Lingua   

Enfant soldat

Swift Guad
Lingua: Francese

Guarda il video


Swift Guad, Enfant soldat


Cerca altri video su Youtube


[2008]
Testo e musica di Swift Guad
Paroles et musique de Swift Guad
Lyrics and music by Swift Guad
Album: "Hecatombe"

swiftheca
J'ai 12 ans, mon nom est Sam
Je suis née à Monrovia
Capitale du Libéria
Pays libre et misérable
Enrôlé contre Taylor
Volontaire j’ai pris les armes
Les élus font peu d’efforts
Ici l’avenir est criblé de balles
"A vos ordres mon général"
Je dispose et j’exécute
Membre des forces rebelles
Contre l’état qui persécute
J’ai volé sur des cadavres
Car la guerre c’est faire des thunes
Le paradis est mort
Des vies s’éteignent
Là ou l’enfer débute
J’ai douze ans
C’est l’âge bête
Quand je me drogue, rien ne m’arrête
Alors je règle les histoires sur le tranchant de ma machette
Dans la rue c’est crasse pecque
Des corps gisent sur le trottoir
Carbonisés dans un pneu
Car la routine est bien trop noire
Moi j’ai des images atroces
A la fois bourreau et victime
C’était la guerre ou la mort
Donc la défense est légitime
J’élimine sans remord
Mon récit est véridique
Et bien avant ma naissance
Le climat était critique

Les balles sont des étoiles filantes que l'on dirait
L'ennemi craint mon arme est belle et rutilante comme dans un film américain
J’ai le kalash à l’épaule, uni dans un sale pétrin,
Je préfère la guerre à l’école,
Car on apprend sur le terrain
Congo ou Sierra Leone sont le théâtre de nos exploits
Et le bruit des balles qui fusent résonnent tout comme le seul espoir
A la paix on nous laisse croire, un dictateur pour modèle
J’ai causé des traumatismes et autres sévices corporels,
Intouchables, les élus sont bien souvent haut perchés
Manipulé, j’entends parler d’ONU et d’ONG
Un destin controversé du samedi au vendredi
Car le PNB est faible comme notre espérance de vie
Donc pour oublier notre sort, on préfère fumer de la merde
Imaginez le calvaire quand j’ai dû tuer ma mère
Moi j’ai bousculer par terre, adultes et nourrissons
L’ak-47 est trop lourd à porter donc nous pourrissons
Par ici c’est la merde, je rêve de States et d’hexagon

La mort est ma plus proche amie
Et toutes les vies s’évaporent
Mon surnom c’est Rambo, mon idole c’est Stallone
Chez moi le doute s’est installé entre rafales et hématomes
Elle a toujours le même arôme
La mort est fade, souvent très lente
Danse entraînante au son des balles, au sons des cris des gens que j’éventre
Devenir une légende vivante, glissant sur une mauvaise pente
Enfant Soldat des bidonvilles devient le patron au check point
J’ai massacré des villages pour une cause qui nous échappe
J’ai violé des femmes et vu des corps en stock à chaque étape
Je n’attendrai pas que l’état nous montre une amitié
On m’appelle génocide, crime de guerre ou contre l’humanité.

inviata da daniela -k.d.- - 28/1/2010 - 09:56



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org