Lingua   

Venditor di sassi

Alessio Lega


Lingua: Italiano

Guarda il video

Loading...

Ti può interessare anche...

La piazza, la loggia, la gru. Brescia, maggio 1974-novembre 2010
(Alessio Lega)
Marchand de cailloux
(Renaud)
Abd el-Salam
(Alessio Lega)


legles

Si tratta della versione italiana, piuttosto libera in alcuni punti, di Marchand de cailloux di Renaud. È ancora inedita in album, ma Alessio Lega la porta già in giro nei suoi concerti. Da questa canzone ha preso nome il suo blog.
Di' papà
ma dove sta
il venditor di sassi
e speriamo che lui passi
quand'ho la cartella!
La maestra dice in classe
la vita è un gioiello
che i cattivi avran la peggio
che il futuro è bello...

E allora...
Perchè i bimbi di Belfast
di Harlem, di Palermo
lottan con le pietre in mano
persi nell' inferno?
Quando raccontavano
di Davide e Golia
ho creduto fosse storia
e non solo poesia.

Di' papà
quand'è che passa
la giostra d¹allegria
vedo troppa gente sola
persa nella via
sento un pianto falso e infame
dai televisori
mentre c'è chi piange e ha fame
a due metri fuori.

Di' papà
se passerà
chi vende tenerezza
se potrà consolare
tutta la tristezza
di un mondo povero che crepa
e un altro soffocato
da tutta la merce invenduta
nel supermercato.

Quando offro il mio panino
a chi non mangia mai
quando do tutto il mio amore
a chi ha solo guai
non è per esser comunista
né un buon cristiano
cerco solo il gusto nuovo
di sentirmi umano.

Di' papà
ci son parole
che fan male alle orecchie
son le stesse son le sole
sempre quelle vecchie...
Fa' che trovi la mia rabbia
sotto la pietà
fa che trovi un'intifada
in ogni città.

Di' papà
ma dove sta
il venditor di pietre
e, stai attento, se è passato
poi ritorna indietro...
Se tu fai del mio dolore
e dei miei sassi infine
solo un urlo di furore
per le tue canzoncine!

inviata da Riccardo Venturi - 20/3/2005 - 14:26



Lingua: Francese

Version française – Vendeur de Pierres – Marco Valdo M.I. – 2009

Il s'agit de la version italienne, plutôt libre sur certains points, du Marchand de Cailloux de Renaud (lequel est un chanteur français). Elle est encore inédite n album, mais Alessio Lega l'emmène déjà dans ses concerts. Il a donné ce titre à son blog – en italien, évidemment, mais pas uniquement – voir son blog.

Ici commence un commentaire de Marco Valdo M.I. - traducteur à ses heures.
Version italienne d'une chanson française... : Dès lors on aurait pu croire qu'elle ne nécessiterait pas elle-même d'être à son tour traduite en français. En somme que la messe était dite... Mais les choses ne sont pas si simples et tout sincèrement, il n'en est rien.
Et si cette traduction en français d'un texte français traduit en italien avait comme premier but de permettre au lecteur de langue et de culture françaises de pouvoir comparer les deux versions : celle de Renaud et celle d'Alessio, elle débouche sur tout autre chose.
Sur la démonstration qu'autour d'un même thème (phénomène bien connu de ceux qui vont d'une langue à l'autre...), deux artistes ( qui certainement s'apprécient, sinon pourquoi Alessio Lega aurait-il connu les chansons de Renaud et l'aurait-il transposé ...) peuvent concevoir deux œuvres tissées sur la même trame et pourtant si différentes.
Par parenthèse, on a connu cette situation dans tous les arts (sans parler du reste des activités humaines) depuis très longtemps. De combien de tableaux n'a-t-on pas la version par des maîtres différents. Ne fût-ce que la Maja nue... Cette femme allongée qui inspira de nombreux admirateurs...
Pour en revenir à ces chansons, on n'est pas dans la même culture, me dira-t-on. Oui, c'est justement de cela qu'il s'agit; on n'est pas dans le même ton et comme on sait, en musique, changer de ton, change la perception que l'auditeur peut avoir. Ainsi, tout en respectant la trame de la chanson de Renaud, Alessio Lega introduit une autre manière, une autre dimension....
Comment dire ? Plus âpre, plus politique.
Ainsi Parlait Marco Valdo M.I.
VENDEUR DE PIERRES

Dis papa, dis-moi où
Est le vendeur de cailloux.
Espérons qu'il passe
quand j'ai mon cartable !
La maîtresse dit en classe
Que les méchants iront au diable
Que la vie est un joyau
Que le futur est beau...

Et alors...
Pourquoi les enfants de Belfast
De Harlem, de Palerme
Luttent avec des pierres à la main
Perdus dans ces enfers ?
Quand ils racontaient
David et Goliath
J'ai cru que c'était de l'histoire
Et pas seulement de la poésie.

Dis papa
quand c'est que passe
Le manège enchanté
Je vois trop de gens seuls
Perdus dans la rue
J'entends l'infâme et faux pleur
des téléviseurs
Tandis que là dehors, à deux pas.
il y en a qui pleurent et qui ont froid

Dis papa
Il passera
Celui qui vend de la tendresse
Qui consolera
toute la tristesse
D'un monde pauvre qui d'un côté, crève
Et de l'autre suffoque
Par toutes les marchandises invendues
Dans le supermarché.

Quand j'offre mon petit pain
À celui qui ne mange jamais
Quand je donne mon amour
À celui qui n'a que des ennuis.
Ce n'est pas pour être communiste
ni un bon chrétien
Je cherche seulement à trouver le goût
de me sentir humain

Dis papa
Il y a des mots
qui font mal aux oreilles.
Ce sont les seuls, ce sont les mêmes
Toujours ces vieilles...
Fais que je retrouve ma rage
sous la pitié
Fais que je découvre une intifada
dans chaque ville.

Dis papa
Mais où est donc
Le vendeur de pierres
Et, fais attention, s'il est passé
Il reviendra sur ses pas...
Si tu fais de ma douleur
Et de mes innombrables pierres
Un hurlement de fureur
Pour meubler tes chansons !

inviata da Marco Valdo M.I. - 6/2/2009 - 22:22


Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org