Lingua   

Adèle

Les quatre Barbus
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Sur la route de Louviers
(Aristide Bruant)
La guerra
(Francesco De Gregori)
Le petit Lauriston (Berceuse pataphysique à récapitulation)
(Boris Vian)


ADÈLE

Les quatre Barbus


La guerre et ses conséquences sont souvent traitées sur le mode tragique et on le comprend aisément. Cependant, il est d'autres façons d'aborder la question de la guerre en chansons. Une de ces façons peut être dite « tragicomique », autrement dit, on traite la guerre si ce n'est par le mépris, au moins par l'humour et par le rire. On connaissait ici – je veux dire dans la chanson de langue française – la chanson de Francis Blanche sur « Le Général à vendre », qui fit grand bruit et soulève encore le rire des auditeurs.
Il en est une autre qui fut chantée par les Quatre Barbus (sans qu'on ne sache trop qui en était l'auteur...) et qui reste gravée dans la mémoire populaire et un demi-siècle plus tard, déchaîne elle aussi et encore des torrents de rire. C'est la chanson épouvantablement triste du jeune soldat – un marin, un cuirassier selon les versions – qui s'en revient de guerre et veut revoir sa fiancée. Mais la pauvrette est morte entretemps. Rien de drôle, a priori... Si ce n'est qu'elle se prénomme Adèle et que la nouvelle de sa mort fait hurler de rire : car elle est morte Adèle – en français : mortadelle et in italiano : mortadella. Comme disait Léo Ferré, « pour le rire des têtes de mort ... Thank you, Satan! ».
C'était un cuirassier
Qui revenait de guerre
C'était un cuirassier
Qui revenait de guerre
Pour aller voir Adèle,
Adèle sa bien-aimée.
Pour aller voir Adèle,
Adèle sa bien-aimée.

Il s'en alla trouver
Trouver son Capitaine
Il s'en alla trouver
Trouver son Capitaine
Pour aller voir Adèle,
Adèle sa bien-aimée.
Pour aller voir Adèle,
Adèle sa bien-aimée.

Son capitaine lui dit :
"Garde à vous, pan
Demi tour à droite
Et fout-moi le camp !
Et va-t-en voir Adèle,
Adèle ta bien-aimée.
Et va-t-en voir Adèle,
Adèle ta bien-aimée. "

Bonjour mes chers parents,
Bonjour cher père, chère mère,
Bonjour mes chers parents,
Bonjour cher père, chère mère,
Mais où est donc Adèle,
Adèle ma bien-aimée ?
Mais où est donc Adèle,
Adèle ma bien-aimée ?

Hélas mon cher enfant,
Il n'y a plus d'Adèle,
Hélas mon cher enfant,
Il n'y a plus d'Adèle,
Hélas mon cher enfant,
Il n'y a plus d'Adèle,
Car elle est morte Adèle,
Adèle ta bien-aimée.
Car elle est morte Adèle,
Adèle ta bien-aimée.

Il s'en alla pleurer
Sur la tombe d'Adèle
Il s'en alla pleurer
Sur la tombe d'Adèle
Adèle, “ mon Adèle,
Adèle ma bien-aimée.
Adèle, “ mon Adèle,
Adèle ma bien-aimée.


Adèle lui répondit
Du fin fond de sa tombe :
Adèle lui répondit
Du fin fond de sa tombe :
" J'ai la bouche pleine de terre
Mais le cœur plein d'amour."
" J'ai la bouche pleine de terre
Mais le cœur plein d'amour."

inviata da Marco Valdo M.I. - 11/11/2008 - 17:02


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org