Lingua   

Stamattina

Nanni Svampa


Lingua: Italiano



Ripresa da : La musica de l'altra Italia
Parole di Nanni Svampa - Musica di Lino Patruno 1966

Nanni Svampa in italiano
Stamattina
è impazzito il Padreterno
ed il vecchio Paradiso
sembra un inferno:
imbarazzo fra i beati
che confondono i peccati
Sant'Antonio e Satanasso
vanno in giro sottobraccio.

Stamattina
è impazzito il Padreterno
sembra proprio che non voglia
nessuna guerra:
ed i vecchi generali
sembran tanti funerali
nominati fondatori
della lega disertori.

Stamattina
è impazzito il Padreterno
e i ministri benedetti
con il Governo
hanno detto a suore e frati
«Siete tutti liberati!
Non dovete più votare,
tanto meno predicare!!»

Stamattina
è impazzito il Padreterno
ma i fedeli l'hanno preso
ancor sul serio:
le bigotte tutte in fila
hanno chiesto in Sacrestia
se la pillola famosa
fa venire l'allergia

inviata da adriana - 6/10/2005 - 18:18




Lingua: Francese

Version française – CE MATIN – Marco Valdo M.I. – 2017
Chanson italienne – Stamattina – Nanni Svampa – 1966

Paroles de Nanni Svampa – Musique de Lino Patruno

Ce matin, <br />
Le Père éternel est devenu fou
Ce matin,
Le Père éternel est devenu fou

Voici, Lucien l’âne mon ami, une chanson qui a déjà plus de cinquante ans.

Et alors ?, demande Lucien l’âne un peu interloqué. Il n’y a là rien d’inhabituel et cependant, tu me le dis comme s’il y avait quelque chose d’extraordinaire ou à tout le moins, de spécial.

Exactement, c’est bien mon idée, dit Marco Valdo M.I. Il y a là matière à réflexion ; une réflexion sur le temps qui est passé et sur l’évolution des mentalités dans nos sociétés. Suis bien, je t’en prie, mon raisonnement.

Oui, dit pensivement Lucien l’âne. Je suis, je suis et même, je pense.

Certes, je le vois, Lucien l’âne mon ami. Tu penses, donc tu suis. On ne saurait être plus raisonnable que de penser. Donc, quand en 1966, Nanni Svampa – c’est l’auteur et l’interprète – écrit et interprète cette chanson, elle est reçue par le public comme une chanson osée, un texte d’avant-garde du point de vue social et pour beaucoup qui se trempaient encore dans le bénitier, elle sonnait comme une provocation du fait même qu’elle attente (c’est le cas aujourd’hui encore, un demi-siècle plus tard) au religieusement correct ou au politiquement religieux ; bref, aux prétentions privilèges insensés des religions à l’innocuité et à l’immunité face aux analyses et aux critiques. Pour un peu, à l’époque où la chantait pour la première fois Nanni Svampa, on l’aurait volontiers interdite. Heureusement, aujourd’hui, pour la très grande majorité des gens d’ici, elle a tout juste l’air d’une aimable taquinerie. Quand je dis « les gens d’ici », je parle de l’ensemble de la société dans cette partie de l’Europe ; cependant, même ici, il y a encore toujours des culs bénits pour s’en offusquer. Globalement, et c’est rassurant, il y a eu un basculement : on est passé de l’horrible scandale à l’amusante gaminerie ; on a changé d’ambiance et on vit à présent dans une société civile plus décontractée ; on est passé d’une société bétonnée de religion à une société en voie de libéralisation. Ce n’est pas le cas partout, et de plus, il y a un mais.

Oh, dit Lucien l’âne, un mais ? Mais que mais ?

Eh bien, le mais auquel je fais allusion, dit Marco Valdo M.I., c’est que cette belle et bonne liberté, conquise au fil des temps, est mise en cause, attaquée et dénoncée par divers groupes dans le monde, qui tendent à réinstaurer l’ordre ancien, à réveiller les démons religieux ou nationaux ; cela se passe chez nous également. On voit ainsi dans des pays d’autres continents des groupes religieux fondamentalistes se répandre de plus en plus, on voit des religieux de diverses croyances ou de diverses confessions fanatiser leurs ouailles et on voit certains gouvernements leur emboîter le pas et même, les soutenir et les inspirer à plus d’activisme. C’est typiquement un mouvement de réaction, une répulsion en marche et il n’est pas absent de certains pays dont aurait pu croire qu’ils échapperaient à ces dérives. Pour faire court, j’en choisirai un des plus étonnants ; la France elle-même n’est pas épargnée par ce mouvement de réaction en marche ; on a vu récemment ces fanatiques marcher dans les rues des villes de France. Pour le reste et d’autres cas du genre, je renvoie à la presse quotidienne ; on y trouve mille indications de ce recul civilisationnel.

