Lingua   

In Illo Tempore

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Großes Gebet der alten Kommunistin Oma Meume in Hamburg
(Wolf Biermann)
Ode au Pape
(Marco Valdo M.I.)
La Marotte de Fol
(Marco Valdo M.I.)


In Illo Tempore


Canzone française – In Illo Tempore – Marco Valdo M.I. – 2012
Histoires d'Allemagne 76

An de Grass 77

Au travers du kaléidoscope de Günter Grass. : « Mon Siècle » (Mein Jahrhundert, publié à Göttingen en 1999 – l'édition française au Seuil à Paris en 1999 également) et de ses traducteurs français : Claude Porcell et Bernard Lortholary.

Voici, cette fois, pour l'histoire d'Allemagne de cette année-là, un titre on ne peut plus conventionnel. In Illo Tempore... En ce temps-là...


Je dirais même biblique, dit Lucien l'âne en brayant d'un rire à faire peur aux oiseaux. On s'attend à une suite du genre : «En ce temps-là, Jésus mangeait du poisson... »... Ou quelque chose du genre...


C'est un peu ça, mais pas tout-à-fait, les personnages sont différents, mais rassure-toi, il y a quand même des martyrs... Donc, in illo tempore, étant l'an de Grass 77, on assiste à certains épisodes de la Guerre de Cent Mille Ans que les riches font aux pauvres pour asseoir leur domination, accroître leurs richesses, développer leur puissance, renforcer l'exploitation, maintenir par la terreur la société du travail forcé, accaparer les biens publics et collectifs... Comme il t'en souvient, in illo tempore, l'Allemagne (la fédérale) mène une guerre sans merci à un petit groupe de révolutionnaires qui avaient eu la mauvaise idée de vouloir répliquer à la terreur que font régner les riches et leurs affidés sur l'ensemble de la société et répliquer par des actions de résistance. Ils furent immédiatement catalogués de « banditen »... Mot qu'on avait déjà entendu à l'occasion d'autres résistances : « Achtung banditen ! »... Ces résistants avaient constitué une « armée » qu'ils appelaient la Rote Armee Fraktion, abrégée en R.A.F. Peut-être leur résistance était-elle sans issue, peut-être les forces en présence étaient-elles démesurées, peut-être l'héroïsme dont ils firent preuve était-il prématuré... Mais sur le fond, ces jeunes gens avaient raison... et encore aujourd'hui, leur analyse du rôle de l’État et des institutions est totalement exacte.

En effet, je m'en souviens... Mais cette année-là, qu'y a-t-il de particulier dans ton histoire d'Allemagne...


Il y a que cette année-là, l'État – jouant pleinement son rôle de grand répresseur, va liquider physiquement certains de ces résistants emprisonnés. Comme il l'avait fait l'année précédente pour Ulrike Meinhoff, il va pendre dans sa cellule à un fil électrique Gudrun Ensslin et suicider d'une balle dans la tête, tirée par derrière, Andreas Baader et Jan Carl Raspe. Des assassinats d'État comme il existe des raisons d'État... Ce sont de poisons de la même eau que les mensonges d'État. Ils ont donc créé des martyrs : In Illo Tempore. Telle est une partie de l'histoire ; mais la résistance continue à l'extérieur et un commando va opérer une action prophylactique, une œuvre d'épuration qui aurait dû être faite depuis 1945, en enlevant, jugeant et tuant un SS, un nazi de haut rang devenu le patron des patrons d'Allemagne, après avoir été le Président de Mercedes, le dénommé Schleyer H.M.. Cette action est au cœur de l'Illo Tempore. À titre personne, j'insiste : cette bonne action. Tel est l’épisode de la Guerre de Cent Mille Ans raconté ici... mais comme son nom l'indique... cette guerre continue. La Guerre de Cent mille ans


Bien, mais il y a une autre histoire dans l'histoire ce cette année-là...


Exact. Il y a l'histoire du retour à Hambourg de Wolf Biermann... Homme de théâtre, chanteur, chantauteur de la Démocratique, qui avait – en raison de son ton trop critique – été expulsé de ce pays à la fin de l'année précédente. Né à Hambourg, d'un père juif et communiste, Dagobert Biermann, mort à Auschwitz en 1943, il est revenu, juif et communiste à Hambourg. Son jugement sur le passage d'une Allemagne à l'autre était très net : « « Jetzt bin ich vom Regen in die Jauche gekommen », ce que la chanson traduit par : « Venu de la pluie qui trempe la RDA Tombé dans le purin qui baigne la RFA », anticipant ainsi le destin de l'ensemble de la population de l'ex-RDA lorsqu'elle fut colonisée par la Fédérale... Ce qui n'était encore qu'un prélude à ce qui est en train de se jouer actuellement en Europe. REGARDEZ CE QU'ILS FONT AUX GRECS, ILS VONT VOUS LE FAIRE BIENTÔT. Mais on y reviendra sûrement...


Décidément, Marco Valdo M.I., mon ami, tu ne te trompais pas avec cette idée de la Guerre de Cent Mille Ans et de ses mille visages... et quant à moi, je reste persuadé que ce que nous pouvons faire, nous devons le faire et que notre tâche est de tisser le linceul de ce vieux monde – leur monde – trop riche, trop laid, trop imbu de lui-même, trop avide, terriblement cruel et cacochyme. (Heureusement ! )


Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
Cette année-là, je m'en souviendrai
C'est l’année des suicidés contre leur gré
En prison de haute sécurité
C'est l'année aussi où fut liquidé
L'homme de Mercedes et des autres patrons
Nazi jusqu’au fond du fond
Un de ceux qui organisa la terreur
Un de ces SS qu'on n'avait pas épuré
In illo tempore
Aux temps où on nettoyait les horreurs
Du Reich de Mille Ans
Disparu prématurément
D'une maladie congénitale
Pauvre État né de l'infernale
Fornication du nain maléfique
Et d'une foule walkyrique


Cette année-là, Wolf est déchu
De sa démocratique nationalité
Faut dire qu'il avait chanté
Malgré sa ballade, il avait déçu
Ses anges gardiens de la Stasi
Ses admirateurs, à force de l'écouter
Finalement, ils l'avaient expulsé
Du Parti et du Pays
Alors il est resté de l'autre côté
Né juif et communiste à Hambourg
Communiste et juif, il y fit son retour.
In illo tempore
Certainement, il le regretta
Venu de la pluie qui trempe la RDA
Tombé dans le purin qui baigne la RFA
Ainsi clairement, il le déclara

inviata da Marco Valdo M.I. - 22/8/2012 - 00:20



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org