Lingua   

Leur idéal

Eugène Bizeau
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Le champ d'honneur
(Tichot)
La Roche
(Rover)
Ferraille à vendre
(Eugène Bizeau)


[1914-18]
Poesia che l’anarchico e antimilitarista Bizeau scrisse durante il macello della Grande Guerra.
Messa in musica da François Guernier, leader del gruppo francese Tichot, nell'album “Chansons de la guerre 14-18. Une vie d' bonhomme. Pendant la guerre la chanson continue” pubblicato nel 2008.

14-18. Une vie d' bonhomme

On retrouve Eugène Bizeau avec Leur Idéal, titre qui résume parfaitement la chanson. Il s'agit d'une interrogation sur le sens de la guerre face à la violence de la guerre ("la charge folle vers les canons meurtriers") et face aux remises en cause des principes démocratiques ("c'est bâillonner la justice"). La voix de François Guernier prend de l'ampleur à mesure que la colère monte...”
(da Autour du Chemin des Dames)

Eugène Bizeau
Super Bizeau!


I disegni sono tratti dal sito dell’Association Laïque des Amis d'Anne et Eugène Bizeau
C'est là-bas dans la tranchée
La mort à tous les instants
C'est l'humanité fauchée
Comme les fleurs du printemps
C'est ville et campagne en flammes
Et malgré cela debout
Pour le salut de nos âmes
Il faut aller jusqu'au bout

C'est la cueillaison brutale
Des rêves les plus ardents
C'est de la chair qui s'étale
Et des asticots dedans
C'est l'horreur dans la souffrance
Et malgré cela debout
Pour la grandeur de la France
Il faut aller jusqu'au bout

C'est après la charge folle
Vers les canons meurtriers
L'épouvante qui racole
Auprès d'un champs de lauriers
C'est la liberté qui saigne
Et malgré cela debout
Pour qu'arrive enfin son régne
Il faut aller jusqu'au bout

C'est la croix sur la poitrine
Du fabriquant d'orphelins
Qui dérobe à la colline
Les ailes de ses moulins
C'est bâillonner la justice
Et malgré cela debout
Pour que sa voix retentisse
Il faut aller jusqu'au bout

C'est la gloire aux ailes blanches
Qui paraît à l'horizon
Quand l'arbre n'a plus de branches
Et le gueux plus de maison
C'est le droit qu'on martyrise
Et malgré cela debout
Pour lui bâtir une église
Il faut aller jusqu'au bout

Pourquoi fallait-il se battre
Comme avant quatre-vingt-neuf ?
La poule au pot d'Henri IV
Est encore dans son œuf
On meurt de l'attendre naître
Et malgré cela debout
Pour celle aux œufs d'or du maître
Il faut aller jusqu'au bout

Leur idéal, c'est l'immonde
Arbitre de nos destins
L'affranchissement du Monde
Remis à d'autres matins
C'est dans les cœurs en déroute
Le passé remis debout
Et c'est pour cela sans doute
Qu'il faut aller jusqu'au bout

inviata da Bernart Bartleby - 16/12/2015 - 13:08



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org