Lingua   

Au lieu d'un pauv petit pompon

Gaston Couté


Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Ah! les salauds!‎
(Aristide Bruant)
Sur le tas
(Aristide Bruant)
Petit porcher
(Gaston Couté)


[1910]
“Chanson de route” scritta da Couté sull’aria de “Tu n'manieras pas mes tétons” di Aristide Bruant.



Il generale Jean Jules Brun, allora ministro della difesa, aveva preso una decisione a dir poco rivoluzionaria: dai copricapi militari sarebbe scomparso il tradizionale pompon, sostituito da un assai più “utile” pennacchio…
La portata storica del provvedimento non sfuggì al nostro Couté: sotto il fuoco della mitraglia, la piuma al posto del pompon avrebbe sicuramente fatto la differenza.
C'est ben l'cas d'dir' nom d'un pompon!
Que l'Minisse i-songe au troufion,
Puisque grâce à sa décision :
Je port'rai, tu port'ras
Nous port'rons un plumet haut d'ça,
Au lieu d'un pauvr' petit pompon
tontaine
Au lieu d'un pauvr' petit pompon
ton-ton !

Ça n'empêch'ra pas l'adjudant,
D'nous engueuler, d'nous foutr' dedans
Mais c'est égal en attendant
Je port'rai, tu port'ras
Nous port'rons un plumet haut d'ça,
Au lieu d'un pauvr' petit pompon
tontaine
Au lieu d'un pauvr' petit pompon
ton-ton !

Ben sûr que ça n'nous mettra pas
Deux liards de graiss' dans notr' rata,
Mais pour se r'fair' des mauvais r'pas :
Je port'rai, tu port'ras
Nous port'rons un plumet haut d'ça,
Au lieu d'un pauvr' petit pompon
tontaine
Au lieu d'un pauvr' petit pompon
ton-ton !

Si d'aucuns tournent d’l’œil encor
Par la vacheri' du Major,
Pour se consoler de leur mort :
Je port'rai, tu port'ras
Nous port'rons un plumet haut d'ça,
Au lieu d'un pauvr' petit pompon
tontaine
Au lieu d'un pauvr' petit pompon
ton-ton !

Ça n'nous sauv'ra pas certain'ment
D'tous les sal's vic's du Régiment,
Mais quand nous s'rons saouls maintenant :
Je port'rai, tu port'ras
Nous port'rons un plumet haut d'ça,
Au lieu d'un pauvr' petit pompon
tontaine
Au lieu d'un pauvr' petit pompon
ton-ton !

Si les rich's s'engueul'nt, Nom de Dieu
Faudra qu'on s'batt', nous, entre gueux
Mais quel plaisir de s'battr' pour eux :
Je port'rai, tu port'ras
Nous port'rons un plumet haut d'ça,
Au lieu d'un pauvr' petit pompon
tontaine
Au lieu d'un pauvr' petit pompon
ton-ton !

En guerr' la mitraill' balai' tout,
Les pompons, les plumets itou,
Et puis les gueul's qui sont d'ssous !...
Je port'rai, tu port'ras
Nous port'rons un plumet haut d'ça,
Au lieu d'un pauvr' petit pompon
tontaine
Au lieu d'un pauvr' petit pompon
ton-ton !

Aussi malgré c'tt'innovation,
Rien n'est changé pour le troufion,
C'est toujours la mêm' position :
Je port'rai, tu port'ras
Nous port'rons un plumet haut d'ça,
Au lieu d'un pauvr' petit pompon
tontaine
Au lieu d'un pauvr' petit pompon
ton-ton !

inviata da Bernart Bartleby - 8/6/2015 - 16:20


E a ben pensarci quello delle continuamente cangianti fogge delle divise militari è un modo pressochè eterno di sperperare denaro pubblico e di assicurare laute mazzette agli alti comandi.

Bernart Bartleby - 8/6/2015 - 16:27



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org