Lingua   

Dolly

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Canzone de Lucien l'âne
(Lucien Lane)
La secrétaire
(Marco Valdo M.I.)
Le nain maléfique
(Marco Valdo M.I.)


Dolly

Canzone française – Dolly – Marco Valdo M.I. – 2013
Histoires d'Allemagne 96
An de Grass 97

Au travers du kaléidoscope de Günter Grass : « Mon Siècle » (Mein Jahrhundert, publié à Göttingen en 1999 – l'édition française au Seuil à Paris en 1999 également) et de ses traducteurs français : Claude Porcell et Bernard Lortholary.

Petite illustration : (Louis Armstrong - Hello Dolly Live )


pecora-dolly


Comme toutes les précédentes, cette Histoire d'Allemagne rapporte le récit en chanson d'un narrateur ; ici, il s'agit d'un amoureux, d'un étrange personnage amoureux de Dolly la clone, dont je te rappelle qu'elle fut conçue par deux savants écossais, qui à cette époque déjà lointaine, s'étaient pris d'un délire biogénétique. Je te cite la nouvelle telle qu'elle m'est revenue : « Deux scientifiques écossais annoncent publiquement qu'ils ont réussi, le 5 juillet 1996, à donner naissance au premier mammifère cloné à partir d'un animal adulte. L'animal est une brebis et s'appelle "Dolly" en hommage à la chanteuse Dolly Parton. Souffrant d'une maladie pulmonaire incurable, Dolly (la brebis, pas la chanteuse) sera euthanasiée six ans plus tard. Une fois naturalisée, elle sera exposée dans un musée d'Edimbourg. »


Dommage pour la brebis... Quelle destinée ! J'imagine qu'au temps de leur découverte, ces savants Écossais ont attendu que Dolly tienne sur ses pattes pour annoncer cet heureux événement et présenter Dolly au monde entier. Je parle évidemment toujours de la brebis... Avec tout ça, on s'embrouille. Peux-tu revenir un peu sur la genèse de la chanson ?


Bien sûr ! Donc, si tu t'en souviens le professeur Vonderbrügge s'en était allé à un colloque, un congrès, un symposium... Bref, une rencontre de « call-girls » de Koestler sans répondre aux questions existentielles de son interlocuteur, qui n'était autre que Günter Grass lui-même, un pater familias assez patriarcal. Mais en homme de parole, à son retour, l'estimable Herr Professor va lui raconter Dolly la clone, telle qu'elle lui avait été exposée par le célébrissime professeur Wilmut, le père scientifique de Dolly la brebis, encore une fois pas la chanteuse. Quant à la mère de Dolly, le mystère est encore plus grand, car elle en a trois. Ceci relève de la science écossaise et est bien résumé dans la chanson.


Par ailleurs, dit Lucien l'âne en riant, il me semble reconnaître une chanson dans la chanson, car ce passage des trois mères me rappelle très fort la chanson de Jeanneton...


Et, non seulement, comme tous les ânes, tu as de l'oreille, mais tu as l’œil aussi. C'est bien de la chanson de Jeanneton que cette partie est , disons, inspirée.


Veux-tu que je te la chante, en vitesse ? C'est une de ces chansons du folklore, dont nul ne sait qui a bien pu en être l'auteur... Par ailleurs, on l'intitule La Rirette, ce qui fait que sa ritournelle est logiquement « larirette » et non « lahilette »...

Jeanneton prend sa faucille,
La rirette, la rirette,
Jeanneton prend sa faucille,
Pour aller couper le jonc
Pour aller couper le jonc

En chemin, elle rencontre,
La rirette, la rirette,
En chemin, elle rencontre,
Quatre jeunes et beaux garçons
Quatre jeunes et beaux garçons

Le premier, un peu timide,
La rirette, la rirette,
Le premier, un peu timide,
Lui caressa le menton
Lui caressa le menton

Le deuxième un peu moins sage,
Larirette, larirette,
Le deuxième un peu moins sage,
La coucha sur le gazon
La coucha sur le gazon

Le troisième encore moins sage,
La rirette, la rirette,
Le troisième encore moins sage,
Lui souleva le jupon
Lui souleva le jupon

Ce que fit le quatrième,
Larirette, larirette,
Ce que fit le quatrième,
N'est pas dit dans la chanson
N'est pas dit dans la chanson

Et pour le savoir, mesdames
Larirette, larirette,
Et pour le savoir, mesdames
Allez donc couper le jonc
Allez donc couper le jonc

La morale de cette histoire,
Larirette, larirette,
La morale de cette histoire,
C'est que les hommes sont des cochons
C'est que les hommes sont des cochons

La morale de cette morale,
Larirette, larirette,
La morale de cette morale,
C'est que les femmes aiment les cochons
C'est que les femmes aiment les cochons

La morale de cette morale,
Larirette, larirette,
La morale de cette morale,
C'est que ça fait des petits cochons
C'est que ça fait des petits cochons »



Bravo, Lucien l'âne mon ami, ta culture folklorique est insondable. Des petits cochons et pas des brebis, comme tu le dis si bien... mais poursuivons... Car il y a une deuxième chanson dans la chanson... Je te laisse deviner...


