Lingua   

Aubade rouge

Maurice Couyba [Maurice Boukay]
Lingua: Francese



Dans le brouillard gris de l'aube qui pleure,
Debout, condamné! Lève-toi : c'est l'heure!
La foule est grouillante et blême d'effroi.
Les matins sont froids.

Sur le pavé sale et gluant qui glisse, —
Glisse, mon couteau! Glisse en ta coulisse! —
Les bois sont montés : on n'est pas manchot!
Les matins sont chauds.

Sous le porche noir vient la robe noire, —
Pleure, crucifix, tes larmes d'ivoire! —
Sur la bouche pâle et le cou flétri,
Les matins sont gris.

Sur le buste vert la chemise est blanche, —
Couche-toi, muet, sur la longue planche ! —
Crac ! le couteau tombe avec le grief.
Les matins sont brefs.

Sur le pavé rouge on passe l'éponge. —
Roule, fourgon, roule! Et la tête songe :
« Deux crimes pour un! Grâce à toi, Deibler,
Les matins sont clairs. »


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org