL CIELO INSIEME AL FRANCHISMO
CHE GLI HA DATO IL POTERE

Stanotte ho fatto un sogno e non mi volevo svegliare,
suonavano le trombe del giudizio universale,
e dio, con voce profonda, non smetteva di chiamare
tutti i cristiani onorati e di buona volontà,
e sono arrivati i banchieri, e pure i militari,
e è arrivata tutta insieme la famiglia reale.

E la terra è rimasta libera da questa casta infernale
che vive solo alle spese dell'ignoranza popolare,
però il sogno è finito e son tornato alla realtà,
e al risveglio che razza di sorpresa ho avuto,
che il popolo di nuovo aveva da pagare
le spese per le nozze del quartetto reale.

E visto che sono assai educato, gli voglio regalare
un ramo fiorito a sua divina maestà,
e che sian felicissimi là nell'eternità,
ché dio è lassù in cielo e non lo facciano aspettare,
che carina che è la famiglia reale,
com'è che sogno ogni notte CHE dio salvi il re!

DIO SALVI IL RE, DIO SALVI IL RE
LO INNALZI AL CIELO INSIEME AL FRANCHISMO
CHE GLI HA DATO IL POTERE

E questa è la storia imposta dal vincitore,
quello che mise il popolo sotto il giogo del terrore...

7/10/2017 - 10:57




Lingua: Francese

Version française – DIEU SAUVE LE ROI – Marco Valdo M.I. – 2017
d’après la version italienne de Anonimo Toscano del XXI Secolo d’une
Chanson espagnole – Dios salve al rey – Los Muertos de Cristo – 2004

Felipe 4


Après les chansons catalanes Jo vull ser rei et Agafant l'horitzó, voici Lucien l’âne mon ami, une chanson espagnole.

Ho, Marco Valdo M.I. mon ami, ne me parle pas des Espagnols, ces gens ont un premier ministre et un roi tellement peu crédibles, d’une insondable stupidité et bornés à souhait, leur brutalité coloniale n’a comme vertu que de prolonger l’agonie de leur nation.
Mais enfin, Lucien l’âne mon ami, cette chanson est espagnole et elle est l’œuvre de gens d’Espagne non suspects de collusion avec le régime (post-)franquiste, une chanson dont le titre rappelle l’hymne national britannique, qui comme tu le sais, selon les saisons s’intitule « God save the queen » ou « God save the king » ; évidemment, je le vois à ton œil rigolard, que se passera-t-il le jour où ils auront un roi ou une reine qui se déclarera transexuel(le) ? C’est une question de première importance, même si la réponse n’est pas urgente.

Au fait, Marco Valdo M.I. mon ami, tu as raison ; on ne sait jamais, ça pourrait arriver et à ce moment, il sera trop tard pour avoir le temps de réfléchir posément à la question. Dans ces matières, il vaut mieux s’y prendre longtemps à l’avance.

Bref, Lucien l’âne mon ami, cette chanson s’intitule tout à fait logiquement « Dios salve al rey » – « Dieu sauve le roi ». C’est une proposition optative, un pur souhait et inutile avec ça. À mon sens, un souhait lancé dans le vide, vu que celui à qui il s’adresse n’existe pas. Elle est d’ailleurs assez baignée d’acide ironique et vise très précisément Philippe, l’actuel roi d’Espagne et son père, Jean Charles. Elle montre aussi le retour de la monarchie dans les caissons d’artillerie du franquisme.

En fait, les rois, c’est comme les ours et différents des jours… Je te vois tout ahuri, dit Lucien l’âne. Mais la solution de cette énigme est que les jours se suivent et ne se ressemblent pas ; au contraire des ours, car les ours se suivent et se ressemblent. Enfin, elle m’a bien l’air d’être un cauchemar, cette chanson, Marco Valdo M.I. mon ami. Du moins pour ce malheureux rêveur qui rêve chaque nuit que dieu sauve le roi.

