Lingua   

Cinq Doigts

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Nous les ânes
(Lucien Lane)
God Knows I'm Good
(David Bowie)
L'Hélicon de Berluscon
(Lucien Lane)


Cinq Doigts

Canzone léviane – Cinq Doigts – Marco Valdo M.I. – 2010
Cycle du Cahier ligné – 84

Cinq Doigts est la huitante-quatrième chanson du Cycle du Cahier ligné, constitué d'éléments tirés du Quaderno a Cancelli de Carlo Levi.

Ah, Lucien l'âne mon ami, tu te souviens certainement de la canzone précédente, celle que j'avais intitulée bizarrement Crapoeuf et de cette comptine qui la commençait et de celle qui la finissait... Deux rébus enfantins... Celui-ci, celui-ci... Si tu les comptes, tu verras qu'ils sont cinq et que le dernier se distingue des autres... Et bien, ce sont les cinq doigts de la main qui servent à domestiquer l'enfant dans une gestuelle expressive et hypnotique. Ce sont eux qui reviennent ici. Et comme l'autre fois, le cinquième n'accepte pas de s'incliner, il n'accepte pas la loi du silence qui est la loi de la terreur, la loi de la peur, la loi de l'oppression.

Je la connais bien cette vieille pratique, je l'ai souvent rencontrée... Elle sert à maintenir la domination de ceux qui détiennent le pouvoir, même occulte, surtout occulte... C'est bien celle-là qu'on appelle l'omertà... Ce serait donc une canzone qui dévoile le mécanisme fondateur de tout pouvoir, de l'acceptation de la mafia et des privilèges qu'elle sert à protéger et à développer.

C'est bien cela... Mais tu verras, comme dans l'histoire du Petit Poucet ( le petit pouce... est aussi le petit doigt, le cinquième...), c'est le petit dernier qui se rebiffe et résiste. Juste au passage, je te signale cet hommage à Peppino Impastato, enfant de mafieux qui mena le combat contre la mafia jusqu'à en mourir... Cento Passi... C'est lui . . Je pense cependant que la canzone va bien au-delà de la lutte contre le pouvoir illégal, mais qu'elle met en cause tous les pouvoirs et le conformisme qu'on impose dès le plus jeune âge aux enfants, cette domestication systématique de l'être humain... Il te faut cependant lier les deux canzones, car c'est dans la première que se trouve décrite l'issue positive de ce piège – j'en profite pour cette démonstration des cinq :
« L'enfant,
Dans un paysage calciné
De coquilles vides et d'os de seiche
Subit le règne des maîtres.
Voilà l'œuf (1 – le pouce)
Celui-ci l'a cassé ( 2 - l'index)
Celui-ci lui a ôté la coquille (3 – le majeur – dit le doigt d'honneur)
Celui-ci l'a mangé. ( 4 – le médium)
Celui-là a refusé, ( 5 – l'auriculaire – le petit doigt)
Il a gardé sa liberté. »

C'est à espérer, dit Lucien l'âne, qu'il y en ait de plus en plus des comme çà et qu'ils soient de plus en plus nombreux à échapper aux manigances des riches et des puissants, qui avec leur arrogance, leurs promesses, leurs mensonges, leurs armées, leurs armes et leurs télévisions maintiennent leur domination, à tous prix.

Ce monde est décidément bien répugnant ..., dit Lucien l'âne en tirant une langue aussi longue qu'un jour sans pain. Montrez-lui votre main ouverte et ses cinq doigts qui en français comme italien voudra lui signifier ce que Cambronne disait aux alliés … MERDE ! (en italien : MERDA !) Ainsi, poursuivons le grand œuvre des Canuts et tissons-lui à ce vieillard cacochyme et sans désemparer son linceul dans un lin blanc qui irisera sa disparition et notre bonheur...

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane.
Les 5 frères, les 5 doigts
MERDE ! MERDA !
Le silence et l'omertà
Le cinquième qui a parlé
Celui qui a osé parler
Sera puni
Cent pas, cento passi,
Les 5 frères, les 5 doigts
MERDE ! MERDA !
Le silence et l'omertà
Nuit obscure, sommeil, obscurité :
Quelqu'un passe,
Regard à terre, nez baissé.
On ne sait pas qui passe.
On ne peut pas savoir
Il vaut mieux ne pas savoir.
C'est le véritable sens
De la philosophie de l'ignorance.
Les 5 frères, les 5 doigts
MERDE ! MERDA !
Le silence et l'omertà
Le savoir est un couperet.
Ignorer pour être ignorés.
Comme des feux follets
Ils apparaissent et disparaissent
Pour reparaître plus loin.
Qui c'est ? Qui est-ce ?
Baisse les yeux, ne vois rien.
On ne sait pas qui c'est.
Savoir, on ne peut pas
Savoir, il vaut mieux pas
Le savoir est un couperet.
Les 5 frères, les 5 doigts
MERDE ! MERDA !
Le silence et l'omertà
Quand j'étais petit
Mon père me disait, :
Tais-toi, petit
Garde tout secret.
Un jour, j'allais en campagne
J'ai vu sur le versant de la montagne
Deux hommes qui poussaient des cochons.
« Ce sont nos cousins ? Non, non...
Penche-toi à terre et ne regarde pas ».
Criait papa.
Les 5 frères, les 5 doigts
MERDE ! MERDA !
Le silence et l'omertà
Un peu après, trois carabiniers.
« Penche-toi à terre, dis que tu ne sais pas.
Sinon petit, tu resteras sans manger. »
Les carabiniers n'ont rien demandé
Ils étaient seulement trois.
Les 5 frères, les 5 doigts
MERDE ! MERDA !
Le silence et l'omertà
Les 5 frères, les 5 doigts
MERDE ! MERDA !

inviata da Marco Valdo M.I. - 1/2/2010 - 15:18



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org