Certes, Marco Valdo M.I. mon ami, qu’il a encore beaucoup à faire que l’humain atteigne à l’humanité et accepte sans arrière-pensée de vivre sa liberté, sans crainte d’affirmer sa dignité. Tout ceci me renforce dans l’idée qu’il nous faut poursuivre notre tâche et tisser le linceul de ce vieux monde encore hanté par les esprits, manipulé par les prophètes, trompé par les religions et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
CE MATIN

Ce matin,
Le Père éternel est devenu fou
Et le vieux Paradis
Est devenu un enfer :
Les bienheureux sont affolés
Ils confondent les péchés
Saint Antoine et Satan
S’en vont bras dessus bras dessous

Ce matin,
Le Père éternel est devenu fou
Il est clair qu’il ne veut plus
Aucune guerre :
De vieux généraux
Aux visages sépulcraux
Sont nommés fondateurs
De la ligue des déserteurs.

Ce matin,
Le Père éternel est devenu fou
Et ses ministres du culte et tout
Son Gouvernement et les saints
Ont dit aux bonnes sœurs et aux moines :
« De vos vœux, vous êtes tous libérés !
Vous ne devez plus voter,
Et encore moins prêcher ! ! »

Ce matin,
Le Père éternel est devenu fou,
Mais les fidèles l’ont pris
Encore au sérieux tout d’un coup.
Les bigotes toutes à la file
Ont demandé, sapristi !
Si la fameuse pilule
Faisait venir l’orgasme.

inviata da Marco Valdo M.I. - 30/8/2017 - 21:03


Ho trovato questa canzone su deezer (vedi link "Ascolta / Scarica") e mi sono accorto che il testo era sbagliato. Fa venire l'allergia e non l'allegria. Quindi per Marco Valdo: dovresti cambiare la traduzione perché l'orgasmo non c'entra niente, anche se in effetti ci stava bene :)

Lorenzo - 30/8/2017 - 21:11




Lingua: Francese

Version française augmentée – CE MATIN – Marco Valdo M.I. – 2017


Je me demande si on ne conserverait pas la première aussi; car vraiment, cette inquiétude des bigotes pour l'orgasme donne un ton "brelien" à l'ensemble et me semble très pertinent, car c'était aussi un argument que "sotto la sottana" les prêtres et tout l'enseignement catholique, mais aussi les médecins catholiques, etc. faisaient circuler.

Donc, voici une version augmentée.

Ainsi Parlait Marco Valdo M.I.
CE MATIN

Ce matin,
Le Père éternel est devenu fou
Et le vieux Paradis
Est devenu un enfer :
Les bienheureux sont affolés
Ils confondent les péchés
Saint Antoine et Satan
S’en vont bras dessus bras dessous

Ce matin,
Le Père éternel est devenu fou
Il est clair qu’il ne veut plus
Aucune guerre :
De vieux généraux
Aux visages sépulcraux
Sont nommés fondateurs
De la ligue des déserteurs.

Ce matin,
Le Père éternel est devenu fou
Et ses ministres du culte et tout
Son Gouvernement et les saints
Ont dit aux bonnes sœurs et aux moines :
« De vos vœux, vous êtes tous libérés !
Vous ne devez plus voter,
Et encore moins prêcher ! ! »

Ce matin,
Le Père éternel est devenu fou,
Mais les fidèles encore chrétiens
Le prenaient au sérieux. D’un coup,
Les bigotes toutes à la file
Ont demandé, soudain !
Si la fameuse pilule
Donnait un cancer malin.

Ce matin,
Le Père éternel est devenu fou,
Mais les fidèles l’ont pris
Encore au sérieux tout d’un coup.
Les bigotes toutes à la file
Ont demandé, sapristi !
Si la fameuse pilule
Faisait venir l’orgasme.

inviata da Marco Valdo M.I. - 31/8/2017 - 11:08


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org