Lingua   

Bagnard…‎

anonimo


Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Mr. Bojangles
(Jerry Jeff Walker)
Printemps
(Gaston Couté)
Affare Dreyfus
(Davide Giromini)


‎[prima metà del 900]‎
Sull’aria de “Les bateliers de la Volga”‎
Testo trovato sul forum Guillotine ‎la Veuve




Pare che di questa canzone esista una versione cantata nei primi anni 50 niente meno che da Henri ‎Charrière detto “Papillon”, spedito in Guyana nel 1931 per un omicidio non commesso e da lì evaso ‎per ben due volte, proprio il Papillon autore del volume di memorie da cui Franklin J. Schaffner nel ‎‎1973 trasse il celebre film con Steve McQueen e Dustin Hoffman…‎




I terribili bagni penali della Guyana furono formalmente istituiti da Napoleone III nel 1848 (era ‎l’anno in cui venne abolita la schiavitù e c’era bisogno di nuova manodopera perché il sistema ‎coloniale non colassasse) ma esistevano ben da prima; per esempio, vi furono già spediti parecchi ‎rivoluzionari durante e dopo il regime del Terrore di Robespierre.‎
Nel 1898 fu l’ufficiale di credo ebraico ‎‎Alfred Dreyfus a finire per qualche ‎tempo all’Isola del Diavolo in Guyana, vittima dell’ondata di antisemitismo che aveva investito la ‎Terza Repubblica.‎



Nel 1923 il reportage del giornalista Albert Londres dalla Caienna rivelò all’opinione pubblica ‎francese e mondiale l’orrore dei penitenziari della Guyana.‎
Gli ultimi prigionieri deportati furono rimpatriati in Francia solo nel 1946.‎
Le cri d'une sirène
Un bruit de chaînes
Le convoi part
Ils sont hâves et blêmes
Tout un poème
En leur regard.

Cohorte douloureuse
C'est l'armée malheureuse
De ceux que Thémis appelle aujourd’hui
Qui vont quitter à jamais leur pays.

Soudain l'un d'eux s'arrête,
En inclinant la tête,
C'est qu'on vient de lui dire tout bas
Ces simples mots tu n'es qu'un forçat.

La bas à la Guyane,
Dans la savane et les chantiers,
Combien de pauvres ères
Dans la misère semblent expier.

Des rires de folies,
Des râles d'agonies,
Semblent monter au-dessus des cachots
Dont parfois monte un lugubre sanglot.

La fièvre qui les terrasse,
La mort qui les menace,
Toute la gamme des maux d'ici-bas
Semblent planer sur le corps du forçat.

L'évasion est un crime
Que l'on réprime sévèrement,
La réclusion horrible
Et ses terribles isolements.

Misère physiologique,
Celle, vengeur tragique,
D'une société cruelle ou vaincu,
Un cri, un râle, un forçat à vécu.

Le requin, bête immonde,
Semble guetter dans l'ombre,
Le corps qu'on jette entouré d'un vieux drap,
Et c'est ainsi que finit le forçat.‎

inviata da Dead End - 19/9/2012 - 11:43


Ce chant a été chanté par des vieux blancs du village des Hattes en Guyane française, je l'ai entendu dans une version enregistrée de 1953,mais je pensais que le poème était d'un bagnard, retranscrit par le capitaine médecin Fitoussi ?

Bonne soirée

Dominique

28/8/2016 - 19:01


Encore moi, une information erronée sous l'image d'un extrait du journal de Fitoussi : "Bagnard" sur l'air des bateliers de la Volga, indiquant qu'il s'agit du prisonnier Fitoussi qui a écrit ce texte. Or, il n'y a pas de M.Fitoussi dans le registre des bagnards à l'ANOM; DE source sûre (les ayant-droits de M.Fitoussi) M.Fitoussi était médecin capitaine au bagne.

Il faudrait donc, je pense, rectifier ou supprimer la légende sous l'image.

Voir aussi la revue sitographique très bien référencée
Criminocorpus qui parle de Marcel Fitoussi. Mais chacun s'inspirant d'une page d'un autre site, voilà que de fausses informations circulent.
Enfin, je prépare un Master 2 sur les bagnes coloniaux français et les pratiques musicales au sein des bagnes, d'où mon attention tout particulière sur ce sujet.

En vous remerciant ,

Dominique

28/8/2016 - 19:07


Oui! Marcel Fitoussi etait médecin-capitaine du bagne de Guyane.

Marcel Fitoussi - 1/2/2017 - 22:24


Agli Admins (en remerciant Dominique),

bisognerebbe cambiare il contenuto della biografia e la didascalia sotto il manoscritto della canzone: Marcel Fitoussi non era un prigioniero ma il capitano medico del bagno penale della Guyana che trascrisse il brano come cantato dai prigionieri

Quindi l'autore dovrebbe essere Anonimo (prigioniero) e la didascalia potrebbe riportare "Il testo della canzone come trascritto dall'ufficiale medico Marcel Fitoussi"

Grazie per un vostro intervento

Saluti

Bernart Bartleby - 1/2/2017 - 22:46



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org