Lingua   

Jeteur de pierres

Sniper
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Arabia
(Sniper)
Blood Diamondz
(Sniper)
Hommes de loi
(Sniper)


Sniper


[2003]
Da/from/de "Gravé dans la roche"

Con le canzoni "La France" e con "Jeteur de pierre" nacque una polemica con Sarkozy, che accusò il gruppo di violenza e razzismo.

Dal sito Hip Hop Francia un sunto della vicenda e la risposta degli Sniper.

Il 5 novembre 2003, durante la seduta dell'Assemblea Nazionale, la deputata Nadine Morano dell'UMP (Union pour un Mouvement Populaire) ha chiesto al Ministro dell'Interno francese, Nicolas Sarkozy, di reagire a proposito delle parole del gruppo Sniper utilizzate nella canzone La France.
Già l'associazione La Droit Libre (vicina all'UMP) aveva avviato una petizione per interdire la diffusione della canzone contenuta nell'album Du Rire aux Larmes ed il sindicato generale della polizia aveva denunciato l'ostilità di alcune canzoni nei confronti delle forze dell'ordine.
Il Ministro dell'Interno, precisando che avrebbe sporto querela nei confronti dei 4 componenti del gruppo, ha giudicato i testi "violenti, razzisti e ingiuriosi" e ha inoltre aggiunto che "coloro che non rispetteranno le regole della Repubblica dovranno renderne conto davanti alla giustizia del nostro paese".
Il gruppo ha subito risposto a Sarkozy giudicando le sue dichirazioni populiste e diffamatorie e rispondendo anche alle accuse di antisemitismo rivoltegli riguardo alla canzone, contenuta nell'album Gravé dans la roche, Jeteur de pierres.

Lettera del gruppo Sniper in risposta alle dichiarazioni del Ministro dell'Interno Nicolas Sarkozy

Signor Nicolas SARKOZY
Ministro dell'Interno
Place Beauvau 70008 Parigi
Aubervilliers, il 6 novembre 2003

Signor Ministro,

Noi non siamo né antisemiti, né antifrancesi e teniamo a portare le risposte seguenti alle dichiarazioni populiste e diffamatorie che ha tenuto ieri all'Assemblea Nazionale.

A) Ci dispiace constatare che le sue parole siano identiche a quelle del movimento «Jeunesse Identitaire».
È strano per un grande democratico come lei di riprendere dei discorsi di estrema destra.

B) Condannerà ugualmente Maxime LE FORESTIER, Gustave FLAUBERT, Léo FERRE, Serge GAINSBOURG, George BRASSENS e Guy MAUPASSANT ? Vuole rifare il processo BEAUDELAIRE e ripristinare la censura?
Se è così, le ricordiamo che la Corte di Cassazione ha emesso il 31 maggio 1949 una sentenza di riabilitazione rimproverando i Giudici che avevano condannato BEAUDELAIRE d'avere, per un'interpretazione realista dei suoi poemi, trascurato la loro vera interpretazione simbolica e reso una decisione « arbitraria ».

C) La musica in generale, e più particolarmente la nostra, è composta da immagini forti che ogni ascoltatore di buona fede non prende alla lettera.

Cantiamo « La France » dal 1999 e nessun Ministro né alcun « fascista » è stato assassinato e noi ce ne rallegriamo.

D) Non solo non siamo antisemiti, ma al contrario stiamo dalla parte di tutti quegli israeliani che cercano la pace. « In questo angolo del Mondo dove la pace resta difficile da difendere, Isaac Rabin ne ha fatto le spese e si è fatto uccidere ».
È questa strofa che la disturba?

E) Ha ugualmente torto nel credere che noi siamo razzisti. Noi siamo francesi come lei, ma ci chiediamo se lei ci accetta come tali. Da una parte questa pseudo-Francia dal basso che voi coccolate e dall'altra quelli che lei vuole trattare col manganello.

