Lingua   

Le Mur Gris de la Prison

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Nuit de Décembre
(Marco Valdo M.I.)
Stone Walls and Steel Bars
(Bob Dylan)
Des chiffres et des gens
(Marco Valdo M.I.)


Le Mur Gris de la Prison

Canzone léviane – Le Mur Gris de la Prison – Marco Valdo M.I. – 2009

Cycle du Cahier ligné – 19

Le Mur Gris de la Prison est la dix-neuvième canzone du cycle du Cahier ligné.

L'ambiance de la prison est singulière; la vie s'y perd. Non seulement, on peut y perdre la vie : le nombre de suicidés en prison est remarquablement élevé – sans compter les suicidés volontaires; mais on y perd à coups sûrs son temps. Ne revenons pas sur le paradoxe du gardien et du prisonnier – la peine de l'un est souvent plus longue que celle de l'autre et en plus, c'est son métier. Quant au prisonnier, il a au moins la conscience d'agir en amateur et le vague espoir d'en sortir. La confrontation des gardiens et des prisonniers – sans doute aussi pour cette raison qu'on vient d'évoquer et que même le gardien le plus obtus finit par pressentir, cette confrontation est très dure. Les uns – inévitablement – reprochent aux autres la dureté de leur existence et le leur font bien sentir. Par exemple, la nuit, les gardiens qui doivent (c'est leur métier, sinon que feraient-ils là...) rester éveillés ont du mal à supporter le sommeil paisible (pure hypothèse) du prisonnier. Il va donc l'interrompre et l'empêcher par toutes sortes de moyens. En frappant ses clés sur les barreaux; en martelant les portes à coups de poing, en criant, en allumant les lumières....

Et quand les prisonniers sont des politiques, des gens qui résistent au système – système devant lequel les gardiens ont abandonné leur dignité humaine, système qu'ils servent et qu'ils défendent – il s'installe une sorte de haine plus féroce encore. Ceci n'est pas propre à un pays particulier, à un régime spécifique, ceci tient à la nature-même du système carcéral, qui est une des armes de répression de première ligne de tout pouvoir; au mot pouvoir, il n'est pas nécessaire d'ajouter dictatorial : tout pouvoir est par nature dictatorial, sinon, il n'est plus un pouvoir.

Bref, pour faire court, la prison est une des forteresses des tenants du pouvoir dans la Guerre de Cent mille Ans que les riches mènent contre les pauvres.

Cette canzone décrit une ambiance et cette ambiance est infernale. Pour comprendre comme elle dit vrai cette canzone, il suffit de lire « Achtung Banditen ! » de Piero Tognoli qui raconte la longue incarcération dans les prisons italiennes et suisses du militant anarchiste Marco Camenisch – laquelle incarcération se poursuit encore à l'heure actuelle.

Voi ch'entrate... Lasciate ogne speranza...

Ce qui n'empêche pas le militant, le partisan, le résistant emprisonné de continuer à mener sa part de lutte contre le système.

Ora e sempre : Resistenza !

Ainsi Parlait Marco Valdo M.I.
Voiles sur les yeux, longs cris gutturaux
battements de fer
des barreaux battus sur d’autres barreaux
hommes et bêtes en bandes entre les fers
monotones sbires sardes
et très lointains appels.
On ne sait plus si on t’aime
ni où on est, on sait seulement
qu’on t’a cousu les yeux
avec du fil de fer
et tu souffres de lumière obscure.
Alors... Au plafond
Ils allument une lampe
jour et nuit, nuit et jour
Et
le mur humide et gris de la prison
reste là.

Mais les heures, les heures où sont-elles ?
En prison, on vit une vie pas vie.
En prison, arrive ce qui n’arrive pas.
En prison, la vie se cache, la vie
En prison, la vie ne se voit pas.

Mais les heures, les heures où sont-elles ?
Elles sont attachées aux murs,
ou alors
Elles flottent comme
la poussière
que soulèvent les chevaux
et qui retombe comme une pluie
ou comme
la poussière des troupeaux
qui monte en blanches nuées
ou comme
les émanations des automobiles
presque invisibles, presque létales.
Ou comme
L'essence grise
Au gris changeant de couleur,
Qui se trouve sur le mur,
Qui se trouve entre les fentes du mur.
Du mur gris de la prison.

Mais les heures, les heures où sont-elles ?
En prison, on vit une vie pas vie.
En prison, arrive ce qui n’arrive pas.
En prison, la vie se cache, la vie
En prison, la vie ne se voit pas.

inviata da Marco Valdo M.I. - 29/5/2009 - 20:38



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org