Lingua   

Cave Canem !

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese



En la ville, on ne comprend pas pourquoi
On détruit toutes les églises, toutes les chapelles ;
On prend tous les flambeaux, toutes les chandelles.
En criant « Vive le Gueux ! À bas le Roi ! »

Pourquoi les malconnus venus d’ailleurs,
La guenaille de la ville aussi,
Brisent la grille du chœur
Et tirent la Vierge hors de son nid.

Ils crient « Vive le Gueux ! » et avant minuit,
En l’église, tout est détruit :
Les autels, les images, les peintures,
Abattues les statues, brisées les serrures.

« Voyez, voyez », dit Till,
« Qui détruit, qui saccage. »
« Cherchez, cherchez », dit Till,
« À qui profite le pillage. »

« Larron pillard, gentil larron,
Gracieux vaurien, bélître stipendié,
Besogneux sicaire, montre-moi ta commission,
Misérable mercenaire, dis-moi qui t’a payé ! »

« Cave canem : prenez-garde au Chien rouge !
Cave canem : on a brisé le crucifix.
Cave canem : le crime est commis.
Cave canem : méfiez-vous du Chien rouge !

La moisson a mûri,
La moisson est mûre.
Les faucheurs arrivent aux Pays,
La désolation est sûre.

La mer monte, la mer de vengeance,
Le Duc, le Duc marche sur les Pays du Nord.
Fuyez filles, femmes, fuyez tous cette engeance !
Le père sema la mort, le fils fera pis encore.

Voici le temps des ruines et des souffrances.
Aux carrefours, sur les places poussent les potences.
Pauvres gens, pour la paix, il n’est plus l’heure,
Fuyez les bourreaux, fuyez les fossoyeurs. »

Till partout sonne l’alarme,
Lamme partout fait vacarme.
Par milliers avec leurs chariots chargés,
Les vieux, les jeunes, les enfants partent des cités.


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org