Lingua   

Gilbert Bécaud: Charlie, t'iras pas au paradis !

GLI EXTRA DELLE CCG / AWS EXTRAS / LES EXTRAS DES CCG


Lingue: Francese, Inglese


Ti può interessare anche...

L'Indien
(Gilbert Bécaud)
Dans le dos
(Pierre Dac)
La Vente aux enchères
(Gilbert Bécaud)


Charlie, t'iras pas au paradis !

Chanson française – Gilbert Bécaud – 1970
Paroles de Pierre Delanoé
Musique de Gilbert Bécaud

Oui, je sais, ce n'est pas vraiment une Chanson contre la Guerre, mais c'est une chanson extraordinaire en ce qu'elle annonçait à Charlie qu'il n'ira pas au Paradis… C'était vers 1970. Depuis la chose se vérifie… tous les fanatiques vous le diront : Charlie n'ira pas au Paradis ! Et Lucien l'âne mon ami, pour rendre la chose plus crédible, pour rendre le Charlie de Bécaud, plus Charlie-Hebdo, je me suis offert le plaisir d'ajouter un vers de temps en temps.

Je la regarde agenouillée
Je la regarde agenouillée


Ah oui, et quoi ?, demande Lucien l'âne en levant sa queue en point d'interrogation majuscule.

Simplement, deux tout petits vers dans la litanie… Car dans la chanson d'origine, il y a une litanie qui commence par : Je pense à Marie… Peut-être même, l'auteur , les auteurs ou un des deux auteurs, le chanteur, le public, qui sait, y pensait aussi et que la chose était implicite… À lire le texte de la chanson, c'est même certain ; sinon, quelles pouvaient bien être les « mauvaises pensées » de ce Charlie-là. Un Charlie, soit dit en passant, qui dit tout dret :

« Ton paradis, je m´en fous.
Mon paradis, c´est elle et c´est tout. »


Mais quoi qu'il en soit, si ça allait sans le dire, ça va encore mieux en le disant… Un homme est un homme, pardi ! Foin du politiquement correct !

Ah oui ? Et quoi donc ?, demande Lucien l'âne en tendant sa queue à la verticale en guise de point d'exclamation.

J'ai dévoilé la pensée la plus intime de l'homme quand il convoite une femme ; parfois même, quand il convoite un homme, d'ailleurs… Tout simplement, j'ai ajouté aux parties de la dame que recense la chanson, ici celles de la dénommée Marie – tout un symbole, d'ailleurs ce prénom. J'ai donc ajouté aux parties de dame recensées, c'est-à-dire aux yeux, aux mains, au cœur de Marie, j'ai ajouté : le cul de Marie.

Saramago aurait apprécié, lui qui écrivit un Évangile selon Jésus Christ, où l'amoureux Jésus avant de mourir en croix se mit à faire des cabrioles avec Marie-Madeleine de Magdala… Peut-être, y a-t-il même au une descendance...Qui sait ?

Mais bien évidemment, on n'entendra pas parler du cul de Marie dans la version chantée par Gilbert Bécaud et pour cause, pour son public et le public, ça compte, c'était un garçon bien élevé et pas du tout dans le ton d'Hara Kiri Hebdo, interdit après le bal tragique à Colombey et re-né dans la même semaine Charlie Hebdo. Mais enfin, c'est bien de Charlie Hebdo qu'il est question, ici. Une bonne raison de relever cette chanson de ses cendres médiatiques. Et donc, par l'ajout de ces deux vers, la litanie devient :

« Je pense à Marie,
Aux yeux de Marie.
Je pense à Marie,
Aux mains de Marie,
Au corps de Marie,
Au cœur de Marie,
Au cul de Marie...
Je pense à Marie-Louise. »


En effet, Charlie n'aurait même pensé qu'à ça…, dit Lucien l'âne en agitant son cul et sa queue toujours verticale et tendue.

De plus, dit Marco Valdo M.I., je t'invite à examiner ce que dit le chœur, qui chante en un anglais, disons populaire…

« Come and get it
And get it now
If you don´t get it
You´re a paw »

Peut-être qu'un plus lettré que moi pourrait en donner une traduction , mais enfin, on en comprend le sens.

Je suis d'ailleurs persuadé, dit Lucien l'âne toujours aussi émoustillé, à voir les rimes dangereuses de certains couplets qu'il s'agit d'une chanson à double sens, si j'ose ainsi dire. Juste un ou deux exemples, tirés de la chanson :
« J´arrive une heure avant la messe
Pour la joie de voir… » quoi ?, je te le demande. Ses fesses, évidemment ! Et je t'épargne les choses auxquelles renvoient les rimes en « ouille »...

