Lingua   

Danse Macabre

Jaromír Nohavica


Lingua: Ceco


Ti può interessare anche...

Kanonýr Jabůrek
(anonimo)
V hospodě na rynku
(Jaromír Nohavica)
L'Homme de Cro-Magnon
(Maurice Felbacq)


[1996]
Testo e musica di Jaromír (Jarek) Nohavica
Lyrics and music by Jaromír (Jarek) Nohavica
Album: Divné století
nohadivne

Malgrado il primo verso che ricorda Auschwitz (Canzone del bambino nel vento), è una canzone sull'abitudine alla guerra, sul "farci il callo", sull' "amore che è odio e sull'odio che è amore". Lo scenario sono le guerre balcaniche, ma potrebbe essere lo scenario di tutte le guerre. La canzone è espressamente dedicata dall'autore a Leonard Cohen.

nohv noha Visita il SITO ITALIANO DI JAROMÍR NOHAVICA!: Discografia- Biografia- Testi – Traduzioni – Novità. A cura di Alessandro. Consigliato da CCG! Recommended by AWS!
věnováno Leonardu Cohenovi

Šest milionů srdcí vyletělo komínem,
svoje malé lži si, lásko, dnes prominem,
budeme tančit s venkovany,
na návsi vesnice budeme se smát, mám tě rád.

Láska je nenávist a nenávist je láska,
jedeme na veselku, kočí bičem práská,
v červené sametové halence
podobáš se Evě i Marii, dneska mě zabijí.

Mé děti pochopily, hledí na mě úkosem,
třetí oko je prázdný prostor nad nosem,
Pánbůh se klidně opil levným balkánským likérem
a teď vyspává, jinak to smysl nedává.

inviata da Riccardo Venturi - 2/9/2005 - 00:35




Lingua: Italiano

Versione italiana di Riccardo Venturi
2 settembre 2005
DANSE MACABRE

dedicata a Leonard Cohen

Sei milioni di cuori sono volati via per il camino,
ma è una cosa da nulla, amore; oggi, scusami
andremo a ballare con i contadini
e negli allegri villaggi ci divertiremo, io ti amo...

L’amore è odio e l’odio è amore,
andiamo in carrozzella, il cocchiere schiocca la frusta
e con la tua camicia rossa di velluto
rassomigli a Eva e Maria; oggi mi uccideranno.

I bambini hanno capito, mi guardano la divisa,
il terzo occhio è uno spazio vuoto sul naso,
il Padreterno si tracanna un liquore balcanico a poco prezzo
e dopo si addormenta, l’alcool gli fa quest’effetto.

2/9/2005 - 16:51




Lingua: Polacco

Versione polacca di Magdalena Domaradzka
Przekład Magdaleny Domaradzkej
da/z: www.nohavica.cz
DANSE MACABRE

Dla Leonarda Cohena

W górę z dymem poszło sześć milionów serc
nasze małe kłamstwa są nieważne dzisiaj wiedz
będziemy tańczyć z wieśniakami roześmiani w słońcu
i we mgle
kocham cię

Miłość jest siostrą nienawiści odkąd światem świat
jedziemy na wesele wozem w górze śwista bat
w czerwonej aksamitnej bluzce jesteś Ewą Marią
któż to wie
dzisiaj zabiją mnie

Dzieci już zrozumiały tępo się wpatrują w stół
na czole trzecie oko to zwyczajny pusty dół
Pan Bóg się chyba upił tanim bałkańskim winem
i zapadł w sen
jeśli nawet czuwa gdzie tu sens

inviata da Riccardo Venturi - 1/2/2007 - 20:48


MESSAGGIO PER RICCARDO VENTURI
Se non hai niente in contrario, aggiungerei l'ottima traduzione di Dance Macabre che hai fatto, al mio sito www.onice.vr.it/nohavica dove sto raccogliendo i testi tradotti di Jaromir Nohavica.
Sono in trepida attesa di tutte le altre traduzioni che riuscirai a trovare (o a tradurre, se conosci il ceco!?)
il mio indirizzo è aleolasz@inwind.it
Ciao

Alessandro - 17/10/2005 - 15:13




Lingua: Francese

Version française – DANSE MACABRE – Marco Valdo M.I. – 2014
d'après la version italienne de Riccardo Venturi
D'une chanson tchèque – Danse Macabre - Jaromír Nohavica – 1996

Texte et musique de Jaromír (Jarek) Nohavica
dédiée à Leonard Cohen



Singulière idée que de faire une chanson avec un titre pareil : « Danse macabre »... Qu'en penses-tu, Lucien l'âne mon ami ?, dit Marco Valdo M.I. Certains font remonter cette idée de « danse macabre » jusqu’au Moyen-Âge...


