Lingua   

En vérité

Luc Romann
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Pow Wow
(Lou Reed)
Freedom
(Rage Against The Machine)
Mi tierra
(Lucas Segovia)


[1979]
Parole e musica di Luc Romann
Nel disco intitolato “Les oumpapas”



Da un album il cui titolo fu sicuramente ispirato ad “Oumpah-Pah”, giovane eroe pellerossa protagonista della striscia eponima, disegnata dai grandi René Goscinny e Albert Uderzo (quelli di Astérix, per intenderci) a partire dal 1958.

Je vivais bien, j´étais dans la lumière
Et je buvais l´eau claire des ruisseaux
Je connaissais les rêves des rivières
Quand je vivais dans le vent des oiseaux
Comme les cigales, je me faisais mes ailes
Comme les roseaux, je me faisais mes os
La liberté était toujours nouvelle
Quand j´écrivais sur les vagues de l´eau

Ils sont venus pour me prendre ma terre
Et ils l´ont prise en vérité
Par la violence et par la guerre
À tant détruire, à tant tuer
En vérité, il faut le dire
A tant détruire, à tant tuer

Au nom de leurs dieux, au nom de leurs idoles
Ils ont bâti des temples d´argent et d´or
Et ils m´ont mis dans leurs écoles
Pour mieux mettre mon âme à mort

Je vivais bien, j´étais dans la lumière
Et je buvais l´eau claire des ruisseaux
Je connaissais les rêves des rivières
Quand je vivais dans le vent des oiseaux
Comme les cigales, je me faisais mes ailes
Comme les roseaux, je me faisais mes os
La liberté était toujours nouvelle
Quand j´écrivais sur les vagues de l´eau

Ils sont venus pour me prendre ma terre
Et ils l´ont prise en vérité
Par la violence et par la guerre
À tant détruire, à tant tuer
En vérité, il faut le dire
A tant détruire, à tant tuer

inviata da Bernart Bartleby - 24/6/2014 - 21:27



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org