Lingua   

Le 20.04.2005‎

Philippe Katerine
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Liberté
(Philippe Katerine)
Les dictateurs
(Philippe Katerine)
11 septembre
(Philippe Katerine)


‎[2005]‎
Album “Robots après tout”‎

katerine


Ça c'est super! Ça c'est génial!‎

Un’allegra canzoncina dedicata alla fascista (Jean) Marine Le Pen (oggi al 18% dei consensi = 6,4 ‎milioni di francesi) dal sardonico re dell’easy-listening francese.‎





Lo spunto venne a Katerine dal fortuito incontro con la (Jean) Marine Le Pen avvenuto proprio il 20 ‎aprile di sette anni fa. Quell’ “apparizione” dovette segnarlo davvero se ci ricamò talmente sopra da ‎trasformarla in un terribile “cauchemar”, un incubo da inseguimento descritto in questa canzone, ‎‎l'horreur absolue …‎
oui la france
Putain, Marine le Pen, oh non
Marine le Pen, non mais
Tu le crois pas
Tu le crois pas putain
Marine le Pen, oh non
Mais Marine le Pen, non mais
Tu le crois pas
Tu le crois ça ?

Ouais. Tu sais c'était samedi là, à côté d'la maison d'la radio, heu j'marchais dans la rue et puis y'a ‎une fille juste devant moi avec ses grands cheveux blonds, tu vois.
J'ai commencé à la suivre parce que j'sais pas, j'avais envie d'baiser et puis, tout d'un coup elle s'est ‎retournée et là, qu'est-ce que je vois ?

Putain, Marine le Pen, oh non
Marine le Pen, non mais
Tu le crois pas
Tu le crois pas putain
Marine le Pen, oh non
Mais Marine le Pen, non mais
Tu le crois pas
Tu le crois ça ?

‎- Alors ? Alors ?

Alors j'me dis ok c'est bon, je rentre chez moi, j'la dépasse et puis je marche Avenue du Président ‎Kennedy jusqu'à la Place de Varsovie et puis il faisait bon et c'était cool.
Et puis là j'me retourne, puis j'la vois qui marche derrière moi, puis j'commence à flipper parce que ‎j'me rends compte qu'elle me suit vraiment, dans les Jardins du Trocadéro, Place de Chaillot, tout ‎ça, j'me rends compte qu'elle me suis vraiment, Métro Boissière, j'accélère, Métro Kléber et puis j'la ‎vois elle est toujours derrière moi.
Et puis j'appelle un taxi et puis il est pris et puis j'commence à courir et c'est vraiment un cauchemar ‎et puis je monte parce que j'ai pas trop l'choix je monte et je m'retrouve Place de l'Étoile, et y'a plein ‎de bagnoles comme d'habitude, et puis elle est à deux mètres, je sens qu'elle est à deux mètres de ‎moi, j'ose pas m'retourner et là j'appelle un taxi, miracle, il s'arrête, je monte dedans, au dernier ‎moment, l'horreur absolue

Marine le Pen, oh non
Marine le Pen, non mais
Tu le crois pas
Tu le crois pas putain
Marine le Pen, oh non
Mais Marine le Pen, non mais
Tu le crois pas
Tu le crois ça ?

Ce jour là j'me suis dit qu'il aurait mieux fallu rester chez moi
Ce jour là j'me suis dit qu'il aurait mieux fallu rester chez moi

‎- Fallu... Fallu... C'est... C'est un mot ? C'est, c'est quoi, c'est heu ? Passé compliqué ça ?
‎- Non il aurait, il aurait mieux fallu c'est, euh, conditionnel passé première forme. Tu vois là on ‎aurait pu dire "il aurait mieux valu" aussi, mais, du verbe valoir. C'eut été plus élegant.
‎- Alors ?
‎- Ben, voilà.
‎- Alors ?

Putain, Marine le Pen, oh non
Marine le Pen, non mais
Tu le crois pas
Tu le crois pas putain
Marine le Pen, oh non
Mais Marine le Pen, non mais
Tu le crois pas
Tu le crois ça ? ‎

inviata da Bartleby - 24/4/2012 - 10:27



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org