Lingua   

La bande à Riquiqui

Jean-Baptiste Clément


Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

L'Internationale
(Eugène Pottier)
Allons faire un tour à la banque
(Jean-Baptiste Clément)
Ballade von der Krüppelgarde
(Robert Gilbert)


‎[1885]‎
Parole di Jean-Baptiste Clément
Musica del gruppo Prout Ensemble, ossia Yannick Le Goff (flauto), Samuel Maître (clarinetto), ‎Manuel Vidal (rullante) e Jean-Claude Asselin (voce). ‎
Nell’album collettivo intitolato “Les Travailleurs de la Nuit”, edizioni L’insomniaque, 2004.‎
Negli anni 70 la canzone fu interpretata da Bernard Haillant su musica di M. Debaisieux.‎

Les Travailleurs de la nuit

‎“Riquiqui” come sostantivo indica un’acquavite di scarsa qualità, ma come aggettivo ha significato ‎di ridicolmente piccolo o di meschino.‎
Jean-Baptiste Clément – che abbiamo già incontrato come autore de La semaine sanglante, de Le temps des cerises e di ‎‎Allons faire un tour à la banque - scrisse questo brano riferendosi alla classe dirigente francese di allora, a personaggi ‎come Adolphe Thiers, responsabile della repressione della Comune, Patrice de Mac Mahon, braccio ‎destro di Thiers, responsabile della morte di 30.000 comunardi e poi anch’egli presidente della ‎Repubblica, o Jules Grévy, sodale dei due precedenti, successore di de Mac Mahon all’Eliseo (tanto ‎per cambiare!) e poi implicato in un colossale quanto meschino scandalo di compravendita di titoli ‎ed onorificenze.‎

Sarkozy Riquiqui



Ai tempi nostri con “bande à Riquiqui” – quasi la versione ridicola del “rififi”, espressione della ‎mala francese che indica la maschia rissa di strada tra bande rivali senza esclusione di colpi – la ‎‎“banda delle meschinerie” ma anche la “banda del piccoletto”, è stato invece indicato il presidente ‎uscente Sarkozy ed il suo entourage…‎
Bien qu’on nous dise en république
Qui tient encore comme autrefois
La finance et la politique,‎
Les hauts grades et les bons emplois,‎
Qui s’enrichit et fait ripaille,‎
Qui met le peuple sur la paille ?‎

C’est qui ? C’est qui ?‎
Toujours la bande à Riquiqui !‎

Qui fait l’assaut des ministères
pour s’engraisser à nos dépens,‎
Qui joue encore au militaire
avec la peau de nos enfants,‎
Qui ne rêve que plaies et bosses
Pourvu qu’on fasse bien la noce ?‎

C’est qui ? C’est qui ?‎
Toujours la bande à Riquiqui !‎

Qui conspire avec la calotte
Et tous les mangeurs de bon dieu,‎
Pour faire une France bigote,‎
Une république de gueux,‎
Qui rit avec la sainte clique
Au crochet de la république ?‎

C’est qui ? C’est qui ?‎
Toujours la bande à Riquiqui !‎

Qui se fait pitre et Saltimbanque
pour décrocher le plus de voix,‎
Qui fait du prêt et de la banque
Comme Cartouche au coin d’un bois,‎
Et par un train grande vitesse
Qui file un jour avec la caisse ?‎

C’est qui ? C’est qui ?‎
Toujours la bande à Riquiqui !‎

Qui possède toutes les mines,‎
l’outillage et les capitaux,‎
le sol fertile et les usines,‎
l’air, le soleil et les châteaux,‎
Et qui se moque à panse pleine
Que le peuple meure à la peine ?‎

C’est qui ? C’est qui ?‎
Toujours la bande à Riquiqui !‎

inviata da Dead End - 25/10/2012 - 09:27



Lingua: Francese

Versione della corale Si bémol et 14 demis

si bemol et 14 demis
LA BANDE À RIQUIQUI

Bien qu’on nous dise en République,
qui tient encore , comme autrefois,
la finance et la politique,
les hauts grades et les bons emplois,
qui s’enrichit et fait ripaille,
qui met le peuple sur la paille ?‎

C'est qui ? C'est qui ?
Toujours la bande à Riquiqui ‎

Les mots ne donnent pas de pain
car nous voyons dans la grand’ville
travailleurs cherchant un asile,
et enfants un morceau de pain.
Qui fait payer, toujours payer,
le paysan et l’ouvrier ?‎

C'est qui ? C'est qui ?
Toujours la bande à Riquiqui ‎

Bien qu’on nous dise en république,
il reste encore tout à changer.
On nous parle de la politique,
on nous laisse sans rien à manger.
Et qui se moque, la panse pleine,
que tout le peuple meure à la peine ?‎

C'est qui ? C'est qui ?
Toujours la bande à Riquiqui ‎

inviata da Dead End - 25/10/2012 - 09:28



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org