Lingua   

Le fêtard

Boris Vian
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Le travail, c'est la santé
(Henri Salvador)
A Place to Rest
(Bobby Sands)
Latrine
(Günter Eich)


Parole di Boris Vian
Musica di Henri Salvador
Nel disco “Henri Salvador chante Boris Vian” del 1970

Henri Salvador chante Boris Vian

“Fêtard” sta per festaiolo, gaudente, il “factionnaire” è la sentinella, “caleçon” sono le mutande e “violon” in argot indica la prigione… tutto il resto mi sembra molto semplice da intendere...
Écoutez l'histoire affreuse
L'aventure douloureuse
D'un fêtard
Qui, chaque soir
Rentrait tard
Dans son appartement de l'avenue Mozart

Il avait un chapeau claque
Il avait une tête à claques
Un beau frac
Un gros sac
Et un maximum de goût pour le bac

Il aimait le jeu, les femmes
Et tous les tripots infâmes
Où l'on peut perdre son âme
En dansant un beau charleston
Avec une fille à la garçonne

Dieu veillait sur lui sans doute
Car bien que l'on n'y vit goutte
Le fêtard
Chaque soir
Dans le noir
Retrouvait l'avenue Mozart

Mais par un beau soir d'automne
Il ingurgita par tonnes
Du solide
Des liquides
Du fluide
Qui lui gonflèrent fortement le bide

Il eut l'envie importune
D'arroser sous la pleine lune
L' réverbère
Solitaire
Qui éclaire
Le Ministère de la Guerre

Mais faut croire qu'il voyait trouble
Plutôt à moitié que double
Car au lieu du luminaire
Il éteignit le factionnaire
Qui surveillait le Ministère

Et saisi par la milice
Du commissariat d' police
Le fêtard
Sans pétard
En caleçon
Finit sa noce au violon

inviata da Bernart Bartleby - 25/6/2015 - 12:01


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org