Lingua   

La valigia

La Tresca


Lingua: Italiano


Ti può interessare anche...

La valigia dell’emigrante
(Gianni Rodari)
La canzone del laureato
(Luca Bassanese)
Il sentiero dei briganti
(La Tresca)


2013
Tutto torna com'è
Tutto torna com'è
(testo: c.cempella - musica: s.belardi,c.giuliani,s.possieri)
Feat. Orla de la Bandabardò
Non e’ grossa non e’ pesante…la valigia da emigrante
Un po’ di terra del villaggio…per non restare chiuso in viaggio
Un vestito,un pane,un sogno e un frutto…e questo e’ tutto
Ma il cuore no,non l’ho portato…nella valigia, non c’e’ entrato

Addio, al mio paese addio
Amici e sogni addio,
Al mare dico addio

Addio, mie spiagge e luna addio
A te che aspetti dico
Dico ritornero’

Quel treno che non fara’ fermate
Mi portera’ lontano
Ma un giorno tornero’

Mio padre con loro i miei fratelli
Son gia’ tutti partiti
E non li ho visti piu’

Addio, al mio paese addio
Amici e sogni addio,
Al mare dico addio

Addio, mie spiagge e luna addio
A te che aspetti dico
Dico ritornero’

Non e’ grossa non e’ pesante la valigia da emigrante
Non e’ grossa non e’ pesante la valigia da emigrante

Mamma mia dammi cento lire che in america voglio andare
Mamma mia dammi cento lire che in america voglio andare
Mamma mia dammi cento lire che in america voglio andare
Mamma mia dammi cento lire che in america voglio andare

inviata da dq82 - 8/10/2015 - 09:20



Lingua: Francese

Version française – LA VALISE – Marco Valdo M.I. – 2015
Chanson italienne – La valigia - La Tresca – 2013

Texte : C. Cempella –
Musique : S. Belardi, C.Giuliani, S.Possieri

Elle n'est pas grosse, elle ne pèse pas la valise de l'émigrant. Maman donne-moi cent lires ; je veux aller en Amérique.
Elle n'est pas grosse, elle ne pèse pas la valise de l'émigrant. Maman donne-moi cent lires ; je veux aller en Amérique.


La valise, la valise, s'il y a bien un objet qui illustre l'immigration, c'est la valise. La vieille valise, sans roulettes, généralement en carton, enfin, celle qu'on porte à bout de bras. En découvrant cette valise de La Tresca, il m'est revenu à la mémoire, outre les histoires racontées par les immigrés, une autre chanson italienne où il était question de « la valise », dont j'avais fait une version française, il y a quelque temps déjà. C'était une chanson de Gianni Rodari. Puis j'ai un peu cherché dans le labyrinthe et j'en ai trouvé d'autres encore sur le même thème :
une valise anonyme La valigia,
la valise de Rodari La valigia dell’emigrante
la valise de La Tresca La valigia

J'ai donc pris la peine de les mettre en français, puisque l'une renvoie à l'autre et inversement.

Ainsi Parlait Marco Valdo M.I.
LA VALISE

Elle n'est pas grosse, elle ne pèse pas… la valise de l'émigrant
Un peu de terre du village… pour ne pas rester coincé en voyage
Un vêtement, un pain, un rêve et un fruit… et c'est tout
Mais le coeur non, je ne l'ai pas emporté… dans la valise, il n'est pas entré

Adieu, mon pays, adieu,
Amis et rêves adieu,
À la mer, je dis adieu.

Adieu, mes plages et la lune, adieu,
À toi qui attends, je dis,
Je dis : je reviendrai.

Ce train que fera pas d'arrêt
M'emmènera loin
Mais un jour, je reviendrai.

Mon père avec mes frères
Sont déjà tous partis
Et je ne les ai plus vus

Adieu, mon pays, adieu,
Amis et rêves adieu,
À la mer, je dis adieu.

Adieu, mes plages et la lune, adieu,
À toi qui attends, je dis,
Je dis : je reviendrai.

Elle n'est pas grosse, elle ne pèse pas la valise de l'émigrant.
Elle n'est pas grosse, elle ne pèse pas la valise de l'émigrant.

Maman donne-moi cent lires ; je veux aller en Amérique.
Maman donne-moi cent lires ; je veux aller en Amérique.
Maman donne-moi cent lires ; je veux aller en Amérique.
Maman donne-moi cent lires ; je veux aller en Amérique.

inviata da Marco Valdo M.I. - 9/10/2015 - 21:40


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org