Lingua   

Dis Merci !

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Stempellied (oder Lied der Arbeitslosen)
(Robert Gilbert)
La Belle Libertaire
(Marco Valdo M.I.)
Complainte des tisserandes
(Marco Valdo M.I.)


Dis Merci !
Chanson de chômage. "Dis merci ..." Parodie de Marco Valdo M.I. 2008
d'une chanson en langue française , intitulée : "Que je t'aime..." Chanson de Johnny Halliday - Paroles: Gilles Thibaut. Musique: Jean Renard   1969



Pour la bonne compréhension de cette chansonchôme, il faut savoir que l'Onem (Office National de L'Emploi) et le Forem (Formation Emploi ?) sont en Wallonie, les administrations chargées de l'emploi

Tout être sensé aurait dans l'idée qu'une administration chargée – avec l'argent public – de résoudre le problème de l'emploi déficient et manquant, aurait comme fonction principale de créer des emplois, de tout faire pour obliger les entreprises à créer des emplois corrects, convenables et qui s'éloignent, autant que possible dans ce système de travail obligatoire, de l'esclavage salarial.

On peut même penser (mais qui pense encore dans ce système ?) que ces budgets publics seraient entièrement dédiés à aider les chômeurs contre les patrons.

Mais c'est tout l'inverse qui se passe : avec l'argent public, l'argent du peuple essentiellement, avec les cotisations sociales, avec l'argent des chômeurs qui pour une bonne part d'entre eux ont alimenté les caisses d'une partie de leur salaire, on détaxe les patrons, on leur fait des milliards d'Euros de cadeaux, on alimente les dividendes des actionnaires, on renfloue les banques sans discuter, mais on laisse crever les travailleurs, les chômeurs, tous les dépendants.
Et pire encore, on poursuit les chômeurs pour qu'ils cherchent un emploi, à n'importe quelle condition alors que ces administrations plus que tout le monde savent qu'il n'y a pas d'emploi et qu'il est notoirement sadique et imbécile de faire chercher quelque chose dont on mesure chaque jour l'inexistence.

Il y a là un mécanisme de torture digne du fameux « Arbeit macht Frei ! » de Dachau. Le surréalisme wallon n'a pas encore trouvé ses limites. Les fonctionnaires publics et bien entendu, les « responsables » politiques crèvent tous les jours le mur du çon. (Pierre Dac ajoutait : Merci pour la cédille !)

Et en plus, en effet, il faut dire merci....

Bel épisode de la Guerre de Cent Mille Ans que les riches mènent systématiquement contre les pauvres - en leur laissant juste assez pour qu'ils surnagent.

Évidemment nous ne dirons pas merci, jamais et notre chant est celui des Canuts :

« Nous tisserons le linceul du vieux monde et l'on entend déjà notre révolte qui gronde... »

Ora e sempre : Resistenza !
Ainsi Pa rlait Marco Valdo M.I.
Quand ton boulot détale
Par un soleil d'été
Et que ta femme cavale
Car tu n'as plus de blé
Quand l'ombre et la lumière
Dessinent sur ton corps
Les traces de ta misère
Tu peux aller encore

À l'Onem, à l'Onem, à l'Onem
Au Forem, au Forem, au Forem

Quand ton pain se fait vieux
Quand ton pain se fait dur
Quand le rire dans tes yeux
D'un seul coup n'est plus pur
Toi tu voudrais dire non
À ce foutu contrat
Ton honneur lui dit non
Mais tes mots ne parviennent pas

À l'Onem, à l'Onem, à l'Onem
Au Forem, au Forem, au Forem

Quand tu n'es plus toi-même
Plus rien qu'un numéro
Rien qu'une goutte d'eau
Dans un océan statistique
Quand tu es contrôlé,
De façon systématique
Quand tu es harcelé,
Tu angoisses, tu paniques
 
À l'Onem, à l'Onem, à l'Onem
Au Forem, au Forem, au Forem

Tu ne sais pas, tu ne sais plus
Si tu existes encore
Quand on t'a fait la chasse
Comme on fait à la guerre
Quand c'est toi le soldat
Qui meurs et qui la perds
Quand enfin on t'excluera
Car il n'y a pas d'emploi pour toi.

Dis merci !, à l'Onem, à l'Onem
Dis merci !, au Forem, au Forem
 

inviata da Marco Valdo M.I. - 17/4/2009 - 13:36



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org