Allons, Marco Valdo M.I. mon ami, pour qui me prends-tu ? Ne me prendrais-tu pas pour un âne ? Tu le sais bien que j'ai reconnu ce passage d'Arthur, chanson de Boris Vian. Très exactement son dernier couplet :

« Ça tourne les enfants ça tourne:
"Arthur, es-tu là?"
"Oui les gars."
"Arthur, où t'as mis ton corps?"
"Mais j'ai pus de corps, les gars."
"Arthur, as-tu du cœur?"
"Belote, les gars, rebelote et dix de der." »


Oh, Lucien l'âne mon ami, tu connais les classiques, comme je vois. Donc, notre bonne Dolly la clone a été créée sans mâle (si l'on excepte les deux Écossais savants), ce qui ne cesse d'inquiéter notre narrateur, lequel – je te rappelle qu'il est amoureux de Dolly, sinon comment expliquer son intérêt et son désespoir – se lamente de ce qu'elle a été faite sans mâle et que cette circonstance mettrait ainsi fin aux relations sentimentales. Idée fausse comme il apparaît dans le deuxième couplet de la chanson. Réfléchissant un peu, le narrateur se dit que tous comptes faits, les hommes seraient plus tranquilles s'ils ne devaient pas satisfaire à certaines obligations naturelles et que Dolly la clone et ses adeptes les en débarrasseraient. Cette surprenante évolution aurait la conséquence heureuse de libérer les hommes et de leur permettre de ne plus « penser à ça » ou à tout le moins, de ne plus « penser qu'à ça ». Ce qui ouvrira la voie à de nouvelles façons de vivre. Mais comme tu le verras, il garde des relations chaleureuses avec elle(s) – Dolly la clone et les autres dames.


Donc, si je comprends bien, dit Lucien l'âne en souriant, il s'apprête à rejoindre le quatrième sexe ou genre... Après les hétéros, les homos, les ambis... Les « sans », ceux pour qui la « chose » est sans grand intérêt ou carrément, sans intérêt. Ce serait effectivement un grand moment dans l'évolution des sociétés humaines que d'arriver à se débarrasser du soi-disant « besoin sexuel ». Ce qui n'empêche en rien de bonnes relations, comment dire sentimentales et sensuelles. Je te parie que c'est en effet là un débat qui va surgir au-delà des questions actuelles du genre et du sexe.


C'est peut-être un peu tôt, mais en effet, la question se pose et s'imposera. Pour le reste, la chanson se termine en posant l'angoissante évolution du climat, du développement des catastrophes climatiques... et face au danger, que fait notre protagoniste ?... il se réfugie dans les bras de sa clone... Voila toute l'histoire de l'année 1997.


Alors, laissons notre narrateur à ses copulations avec Dolly la clone et tissons le linceul de ce vieux monde clonesque, clownesque, copulateur, cancanier, catastrophique, corrompu et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
Hello Dolly
Ma jolie Dolly
On ne sait pas trop de quelle mère tu es la fille
Tu es si belle Dolly
La plus belle Dolly
C'est beaucoup trois mères dans une vie
La première est génétique, lahilette, lahilette
La première est génétique, lahilette, lahilette
Est-ce elle ta vraie maman ? Est-ce elle ta vraie maman ?
La deuxième est ovulaire, lahilette, lahilette
La deuxième est ovulaire, lahilette, lahilette
Est-ce elle ta vraie maman ? Est-ce elle ta vraie maman ?
La troisième, c'est la porteuse, lahilette, lahilette
La troisième, c'est la porteuse, lahilette, lahilette
Est-ce elle ta vraie maman ? Est-ce elle ta vraie maman ?
Elles sont toutes tes mères
Qui est donc ton père ?
Il n'y a plus de père, les gars
Mais ne vous en faites pas pour ça
Belote, rebelote et dix de der
Et tu nous as surpris, Dolly
Ma jolie Dolly
La plus belle, Dolly
J'ai cru que pour moi tout était fini
Quand j'ai compris, Dolly
Qu'il n'y aurait plus de gars dans ta vie


Hello Dolly
Ma jolie brebis
Grâce à toi, s'ouvre une nouvelle vie
On pourra danser Dolly
On pourra chanter Dolly
Car demain, nous serons des hommes libérés
On ne sera plus obligés
Dolly,
Grâce à toi, Dolly
De copuler dans la vie
Mais ne t'en fais pas
Tous ceux qui aiment ça
Pourront encore venir dans tes bras
Tout ça, ma jolie Dolly
C'est grâce à toi, Dolly
Et moi je chante pour toi
Je danse avec toi
Dans tes bras Dolly
Moi, j'aime ça, Dolly
Tu es si belle Dolly
La plus belle Dolly
Grâce à toi, on aura une nouvelle vie


Hello Dolly
Ma jolie Dolly
Il y a partout des inondations
Le temps change Dolly
Le climat Dolly
Bouleverse tout à sa façon
La terre s'échauffe, Dolly
Les eaux montent, Dolly
Le monde tremble, Dolly
Il est temps de se mettre au lit.
Dans tes bras, Dolly
Comme autrefois, Dolly
Quand tu es partie, Dolly
Ma jolie Dolly
J'ai cru que pour moi tout était fini
Mais tout va mieux depuis
Depuis que j'ai compris
Ma jolie brebis
On va danser tous les deux, Dolly
On va chanter tous les deux, Dolly
On va recommencer tous les deux , Dolly,
À copuler dans la vie.

inviata da Marco Valdo M.I. - 11/10/2013 - 19:47


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org