Lingua   

Ballade de la pub

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Des chiffres et des gens
(Marco Valdo M.I.)
Il est cinq heures, Paris s'éveille
(Jacques Dutronc)
À la prochaine !
(Marco Valdo M.I.)


Ballade de la pub
en hommage à François de Montcorbier, alias Villon.

Chanson française de Marco Valdo M.I. - 2008
Frères humains, qui avec nous vivez
N'ayez contre nous le cœur endormi
Frères humains qui encor vivez
N'ayez contre nous le cœur endormi
Réveillez-vous et de votre vie chassez
À toutes forces comme le pire ennemi
Propagande et publicité
Réclame et duplicité
Pub, pub, pub, pub, poison
Crie le fantôme de François Villon

Femmes, femmes, femmes
Hommes, hommes, hommes
Enfants, enfants, enfants
Vous êtes fragiles, vous êtes en danger
Réveillez-vous et de votre vie chassez
À toutes forces comme le pire ennemi
Propagande et publicité
Réclame et duplicité
Pub, pub, pub, pub, poison
Crie le fantôme de François Villon

Je vous vois tous enchaînés là, cinq, six
Quant à votre tête qu'ils ont trop nourrie
Elle est depuis longtemps dévorée et pourrie,
Entrée par effraction dans nos têtes
Elle s'étend, elle s'incruste la bête
Elle dévore nos yeux de sa blafarde lumière
Et nos pensées deviennent cendres et poussières
Chassez donc cette maligne sorcière
Pub, pub, pub, pub, poison
Crie le fantôme de François Villon

Si nous vous appelons frères, vous n'en devez
avoir dédain, quoique nous nous sommes échappés
de justesse, à l'hypnose de la télé
Mais tous les hommes n'ont pas vraiment compris
Excusez-nous, puisque nous sommes passés
De l'autre côté du miroir dépoli
De façon que la vie ne soit tarie pour vous
Et vous préserve de l'infernale folie
Pub, pub, pub, pub, poison
Crie le fantôme de François Villon

L'image nous a lessivés et lavés
Et le soleil nous en a débarrassés
Vidéos et annonces nous ont creusé les yeux
Rasé la barbe, épilé les sourcils
De ci, delà, selon que le vent tourne
Nous ne cessons de consommer
Plus becquetés d'oiseaux que dés à coudre
Ces poisons insidieux et ces étranges poudres
Pub, pub, pub, pub, poison
Crie le fantôme de François Villon

Pub, pub, pub, pub, poison
Crie le fantôme de François Villon
À la tombée du jour, quand vient le soir
Faites que l'enfer, n'aie sur nous aucun pouvoir
N'ayons rien à faire ni à solder avec lui
Hommes ici, pas de plaisanterie
Effacer la pub et la télé, c'est sauver notre vie.

inviata da Marco Valdo M.I. - 28/11/2008 - 15:23


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org