Lingua   

Contre tous les Pouvoirs

Guy Béart
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Couleurs vous êtes des larmes
(Guy Béart)
Libre Liban
(Guy Béart)
Where Have all the Flowers Gone
(Pete Seeger)


Contre tous les Pouvoirs

Pouvoir Louise Michel


Chanson française – Contre tous les Pouvoirs – Guy Béart – 1981
Contre tous les pouvoirs !
Qu’il soit blanc, qu’il soit noir,
Qu’il soit bleu, rouge ou rose
Ou de toutes les couleurs ;
Qu’il se dise d’ailleurs ;
Qu’il gouverne ou s’oppose.

Contre tous les pouvoirs !
Du grand jour, du grand soir.
Qu’il soit démocratique
Royaliste, impérial
Ou qu’il soit syndical,
Commercial, politique.

Contre tous les pouvoirs !
Même ceux du foutoir,
Civils ou militaires,
Ramollis, exaltés,
Qu’ils viennent de la cité
Ou qu’ils viennent de la terre.

Contre tous les pouvoirs !
Même si par désespoir,
Il devienne modeste,
Qu’il veuille, pour subsister,
Nous dire qu’il va changer,
Qu’il retourne sa veste.

Contre tous les pouvoirs !
Qu’il dise « venez y voir »,
Qu’il ouvre grand ses grilles,
Ou qu’il soit très secret,
Qu’il ne soit pas ce qu’il paraît,
Qu’il soit carpe ou anguille.

Contre tous les pouvoirs !
Nostalgique ou d’espoir,
Religieux, qui contemplent
L’autre monde d’ici
Et nous tiennent à merci
Des marchands de leurs temples

Contre tous les pouvoirs !
Des beaux laboratoires
Des savantes funérailles
Des médecins demi-dieux
Aux produits merveilleux
Qui nous mènent en cobayes.

Contre tous les pouvoirs !
Des salons, des couloirs,
Au clin d’œil sympathique,
Au charme nonchalant,
Des gangsters en gants blancs
À l’œil informatique.

Contre tous les pouvoirs !
Des parfaits laminoirs
Aux douceurs infernales,
Aux mâchoires de boa,
Qui digèrent les États,
Ces multinationales.

Contre tous les pouvoirs !
Des parloirs, des gueuloirs,
Des oiseaux de ramage :
Journalistes, avocats,
Au pouvoir qui ne va
Qu’avec quelque chantage.

Contre tous les pouvoirs !
Des baudruches de la gloire,
Des chanteurs, des artistes.
Aux pouvoirs des médias
Qui, à hue et à dia
Jouent aux équilibristes.

Contre tous les pouvoirs !
Des terroirs, des trottoirs,
Car sitôt qu’un esclave
Est devenu le roi
C’est pareil chaque fois :
Dans le sang, il nous lave.

Contre tous les pouvoirs !
À parler provisoire
Qui du pouvoir abdiquent
Et qui sont rotatifs
Ou bien décoratifs
Et vive la République.

1/4/2017 - 09:29



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org