Lingua   

Holà, nous vivons !

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Italien-Chanson
(Joachim Ringelnatz (Hans Gustav Bötticher))
Comme une cigarette
(Marco Valdo M.I.)
Hop-là,nous vivons!
(Jean Ferrat)


Holà, nous vivons !

Chanson française – Holà, nous vivons ! – Marco Valdo M.I. – 2012



Un oiseau de mauvais augure traverse le printemps
Un oiseau de mauvais augure traverse le printemps


Marco Valdo M.I., mon ami, tu as toujours d'étranges titres à tes chansons... Cette fois, il me rappelle pourtant quelque chose, il sonne à mon oreille comme si je le connaissais déjà.. Bref, j'ai comme une réminiscence...

Et ton oreille ne te trompe pas, Lucien l'âne mon ami... Il faut dire qu'elles sont grandes et belles, tes oreilles... Si tu as une réminiscence, c'est qu'en effet, il s'agit d'une sorte de référence à un texte ancien et qu'elle a été choisie volontairement. Ce n'est pas un hasard, c'est expressément qu'il est fait allusion ici à une pièce de théâtre allemande d'avant-guerre... Une pièce d'Ernst Toller, que monta Erwin Piscator, intitulée en allemand : « Hoppla, wir Leben » et généralement traduite en français par :« Hop là, nous vivons ! »... Pièce dont un commentateur dit « Toller avait tout compris du nazisme naissant »... On pourrait en inférer que j'aurais tout compris de ce qui est actuellement en train de naître ou de se passer ou de grandir ou de croître ou de mûrir... Mais ne va pas conclure imprudemment, mon ami Lucien l'âne. Tu connais l'avertissement souvent prodigué aux lecteurs et auditeurs : « Toute ressemblance avec des personnes ou des événements contemporains serait purement fortuite... ». Quoique...

Quoique ? Voyons ce que tu caches derrière cette restriction..., Marco Valdo M.I., mon ami...

Moi ?, dit Marco Valdo M.I. d'un air ébahi... mais strictement rien du tout... Moi, rien du tout, mais la chanson, c'est une autre chose. Tu sais cela aussi bien que moi, Lucien l'âne mon ami, les chansons ont la fâcheuse habitude de naître d'elles-mêmes, de venir au monde presque à la surprise de celui qui les écrit et de produire du sens inattendu. Ici, en effet, il y a une nette ressemblance entre ce que relevait Ernst Toller dans Hop là, nous vivons ! et le monde où se déroule la chanson, c'est-à-dire l'Europe d'aujourd'hui.

Que veux-tu dire ? , Marco Valdo M.I., mon ami.

Par exemple, comme il est dit, Ernst Toller, qui fit la révolution en 1919 en Bavière, a non seulement vu venir le nazisme, mais il a alerté le monde de la montée de cette peste brune, qui entendait – comme on a pu le voir par la suite – créer le grand Reich imaginé par Bismarck... Le grand rêve de Bismarck ou le grand Reich de Bismark. Ici aussi, il est question du rêve Bismarck... D'ailleurs, toi, Lucien l'âne, que fais-tu d'autre que d'alerter le monde quand tu cries à tue-tête : « REGARDEZ CE QU'ILS FONT AUX GRECS... Ils vous le feront demain ». À mon sens et à celui de la chanson, en ce qui concerne le processus en cours, on n'en est qu'au début et sans doute nous prendra-t-on – toi, moi et la chanson – pour des Cassandres, des oiseaux de mauvaise augure... et pourtant, cette marée brune monte lentement – au début... Du temps de Toller, il a fallu presque quinze ans pour qu'elle arrive à son étiage... Quand la mer monte.... On ne peut l'arrêter et qui sait d'avance les effets de la marée montante... En 1953, sur les côtes des Pays-Bas, mais aussi du Danemark, d'Allemagne... elle s'est transformée en raz de marée... a submergé les digues, a inondé les pays... Le reste de l'avertissement, de l'analyse... – Comment dire exactement ? – est dit par la chanson...

Enfin, Marco Valdo M.I., mon ami, tu ne vas pas essayer de me faire croire que la chanson est venue d'elle-même frapper à ta porte...

Je ne dirai pas cela, mais c'est tout comme. Elle a surgi du creux de la nuit... Je l'ai notée sur un morceau de papier qui traînait à côté de mon lit, sans trop savoir ce qu'elle me disait... En plusieurs fois et chaque fois, je me rendormais... Comme Athéna, elle est sortie toute armée de la tête... C'est le même phénomène qui avait – notamment – fait surgir la Guerre de Cent Mille Ans La Guerre de Cent mille ans.


Et bien, si c'est ainsi, si cet épisode de la Guerre de Cent Mille Ans, que les riches font aux pauvres afin de mieux les asservir, de mieux les dominer, de mieux les écraser, de mieux les exploiter..., celui que ta chanson relate ressemble à celui que vécut Toller dans les années vingt-trente du siècle dernier, il nous faut plus encore qu'avant tisser le linceul de ce vieux monde brun, inquiétant, libéral, totalitaire et cacochyme (strictement !)


Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
La terre tremble
Elle s'affole
Sauver les Grecs de la crise
Suffirait d'une lettre à Élise
Blonde mouche à miel
Superwoman descend du ciel
Y a pas de meilleure mère qu'elle
Du passé, elle garde les séquelles
Elle confond l'Euro et le Mark
Rêve le rêve du vieux Bismarck
Les Grecs disent non !
On garde notre Parthénon !

Fuite en avant
Hop ! Une bière dedans !
Progrès en arrière
Hop ! Une autre bière !
Chantons à l'unisson
Holà, nous vivons !

Les grandes manœuvres dilatoires
On divertit, on hypnotise
On réveille la victoire
On drogue la Pologne, l'Ukraine et toute l'Europe
Foot-foot-foot
Allez vous faire foot
Le poison libéral dans les veines circule
Mais qui donc l'inocule ?
Partout déferlent les colonnes automobiles
En Mercedes, Bmvw, elles sont civiles
Sécheresse au Sud, pluie d'euros au Nord
L'Allemagne rit, l'Europe se tord

Fuite en avant
Hop ! Une bière dedans !
Progrès en arrière
Hop ! Une autre bière !
Chantons à l'unisson
Holà, nous vivons !

Les petits trains ont disparu
Les petites gens ne circulent plus
On pose de dispendieux étrons sur les voies
Ce sont les mégagares de Calatrava
Tout fait farine au moulin de Frankfort
Et la vie et la mort
Pour accomplir le rêve d'Otto
Aux bords de l'Égée, les touristes blindés d'Euros
Réclament une Europe unique
De la Mer Noire à l'Atlantique
Un territoire soumis
Au commandement uni.

Fuite en avant
Hop ! Une bière dedans !
Progrès en arrière
Hop ! Une autre bière !
Chantons à l'unisson
Holà, nous vivons !

inviata da Marco Valdo M.I. - 9/6/2012 - 21:31



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org