È un caso che lei attacca per la seconda volta in pochi mesi un gruppo rap composto da giovani francesi figli d'immigrati?

Pensiamo che con tutto il lavoro che ha, non ha avuto il tempo d'ascoltare i nostri album e la invitiamo a farlo. Ciò le eviterà di travisare il senso delle nostre canzoni.

Pensiamo anche che, mal informato, lei si sia lasciato trasportare da una crisi di demagogia passeggera e noi siamo pronti ad accettare le sue scuse.

In caso contrario, agiremo come cittadini responsabili utilizzando la Corte di Giustizia della Repubblica conformemente alla Legge.

La preghiamo di gradire i nostri più distinti saluti.

BOUDJ
TUNISIANO
AKETO
BLACK RENEGA
S’établir dans une contrée,
En devenir résident, se l’approprier,
Y expulser ses habitants, misérables gens
Soumis par droit de conquête, et placés
Sous dépendance politique du conquérant
Quête dominatrice,
A la recherche d’un Etat
Voilà le résultat
D’une puissance colonisatrice
Aidés de l ‘Occident
Ils ont tué et chassé
Se justifient ces terres sacrées
Par présence d’antécédent
Qui parle d’occupation
Parle de résistance
Qui parle de colonisation
Parle forcément d’indépendance
Danse, entre deux feus
Danse, dans une salle
Ou danse, entre les balles
Pour esquiver un couvre-feu
Des animaux courent dans des champs
Des hommes sont libres, des animaux sont dans des cages
Et des hommes sont dans des camps
Vivre comme on l’entend
Clôturé dans un enclos
Liberté, pas pour le moment
Oslo est tombé à l’eau
Sanglots, cette vie fait re-pe
J’écris et crie,
Juste le combat d’un peuple
Qui se bat pour sa patrie
L’Amérique s’est battue, pour avoir son indépendance
Les résistants face aux Allemands pour pouvoir libérer la France
Tunisiens et Algériens
Eux-mêmes en ont fait autant
Donc les Palestiniens
Veulent un Etat au Proche-Orient
Et c’est ça le blème : toi tu parles de fanatisme
Mais le conflit ne se résume pas qu’à de l’antisémitisme
Laxiste,
Le monde laisse faire et se défile
Pendant que tu tues des civils
Et les appelle terroristes
On fait mine d’être concerné
Mais dans le fond on s’en fout
Regarder sans être outré
Tant que ça n’arrive pas à nous

Refrain :

Jeteur de pierres
Le monde sait que ton pays est en guerre
Pas d’aide humanitaire
Vu que les colons te volent tes terres
Et c’est triste, toujours la même morale,
Les mêmes balles,
Le même mal,
La même spirale

Jeteur de pierres
Le monde sait que ton pays est en guerre
Pas d’aide humanitaire
Vu que les colons te volent tes terres
Et c’est triste, toujours la même morale,
Les mêmes balles,
Le même mal,
La même spirale

Je te re-situe le contexte, pour comprendre
Il faut reprendre
Les choses à la base même,
Du problème
Ca dure depuis des siècles
Terre convoitée
Nombreuses ont été les conquêtes
Différentes religions, différents communautés
Pour toutes un lieu saint chargé d’histoire
Ironie du sorti il en a vu couler du sang
Jusqu'aux événements les plus récents
Le territoire
A peu connu la paix
Comprend que c’est
Un peu dur d’y croire
Pour tous les frères
Les jeunes de mon âge qui ont grandi
Dans cette atmosphère
Et qui ont vu ça toute leur vie
Les mains nues face à une armée
Prête à ré-ti, se faire dynamiter
S’apparente à de la résistance
Quoiqu’il arrive c’est toujours des civils qui morflent
Et les morts ne se comptent plus
On a tous vu la même chose aux infos
Des balles contre des pierres jetées par des enfants
J’invente rien les faits parlent d’eux-mêmes
Dans les deux camps y’a des extrèmes
Faut pas tout confondre
Contredit les sionistes
Et tu passes pour un antisémite
En deux secondes
C’est l’oppresseur qui prend le rôle de la victime
C’est l’art de la faire à l’envers et pour eux elle est belle
Depuis qu’Israël a obtenu son indépendance
Ca s’envenime la spirale fatale du conflit commence
L’Etat arabe promis par l’ONU ne sera pas
S’en suivra la Guerre des Six Jours, Sabra et Chatila
Première Intifada la révolution des pierres
Massacre sur massacre, période meurtrière
Et de nos jours on peut pas dire que ça va en s’arrangeant
Sujet tabou et dérangeant
Je me devais d’être clair
Issus de la même famille,
Enfants d’Ismaël et d’Israël
Sont des cousins mais trop de gens oublient
Que les juifs du Maghreb ont longtemps vécu en harmonie
Avec les musulmans, certains y vivent encore aujourd’hui

