Lingua   

Guillaume dessine des bateaux

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Cœur de Pierre
(Marco Valdo M.I.)
Jo vull ser rei
(Els Pets)
Moody's Blues
(Marco Valdo M.I.)


Guillaume dessine des bateaux

Canzone française – Guillaume dessine des bateaux – 1911 – Marco Valdo M.I. – 2011
Histoires d'Allemagne 10

Au travers du kaléidoscope de Günter Grass : « Mon Siècle » (Mein Jahrhundert, publié à Göttingen en 1999 – l'édition française au Seuil à Paris en 1999 également) et de ses traducteurs français : Claude Porcell et Bernard Lortholary.

Cette fois-ci, Lucien l'âne mon ami, il y a juste un siècle entre l'année qu'évoque – arbitrairement, j'entends bien, mais s'agissant d'un Empereur, il n'y a là rien que de très normal – ma canzone du jour (1911) et l'année en cours (2011). L’Empereur en question, c'est Friedrich Wilhelm Viktor Albert von Hohenzollern (1859-1941). Je te donne son nom entier,car ça fait toujours rire ces noms à rallonges. Bref, Friedrich Wilhelm, etc, était roi de Prusse et Empereur d'Allemagne sous le nom de Wilhelm II ou Guillaume II (1888-1918). C'est sous ce nom de Guillaume, qui était aussi celui de son aïeul, qu'il sera brocardé dans la chanson populaire française : « Guillaume a une gueule de bois, le corps en carton, les jambes en ficelle... », que l'on reproduira plus tard sans grandes modifications pour le pantin du Troisième Reich : « Hitler a une gueule de bois... ».

Mais enfin, Marco Valdo M.I., il n'en pouvait rien s'il était né avec un nom comme ça, dit Lucien l’âne en tressautant un peu.

Je te l'accorde volontiers. En cela, il n'est en rien responsable, mais pour ce qui suivit, il pouvait prendre ses responsabilités; rien ne l'obligeait à accepter ce destin idiot. Mais c'est tout le contraire qu'il a fait... Il s'y est précipité, il l'a assumé et bien au-delà. On trouvera dans la canzone tout l'ironie dans une phrase qui lui est attribuée : « Je veux être un souverain de paix mais puissamment armé », dans une lettre à son ami Eulenbourg, qu'il avait dû éloigner à la suite d'attaques répétées qui visaient l’homosexualité d'Eulenbourg, ce qui – à l'époque – constituait un motif de scandale et même plus; l'homosexualité étant un délit pénalement punissable. On a un peu oublié, par la suite, la volonté de puissance qui l'habitait, ce Guillaume. On est allé chercher dans les écrits caviardés d'un philosophe, la source de la démence qui a ravagé l'Allemagne une deuxième fois. Mais elle est là cette hystérie, cette volonté de puissance, déjà présente dans Guillaume, venue d'on ne sait quelle alchimie prussienne. Guillaume ne s'est absolument pas caché de sa volonté de conquérir le monde, de rivaliser directement avec ses cousins d'Angleterre. Et cela, seule la maîtrise des mers pouvait le lui assurer. D'où cette monomanie dessinatrice, d'où cette curieuse propension à s'atteler sur une selle à poursuivre des rêves d'escadres, chez le souverain d'un peuple qui n'était jusque là pas des plus réputés pour ses ambitions maritimes. On retrouvera cette obsession dans le « Tirpitz », sans doute un des plus grands cuirassés allemands de la guerre suivante. Tirpitz, justement, apparaît dans la canzone... Il fut ministre de la Marine et Grand Amiral de la Marine Impériale, voulue par Guillaume...

Je les vois bien tous les deux, ou tous les trois avec Eulenbourg, déguisés en marins avec des pompons sur la tête s'en aller sur les quais de Kiel en chantant « C'est nous les gars de la Kaiserlichemarine... », dit Lucien l'âne en ployant sur ses jambes antérieures, pris d'un fou-rire.

Tu peux rire, Lucien l'âne mon ami, mais comme tu le vois, canzone après canzone, la grande bacchanale se prépare. Comme pour les sous-marins, comme pour les canons, on s'active... Une flotte pareille ne se fait pas en un jour, un rêve pareil ne se réalise pas en un coup, c'est une affaire de dix, vingt ans... Il y faut une volonté de fer, il y faut de la constance et de l'obstination, de la patience aussi... Se lancer trop tôt dans l'aventure est gage d'échec à coup sûr. Guillaume sait cela, même s'il est impatient, pressé... Il force l'allure, mais les contingences techniques le brident. Il veut la paix, certes... en attendant de passer aux actes héroïques. En attendant d'envoyer, comme il l'a fait à Pékin (voir L'été à Pékin), d'envoyer les autres massacrer et se faire massacrer. Parenthèse, tout cela plaît beaucoup à ceux qui lui fournissent ces jolis jouets en acier...

Tout cela est bien effrayant et ne présage rien de bon... D'accord, on sait ce qu'il en adviendra, on sait qu'on le racontera bientôt, qu'on ne pourra passer à côté de tout cela, on imagine bien ce que peut signifier une paix « puissamment armée ». Et dans le monde d'aujourd'hui, il y en a encore plein de gens qui croient à une paix puissamment armée... et qui nous chantent cette fredaine. Mais, crois-moi, Marco Valdo M.I. mon ami, cette « paix armée » n'est qu'un prélude à d'autres ébats. La Guerre de Cent Mille Ans ne fait jamais relâche, tout au plus, elle reprend des forces pour faire pire encore. Alors, tissons le linceul de ce vieux monde pacifiste armé, guerrier et cacochyme.

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane.
Je suis Guillaume, fils de Frédéric
Empereur d’Allemagne, Roi de Prusse, et cætera
Je suis le petit-fils de la Reine Victoria
Qui règne sur l'Empire britannique
D’ailleurs, elle est morte dans mes bras.
Je veux être un souverain de paix
Mais puissamment armé
Avec une marine de « Hochsee »
Le grand-amiral Tirpitz est garant de la paix


Assis sur ma selle, face à mon secrétaire
Toujours d'attaque, je prends un plaisir d'enfer
À dessiner des navires de guerre
Des cuirassés lourds, des escadres entières
Je veux être un souverain de paix
Puissamment armé
Avec une marine de « Hochsee »
Le grand-amiral Tirpitz est garant de la paix

Vous connaissez mon goût pour la mer,
Pour les croiseurs, les cuirassés, les canonnières
Vous en avez déjà entendu parler
Et mes U-boote, croyez-moi, vont vous étonner.
Je veux être un souverain de paix
Puissamment armé
Avec une marine de « Hochsee »
Le grand-amiral Tirpitz est garant de la paix


Ah, la marine, la marine, y a que ça, pour aller partout
Weltpolitiek ! L'Empire (in der ganzen Welt) dans le monde entier
Une place au soleil (Platz an der Sonne) à gagner
Une Kaiserliche Marine (Marine Impériale), une Hochseeflotte  (Flotte de haute mer), pour être partout
Je veux être un souverain de paix
Puissamment armé
Avec une marine de « Hochsee »
Le grand-amiral Tirpitz est garant de la paix

Sur la Baltique, sur la Mer du Nord, d'abord
Des vaisseaux lourds, Seidlitz, Blücher, de ma main dessinés
À Kiel, à Wilhelmshaven, à Dantzig, dans nos ports
De gros navires de combat, d'énormes cuirassés
Je veux être un souverain de paix
Puissamment armé
Avec une marine de « Hochsee »
Le grand-amiral Tirpitz est garant de la paix

inviata da Marco Valdo M.I. - 21/1/2011 - 19:48



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org