Lingua   

I must go home

Unité Maü Maü
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

La vérité
(Unité Maü Maü)
Quand les hommes
(Unité Maü Maü)
Que la paix soit sur toi
(Unité Maü Maü)


J'ai refusé simplement de participer à leur guerre
Je leur ai dit calmement
pour moi tous les hommes sont frères
Ils sont venus chez moi me harceler, me menacer
Je n'avais pas d'autre choix il fallait s'en aller
Avec ma femme, notre enfant
un peu d'argent, quelques affaires
Nous avons fuis vers la France, tout était à refaire
Mais grâce à dieu sans hésiter
quelques personnes nous ont aidé
Nous avons pu nous reconstruire grâce à leur solidarité
Mais l'état français ne voulait rien entendre
On a toujours rejeté toutes nos demandes
Nos statuts de réfugiés ils n'en avaient rien à faire
On nous a dit : «reconduite à la frontière»

Un enfant manque à l'appel en classe de CE1
Deux autres en maternelle à l'école des Capucins
La Police Aux Frontières est passée tôt ce matin
Embarquer ma famille pour nous expulser demain
Mais face à la pression des différentes associations
Le juge reporte l'expulsion et ordonne la détention
Quinze jours avant d'prendre un putain d'avion
Quinze jours à attendre en rétention
Séparés, malmenés, rabaissés, mais
Non jamais on a cessé d'espérer
On nous disait bien intégrés on y croyait dur comme fer
Jusqu'à c'qu'ils nous reconduisent à la frontière

Dix ans que je nettoyais les couloirs de l'assemblée
Dix ans que je vidais les corbeilles des députés
Dix ans que je travaillais , que je payais des impôts
Installé sur Paname avec ma femme et mes marmots
Que dire de plus sur ma vie de sans papier
Ma femme travaillait, mes enfants scolarisés

Pas de casier, pas de dettes, à tout point de vue je suis net
Alors pourquoi la France veut elle que tout cela s'arrête ?
Pourquoi anéantir cinq vies je ne comprends pas ?
Pourquoi devoir partir, s'il vous plaît expliquer moi ?
Pourquoi aujourd'hui je serais plus dangereux qu'hier ?
Pourquoi nous reconduire à la frontière ?

J'angoisse, j'ai peur, je n'arrive même plus à manger
De quoi survivrons nous une fois rapatriés
Car ma fuite m'a condamné là bas je n'ai plus rien
Les rancunes sont tenaces et là bas je ne vaut plus rien
Je lutte pour rester calme, je refoule ma colère
Au fond je craque complètement mais il faut faire semblant
Faire semblant pour les deux petits, faire semblant pour l'aîné
Qui s'emmure de jours en jours dans un silence obstiné
Tout va bien se passer surtout ne vous inquiétez pas
Hé fiston, souris ! Fais confiance à papa !
Encore quelques heures, quelques heures avant l'transfert
Avant...

Des examens osseux sur des adolescents
En centre de rétention, un bébé et sa maman
A la sortie du repas offert par la croix rouge
Des rafles de migrants, «attention personne ne bouge»
Humiliations quotidiennes pour les sans pap’ de Calais
Expulsions de squat sous les insultes des policiers
On encourage la délation, on piège les convocations
Quand les préfets fleurtent avec le fantôme de Papon
Dans la pierre bleu blanc rouge resteront à jamais gravés
Ces hommes, ces femmes, tous ces malheureux traqués
Ces quotas qu'on pourchasse, qu'on piège en bande organisée
Qu' Air France achemine avec les menottes aux poignets

inviata da adriana - 13/4/2014 - 15:03


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org