Refrain :

Jeteur de pierres
Le monde sait que ton pays est en guerre
Pas d’aide humanitaire
Vu que les colons te volent tes terres
Et c’est triste, toujours la même morale,
Les mêmes balles,
Le même mal,
La même spirale

Jeteur de pierres
Le monde sait que ton pays est en guerre
Pas d’aide humanitaire
Vu que les colons te volent tes terres
Et c’est triste, toujours la même morale,
Les mêmes balles,
Le même mal,
La même spirale

Le mensonge est l’arme de l’intelligent
Les médias l’ont compris
Se l’approprient
Et l’utilisent à tes dépens
Parlent de leurs bienfaits
Mais jamais de leurs défauts
Injectent leurs carottes en sachets
Et jouent avec nos cerveaux
Parlent de parents qui envoient
Leurs enfants au combat
Mais pourquoi ?
Pour faire passer ces gens pour des sauvages
Tu ferais quoi, si on avait tué ton père détruit ton toit
Je parle pour moi : ouhak’Allah
J’aurais envie de faire un carnage
Haine pour haine, balles perdues
Et plus
Palestiniens dans les rues
Israéliens dans des bus
Le mal par le mal venger les tiens
Tu ne peux plus rien enlever à ceux qui n’ont plus rien
Plus d’accord de paix ni de cessez-le-feu
Rien que ça cogne
Ca c’est la politique de Sharon
Ariel comme la lessive, noir de sentiments
Blanchi par les médias et les States comme adoucissant
Dans ce coin du monde où la paix reste difficile à défendre
Itzhak Rabin en a fait les frais et s’est fait descendre
Malheureusement on peux pas revenir en arrière
Les rendez-vous manqués de l’histoire
Ont fait que remuer la merde
Comme si c’était prémédité
Processus de paix qui foirent
Et toujours des territoires occupés
Des blindés qui tirent
Des gosses qui jouent sur des mines
Ceux qui veulent mourir en martyr
Prêts à partir
Faire des convoitises, lieux saints
Poser les armes
Dire Inch’Allah, bonjour
Shalom et Salam
Je suis pas l’avocat du pauvre mais ça me fait mal
Et tu sais si j’en parle c’est parce que personne le fait
Re-frè vire tes œillères
Y’en a assez, le dire m’a soulagé
Même si je peux rien y changer
Si à tes yeux on prend position, comprend bien
Qu’on parle pas en tant que musulman
Rien qu’en tant qu’être humain

Refrain :

Jeteur de pierres
Le monde sait que ton pays est en guerre
Pas d’aide humanitaire
Vu que les colons te volent tes terres
Et c’est triste, toujours la même morale,
Les mêmes balles,
Le même mal,
La même spirale

Jeteur de pierres
Le monde sait que ton pays est en guerre
Pas d’aide humanitaire
Vu que les colons te volent tes terres
Et c’est triste, toujours la même morale,
Les mêmes balles,
Le même mal,
La même spirale

inviata da daniela -k.d.- - 24/5/2007 - 10:18


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org