Lingua   

Veuve de guerre

Barbara


Lingua: Francese

Scarica / ascolta

Loading...

Guarda il video

Loading...

Ti può interessare anche...

Soldatenzug
(Juliane Werding)
À Mourir Pour Mourir
(Barbara)


[1958]
(Cuvelier-Bischoff)
45: 1956, His Master's Voice 7 XLA 1366 - 7 TLA 843
Album: Barbara [1964 - Pathé 30 cm: FELP 280 - France]

copertina


Le texte de la chanson a été écrit par Marcel Cuvelier. Marcel Cuvelier a longtemps joué au théâtre de la Huchette les oeuvres de Eugène Ionesco. Le théâtre de la Huchette se trouve à quelques enjambées de L'Écluse. Un jour de février 1958 Marcel Cuvelier se présente à l'Ecluse pour une audition. Il chante "Veuve de guerre". Barbara assiste à l'audition. Il n'est pas engagé à l'Ecluse. Barbara est séduite par la chanson. Elle lui demande si il l'autorise à ajouter "Veuve de guerre" à son répertoire. Il accepte.

Barbara grave sur disque cette chanson le 25 mars 1958 aux studios "La voix de son maître" (matrice 7 XLA 1366 - 7 TLA 843) Barbara s'accompagne seule au piano. Chaque soir elle chante sur la petite scène de l'Ecluse "Veuve de guerre". En 1958, lors de sa sortie, ce disque fera l'objet d'une censure sur les ondes de la radio française (censure d'origine gouvernementale...). Le thème de la chanson a été jugé alors trop licencieux.... O tempora ! O mores !....

Dans sa tournée de 1966 elle inscrit à nouveau ce titre à son répertoire. Pour ses spectacles à l'Olympia en 1968 et 1969 "Veuve de guerre" est au programme. Et au Châtelet en 1993, elle inscrit à nouveau ce titre à son répertoire [voir le disque où ce trouve l'enregistrement 1993].
A partir de 1962 des modifications sont apportées au texte.

D'après cette page
Mon mari est mort à la guerre.
Je venais d'avoir 18 ans.
Je fus à lui seul toute entière,
De son vivant
Mais le jour de la fête,
On me conte fleurette.
Peut-être qu'on aurait pas pu
Si je n'avais pas tant bu.
Comme j'étais couchée sur le ciment,
On a pu facilement devenir mon amant.

Si ça devait arriver,
C'est que ça devait arriver.
Tout dans la vie arrive à son heure.
Il faut bien qu'on vive.
Il faut bien qu'on boive.
Il faut bien qu'on aime.
Il faut bien qu'on meure.

Mon amant est mort à la guerre.
Je venais d'avoir 19 ans.
Je fus à lui seul toute entière
De son vivant,
Mais quand j'ai appris ça,
Je ne sais ce qui se passe,
Je ne sais quelle folie,
Je ne sais quelle furie :
En un jour, je pris 3 amants
Et puis encore autant
Dans le même laps du temps.

Si ça devait arriver,
C'est que ça devait arriver.
Tout dans la vie arrive à son heure.
Il faut bien qu'on vive.
Il faut bien qu'on boive.
Il faut bien qu'on aime.
Il faut bien qu'on meure.

Tous les six sont morts à la guerre,
A la guerre que font mes amants.
Bientôt, chez nous, y aura plus guère
D'hommes vivants
Mais quand un seul restera,
J'épouserai celui-là.
On sera enfin tranquille
Jusqu'au jour où nos filles
En seront aussi au moment
De prendre des amants
Comme leur pauvre maman.

Si ça doit arriver,
C'est que ça doit arriver.
Tout dans la vie arrive à son heure.
Il faut bien qu'on vive.
Il faut bien qu'on boive.
Il faut bien qu'on aime.
Il faut bien qu'on meure.

Il faut bien qu'on vive.
Il faut bien qu'on boive.
Il faut bien qu'on aime.
Il faut bien qu'on meure.


Lingua: Italiano

Versione italiana di Riccardo Venturi
VEDOVA DI GUERRA

Mio marito è morto in guerra.
Avevo diciott'anni appena.
Fui sua, e sua e basta
quando era vivo
ma il giorno della festa
mi hanno fatto la corte.
Forse non l'avrebbero fatto
se non avessi bevuto tanto.
E siccome ero stesa giù in terra
è stato facile diventare il mio amante.

E se doveva succedere
è perché doveva succedere.
Tutto nella vita arriva al suo momento.
Davvero bisogna vivere.
Davvero bisogna bere.
Davvero bisogna amare.
Davvero bisogna morire.

Il mio amante è morto in guerra.
Avevo diciannove anni appena.
Fui sua, e sua e basta
quando era vivo,
ma quando me lo hanno detto
non so che cosa è successo,
non so per qual colpo di testa
non so per quale accesso di furia,
in un giorno ho preso tre amanti
e poi ancora altrettanti
nello stesso lasso di tempo.

E se doveva succedere
è perché doveva succedere.
Tutto nella vita arriva al suo momento.
Davvero bisogna vivere.
Davvero bisogna bere.
Davvero bisogna amare.
Davvero bisogna morire.

Tutti e sei sono morti in guerra,
nella guerra che fanno i miei amanti.
Presto, qui da noi, non ci saranno più
uomini vivi
ma anche se ne resterà uno solo,
beh, lo sposerò.
Alla fine saremo tranquilli
fino al giorno in cui le nostre figlie
saranno arrivate all'età giusta
per prendersi degli amanti
come la loro povera mamma.

E se doveva succedere
è perché doveva succedere.
Tutto nella vita arriva al suo momento.
Davvero bisogna vivere.
Davvero bisogna bere.
Davvero bisogna amare.
Davvero bisogna morire.

Davvero bisogna vivere.
Davvero bisogna bere.
Davvero bisogna amare.
Davvero bisogna morire.

Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org