Lingua   

La prière de mai 68

anonimo


Lingua: Francese



Sur l'air de La Priere de Georges Brassens
Sull'aria de La Priere di Georges Brassens

prieresess
Par tous les CRS qu’ont été matraqués,
Par tous ces étudiants, ces bandes d’enragés,
Par tous ces dépaveurs, par tous ces dépravés,
Par tous ces bruits la nuit qui nous ont réveillés,
Par tous les braves gens coupés de leur télé,
Ils ont sali ma rue.

Par tous ces juifs allemands qui sont venus troubler
Les braves citoyens, dans leur intimité,
Par les énergumènes qui osèrent occuper
Des bâtiments publics pour pouvoir discuter,
Par tous ces va-nu-pieds qu’il va falloir châtier,
Ils ont sali ma rue.

Par les arbres innocents dont le tronc fut coupé,
Par tous les p’tits pavés qui dans l’air ont volé,
Et par les ménagères qui se sont affolées
Des bruits de guerre civile que la radio donnait,
Par tous les bougnats dont les vitres furent brisées,
Ils ont sali ma rue.

Par toutes les usines qu’ont été occupées,
Par toutes les barricades qui ont été dressées,
Par tous les camarades morts ou emprisonnés,
Par tous ceux qui refusent de vivr’en exploités,
JE TE SALUE MA RUE.

inviata da Riccardo Venturi - 11/9/2008 - 22:22



Lingua: Italiano

Versione italiana di Riccardo Venturi
11 settembre 2008
LA PREGHIERA DEL MAGGIO '68

Con tutti i celerini che son stati bastonati,
Con tutti 'sti studenti, 'ste bande di scoppiati,
Con i disselciatori, con tutti i depravati,
Con gli schiamazzi che la notte ci han svegliati,
Con la brava gente che della tivvù han privato,
La via mi han sporcato.

Con quegli ebrei tedeschi* venuti a disturbare
I bravi cittadini fin dentro al focolare,
E con quegli energumeni che osano occupare
Dei pubblici edifici per poter contestare,
Con tutti 'sti straccioni che occorre castigare,
La via mi han sporcato.

Con gli alberi innocenti che son stati tagliati
Con tutti i sampietrini che in aria son volati,
Con le massaie alla radio appiccicate,
Da notizie di guerra tutte terrorizzate,
E con i bottegai cui le vetrine han spezzate,
La via mi han sporcato.

Per tutte le fabbriche che son state occupate,
E per le barricate che son state elevate
Per tutti i compagni uccisi o incarcerati,
Per quelli che rifiutan di vivere sfruttati,
AVE MIA VIA.
* Riferimento a Daniel Cohn-Bendit.

11/9/2008 - 22:44



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org