Lingua   

Fanny de Lanninon

Pierre Mac Orlan
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

A Sainte-Savine
(Pierre Mac Orlan)


‎[1953?]‎
Parole di Pierre Mac Orlan.‎
Musica di Victor Marceau
Nella raccolta intitolata “Chansons pour accordéon” pubblicata nel 1953.‎
In seguito interpretata da molti, tra cui Germaine Montero, Monique Morelli, Patrick Denain.‎



Un marinaio bretone rievoca i propri ricordi di Brest (Lanninon è un villaggio dell’antico comune di ‎Saint-Pierre-Quilbignon che dal 1945 è incorporato alla città portuale del Finistère) prima ‎dell’invasione nazista (i tedeschi vi stabilirono un’importante base di sottomarini) e della quasi ‎completa distruzione della città nel corso della seconda guerra mondiale.‎
Quel che restava della Recouvrance, il quartiere storico di Brest, poteva essere raccolto in un sacco ‎e anche la bella Fanny Kersauzon, amata dal protagonista, era morta sotto le macerie del suo ‎bistrot…‎
Allons sur le quai Gueydon,
Devant l'petit pont
Chanter la chanson,
Le branle-bas de la croisière
Et dans la blanche baleinière
Jean Gouin notre brigadier,
Son bonnet caplé
Un peu sur l'côté
Me rappelle mon bâtiment
C'était le bon temps
Celui de mes vingt ans

Le Bidel capitaine d'armes
Et son cahier d'punis
Dans la Cayenne f'sait du charme
A je n'sais quelle souris
Mais j'garde au coeur une souffrance
Quand le quartier-maître clairon
Sonnait en haut d'Recouvrance
Aux filles de Lanninon

La plus belle de Lanninon
Fanny Kersauzon
M'offrit un pompon
Un pompon de fantaisie
C'était elle ma bonne amie
Elle fréquentait un bistrot
Rempli de mat'lots
En face du dépôt
Quand je pense à mes plaisirs
J'aime mieux m'étourdir
Que d'me souvenir

Ah Fanny de Recouvrance !
J'aimais tes yeux malins
Quand ton geste plein d'élégance
Balançait des marsouins
Je n'étais pas d'la maistrance
Mais j'avais l'atout en mains
Et tu v'nais me voir le dimanche
Sur le Duguay-Trouin

A c't'heure je suis retraité
Maître timonier,
Aux Ponts et Chaussées
Je fais le service des phares
Et j'écoute la fanfare
De la mer en son tourment
D'Molène à Ouessant
Quand souffle le vent
L'tonnerre de Brest est tombé
Pas du bon côté
Tout s'est écroulé

A c'qui reste de Recouvrance
J'logerais pas un sacot,
Et Fanny ma connaissance
Est morte dans son bistrot
J'n'ai plus rien en survivance
Et quand je bois un coup d'trop
Je sais que ma dernière chance
S'ra d'faire mon trou dans l'eau.‎

inviata da Bernart - 20/8/2013 - 15:33



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org