Certes, Lucien l’âne mon ami, ce doit être éprouvant de chaque nuit subir un pareil sauvetage, alors qu’on souhaiterait plutôt que le rêve soit celui de la liberté, de la fraternité et de l’égalité. En somme, la meilleure chose qui pourrait arriver à ce rêve c’est qu’il n’ait rien à voir avec des rois, des reines et tous leurs soupirants. On imagine qu’un rêve soit au moins celui d’une république, d’un monde unifié, d’un monde où les riches et l’idée-même de richesse auraient disparu, seraient abolis pour le plus grand bien commun ; un monde où personne n’opprimerait personne, où chaque peuple ou nation ou région admettrait l’autonomie et la liberté des autres, un monde où nul n’aurait l’idée saugrenue d’une intangibilité, un monde où l’autorité s’inclinerait devant l’intelligence, où personne n’aurait le pas sur les autres. Bref, un monde bien différent du nôtre.

Oh, dit Lucien l’âne, c’est évidemment, vu d’ici et d’à présent, et surtout sur le territoire de l’Ibérie et pour les gens qui y vivent, un rêve extraordinaire et bienfaisant, mais en raison de l’attitude des colonisateurs, un rêve difficile à mettre en œuvre. Et pour ce qui nous concerne, il ne nous reste qu’à reprendre notre tâche et à tisser le linceul de ce vieux monde colonial, périmé, suranné, désuet et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
DIEU SAUVE LE ROI

Ici, je conte l’histoire, celle qu’impose le vainqueur,
Qui tient le peuple sous le joug de la terreur…
C’est une histoire très simple,
Faites attention quand même,
Celle où le roi descend des cieux
Envoyé par dieu.

Divin, intelligent,
Démocrate impénitent,
Avec sa jolie moto,
Il nous a vendu la transition,
Il ne travaille pas ni ne produit,
Par la grâce de dieu,
C’est la grâce qu’il nous fait,
À nous, le peuple travailleur.

Qu’elle est jolie la famille royale,
Et son discours de Noël m’enchante,
Je m’en vais tatouer cette majesté si séduisante,
Sur mon cul, sa tête et la bannière nationale,
Ainsi chaque fois que je vais chier, ça m’enchante
De voir chaque jour la famille royale, de la famille royale,
La famille royaaaale.

Et au nom de Franco, du fils et du Saint Esprit,
De Rome en Espagne, ce monarque est revenu au pays,
Régner sur un peuple souverain qui après quarante ans
De bastonnade, a su oublier l'histoire pourtant.

DIEU SAUVE LE ROI, DIEU SAUVE LE ROI
QU’IL L’EMPORTE AU CIEL AVEC LE FRANQUISME
QUI L’A MIS AU POUVOIR

Hier soir, j’ai fait un rêve et je ne pouvait pas me réveiller,
Sonnaient les trompettes du jugement dernier,
Dieu de sa voix profonde n'arrêtait pas d'appeler
Tous les chrétiens honorables et de bonne volonté,
Alors sont arrivés les banquiers et vinrent le militaire,
Et la famille royale tout entière.

La terre fut libérée de ce clan infernal,
Qui vit seulement de l'ignorance populaire,
Mais le rêve a cessé et j’ai retrouvé le réel,
Et quelle a été ma surprise au réveil,
De voir que le peuple devait payer encore,
Les frais du mariage du Quartet Royal.

Comme je suis bien éduqué, je veux donner,
Une branche de fleurs à sa divine majesté,
Pour qu’elle soit très heureuse dans l'éternité.
Que le dieu des cieux ne la fasse pas lanterner,
Car elle est belle la famille royale, et moi
Je rêve chaque nuit QUE ! Dieu sauve le roi !

DIEU SAUVE LE ROI, DIEU SAUVE LE ROI
QU’IL L’EMPORTE AU CIEL AVEC LE FRANQUISME
QUI L’A MIS AU POUVOIR

Telle est l’histoire, celle qu’impose le vainqueur,
Qui tient le peuple sous le joug de la terreur…

inviata da Marco Valdo M.I. - 11/10/2017 - 22:15


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org