Et puis aussi… à voir la demoiselle qui dans certaines vidéos, incarne la promise, c'est une demoiselle charmante, on y penserait bien aussi. M'est avis qu'ils ont dû bien rire dans leurs barbes, les auteurs et les interprètes de cette chanson. Cependant, ça n'a pas la puissance de la chanson de Ricet Barriet, celle qui présente le plus formidable cul de la chanson française : le célèbre Cul de la patronne: un cul qui aurait sans doute permis d'éviter le désastre de Waterloo en 1815, il y a tout juste deux siècles. Rappelle-toi :

« Il est beau le cul le cul le cul de la patronne 
Un cul pareil à Waterloo 
Et les Anglais l'avaient dans le dos » 


Dans le dos…, dit l'âne Lucien en riant de toutes ses dents. Vaut mieux aller voir ton commentaire à la chanson de Pierre Dac, elle aussi intitulée « Dans le Dos ». Et nous, du coup, grâce à ce cul de la patronne, on serait peut-être encore Français… on aurait sans doute évité deux Guerres mondiales… Mais malheureusement, on ne refait pas l'histoire. Alors, reprenons notre tâche et tissons le linceul de ce vieux monde cagneux, mal foutu, pudique, politiquement correct, asphyxié par les fois et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
Charlie, oh Charlie, t´iras pas au paradis !
Charlie, oh Charlie, t´iras pas au paradis !
Tes pensées sont mauvaises,
Tu fais honte à ton diocèse,
T´iras pas au paradis Charlie !

Elle est là derrière un pilier,
Je la regarde agenouillée
Aux jours de Pâques et de Noël.
À la messe, je ne vois qu´elle ;
Elle est belle comme la statue
De la Vierge à l´Enfant Jésus.
Comment voulez-vous, je vous prie,
Que dans ces conditions, je prie ?

Oh Charlie, t´iras pas au paradis !
Charlie, Charlie, t´iras pas au paradis !
Ton paradis, je m´en fous.
Mon paradis, c´est elle et c´est tout.
Et même si je scandalise,
Quand je suis à l´église :
Je pense à Marie,
Aux yeux de Marie.
Je pense à Marie,
Aux mains de Marie,
Au corps de Marie,
Au cœur de Marie,
Je pense à Marie,
Au cul de Marie…

Je pense à Marie-Louise.

Chœurs :

Come and get it
And get it now
If you don´t get it
You´re a paw.

J´arrive une heure avant la messe
Pour la joie de la voir passer
Et pendant qu´elle est à confesse
Je suis jaloux de son curé.
Je me lève et je m´agenouille,
Je me sens comme crucifié,
Par tous les regards qui me fouillent,
Des grenouilles de bénitier.

Oh Charlie, t´iras pas au paradis !
Charlie, Charlie, t´iras pas au paradis !
Ton paradis, je m´en fous.
Mon paradis, c´est elle et c´est tout.
Et même si je scandalise,
Le dimanche à l´église :
Je pense à Marie,
Aux yeux de Marie.
Je pense à Marie,
Aux mains de Marie,
Au corps de Marie,
Au cœur de Marie,
Je pense à Marie,
Au cul de Marie…
Je pense à Marie-Louise.

Chœurs :

Come and get it
And get it now
If you don´t get it
You´re a paw
Tout à l´heure quand elle va sortir,
Je vais la rater encore une fois
Tout à l´heure, ces ballots vont rire
Sur le zinc du café tabac.
Rigolez les gars, rigolez !
J´y mettrai le temps qu´il faudra
Mais un dimanche, vous la verrez
Sortir de l´église à mon bras.

Oh Charlie, tu l´auras ton paradis,
Charlie, Charlie, tu l´auras ton paradis.
Elle sera belle, belle tout en blanc.
J´aurai un chapeau et des gants
Et même si ça scandalise,
Un beau jour à l´église,
Je serai le mari, je serai le mari, je serai le mari...

inviata da Marco Valdo M.I. - 15/1/2015 - 15:40


Testi come questi mi mettono tristezza, mi fanno pensare a vecchi bavosi senza più un domani che inseguono culi di ragazzine alla messa (tipo "L'après-midi d'un faune" di Debussy, ma nella versione di Bruno Bozzetto), oppure a giovani arrapati che non si sono dati grandi prospettive quanto al territorio di caccia... C'è tutta una congerie di canzoni come questa, piuttosto machiste, e alcune sconfinano financo nella pederastia.
E non mi pare nemmeno che ci sia molto rispetto per le femmine.

E io non le sopporto 'ste canzoni, volevo solo fare presente questo.

B.B. - 28/4/2017 - 02:19


Esiste un'insistita aneddotica che fa pensare che neppure un certo Maicol Gecson fosse poi troppo selettivo in materia di pascolo abusivo...

[Yuppiiii!!! Uno a zero...!!]

Io non sto con Oriana (ne su' cenci, come si dice a Firenze) - 29/4/2017 - 16:49


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org