Oh, dit Lucien l'âne, c'est une tradition fort ancienne que ces danses macabres. Tout comme bien des étrangetés, tout comme bien des fêtes bizarres, tout comme des légendes, des contes, des récits, elles existent depuis la plus haute antiquité, au temps de la préhistoire L'Homme de Cro-Magnon, déjà. Et la chose est assez normale, dès lors qu'il y a un partage du territoire entre les vivants et les morts. Cependant, il est vrai qu'elle a été revivifiée par la peinture, la poésie au cours du Moyen-Âge ; un « revival », une récupération, tout comme on récupérait le personnage de la sorcière bienveillante sous le costume de la Vierge. Et puis, je vais te dire que j'en sais quelque chose, moi qui suis déjà une sorte de mort-vivant, une manière d'être entre les deux : d'un côté, comme mort ; de l'autre, éternel vivant. Mort à moi-même et vivant dans un autre moi. Et tout cela, note-le bien car c'est là le point important, par la faute d'une sorcière, initiée elle-aussi à bien des mystères. Le plus étrange, c'est qu'on pense que je suis devenu âne après avoir été « jeune homme »... C'est exact, mais je vais te confier un secret encore plus étrange, que je n'ai jamais confié à personne et c'est qu'avant d'être ce « jeune homme », qui était mon déguisement pour approcher cette sorcière, j'avais été bien d'autres figures de la danse vitale. Je naissais et mourais sans discontinuer, dans une sorte de «danse macabre - danse vitale alternées», passant sans cesse d'un état à l'autre. Mais aussi cheminant tout au travers du monde; je venais à ce moment de faire un long périple en Asie. En somme, éternel errant.


Halte-là, Lucien l'âne mon ami, tu nous raconteras ta vie-mort, une autre fois. Cependant, cette chanson ne relève pas de ces « danses macabres », telles qu'elles apparaissaient dans les peintures ou les poésies du Moyen-Âge, ni même dans les danses macabres en musique par Franz Liszt ou par Camille Saint-Saens... D'ailleurs à celles-là, nous reviendrons bientôt. Car ici, ce n'est pas la danse qui est macabre, mais bien la situation qui est macabre... Mais je te laisses découvrir par toi-même...Il y est vraiment question d'aller danser dans un contexte des plus macabres.


Je compte bien le faire, dit Lucien l'âne et en attendant, reprenons notre tâche – macabre d'une certaine façon, elle aussi – et tissons le linceul de ce vieux monde tremblant, hiératique, macabre et cacochyme.



Heureusement !



Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
DANSE MACABRE

Par la cheminée, six millions de cœurs se sont envolés,
Mais ce n'est rien, mon amour ; aujourd'hui, excuse-moi,
Avec les paysans dans les joyeux villages, nous irons danser,
Nous nous amuserons, je t'aime… moi.

L'amour est haine, la haine est amour
Le fouet claque, nous partons,
On dirait Ève et Marie avec ta robe rouge de velours
Aujourd'hui, ils me tueront.

Les enfants ont compris, ils regardent mon uniforme,
Le troisième œil est un espace vide sur le nez,
Le Père éternel s'enfile une liqueur balkanique bon marché
L'alcool lui fait toujours cet effet ; après, il faut qu'il dorme.

inviata da Marco Valdo M.I. - 31/7/2014 - 22:12




Lingua: Polacco

Versione polacca di Jerzy Marek
Dal quinto album del gruppo "Akurat" intitolato "Człowiek" (Uomo) del 2010, come [bonus track]
Il testo trovato qui tekstowo.pl

http://ks366875.kimsufi.com/p2/201006/AE/67325042.jpg
DANSE MACABRE

Sześć milionów serc uleciało przez kominy,
Nasze małe kłamstwa dziś sobie wybaczymy,
Będziemy śmiać się tańcząc na rynku z wieśniakami,
Teraz już wiem, kocham Cię.

Miłość i nienawiść różnią się niewiele,
Woźnica trzaska z bicza, jedziemy na wesele,
W czerwonej bluzce z aksamitu
Marię i Ewę przypominasz mi, a mnie zabiją dziś.

Dzieci to pojęły, patrzą na mnie smutno,
Na czole trzecie oko straszy zimną pustką,
Bóg chyba wypił sporo bałkańskiego wina i poszedł spać,
Inaczej sensu brak.

inviata da Krzysiek Wrona - 1/8/2014 - 02:13



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org