Lingua   

Au Caveau de la Huchette

Richard Marot
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

And Why Did Wardell Gray Die?
(Richard Marot)
Qu'est-ce que nous ferons?
(Richard Marot)
Journal d'un inconnu
(Richard Marot)


Pour nos temps passés.

Dans un coin du quai du petit quartier,
Une fille mince et trop timide dans sa vie
Qui n’était jamais bien rassurée, voulait
Se promener à travers les brumes et l’oubli
En essayant toujours d’anéantir son ennui.

Elle était trop seule depuis toujours
Elle ne connaissait aucun trésor d’amour
Elle avait trop de faim et tomba évanouie
Elle reprit le désespoir de son haleine
Et commença à chercher une triste sortie.

Elle venait de l’Allemande pleine de mort
Et trouva son soulagement sous le fleuve
Cependant, un misérable lui rendit la vie
Elle aimait bien danser sous les lumières
Et essaya de trouver un petit réconfort
À travers les bisous d’étranges lèvres

La fillette qui restait toujours muette,
Décida de s’amuser autour d’une fête
Son cœur dans une danse qui jamais s’arrête
Décida de trinquer et de battre d’émotion
Avec les plusieurs portraits pleins de sourires
Qui fissent oublier le châtiment de ses soupirs

Sur les toitures, on voyait une triste mouette
Qui voyageait et volait d’une façon simplette
Au cours de la musique qui volait toujours
Autour du beau Caveau De La Huchette

Je dansais et chantais avec elle
Au Caveau De La Huchette
Et elle pensait que j’étais bête

Mais j’avais une triste vie à Sète
Alors j’avais envie de m’amuser aussi
Avec les frissons qui lui faisaient rire
Avec le rythme qui aimait le bon swing

Dans le territoire d’une cave bien cachée
Avec la joie de la puissance de la fête
Avec le rythme de la jouissance honnête
Autour du Caveau De La Huchette.

Allez, vas-y, tu t’amuseras avec monsieur Django
Toujours Autour du Caveau De La Huchette
Elle vécut, à partir de ce moment – là,
Une vie qui était d’habitude comme une chanson
Une vie pleine de soupirs mais surtout de sourires.

La vie ennuyante de la jeune fillette
Changea complètement d’une façon parfaite
Toujours d’une manière bien joyeuse
Toujours dans « Le Même Endroit »
Au Caveau De La Huchette…
Avec un chaperon sur la tête
Et l’amour comme une conquête.

Et je sais qu’elle jamais regrette
Notre belle rencontre dans la Huchette
Autour du Caveau De La Huchette.
Notre jeunesse fut comme une balayette
Qui efface tout, sauf notre beau caveau
Le Caveau De La Huchette…

Et ce conte est un cadeau qu’on achète
Dans le beau Caveau de la Huchette…
Au Caveau De La Huchette…
Au Caveau De La Huchette…
Le Caveau De La Huchette…
Le Caveau De La Huchette…
Le Caveau De La Huchette…
Une vie comme une devinette…

inviata da Carles Viadel - 29/1/2008 - 19:22



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org