Lingua   

Aux Bat. d'Af.

Aristide Bruant
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

Le Père Noël et la petite fille, incl.Leggenda di Natale; La canzone di Marinella; Bocca di Rosa
(Georges Brassens)
À Biribi
(Aristide Bruant)
À la caserne
(anonimo)


[1906?]
Una canzone dedicata ai "Bataillons d'Afrique", i cui "chasseurs" erano tutti criminali comuni che avevano deciso - poveretti - di risparmiarsi un po' di galera da civili per infognarsi in una galera ben peggiore, quella nelle guerre e nei presidi della "Grandeur" colonialista.

... Da quando sono in questa puttana d'Africa
A fare il cretino con uno zaino in spalla,
Mio caro amico, sono diventato secco come un bastone
E non ho altro che pelle sulle ossa...
Mon vieux frangin tu viens d'bouffer d'la case,
T'es un garçon comme moi, tu n'as pas l'taf,
J'écris deux mots et j'profite d'l'occase,
Pour t'envoyer le refrain des Bat. d'Af.

V'là l'Bat. d'Af. qui passe,
Ohé ! Ceux d'la classe !
Vivent les Pantinois
Qui vont s'tirer dans quéques mois;
A nous les gonzesses,
Vivent nos ménesses !
On les retrouv'ra
Quand la classe partira.

Depuis que j'suis dans c'tte putain d'Afrique
A faire l'Jacques avec un sac su' l'dos,
Mon vieux frangin, j'suis sec comme un coup d'trique,
J'ai bentôt pus que d'la peau su' les os.

V'là l'Bat. d'Af. qui passe,
Ohé ! Ceux d'la classe !
Vivent les Pantinois
Qui vont s'tirer dans quéques mois;
A nous les gonzesses,
Vivent nos ménesses !
On les retrouv'ra
Quand la classe partira.

Embrasse pour moi ma p'tite femme la Fernande
Qui fait la r'tape au coin d'l'av'nue d'Clichy;
Dis-y que j'l'aime et dis-y qu'a m'attende
Encore quéque temps et j'vas êt' affranchi.

V'là l'Bat. d'Af. qui passe,
Ohé ! Ceux d'la classe !
Vivent les Pantinois
Qui vont s'tirer dans quéques mois;
A nous les gonzesses,
Vivent nos ménesses !
On les retrouv'ra
Quand la classe partira.

Surtout dis-y qu'a s'fasse pas foute au poste,
Qu'a s'pique pas l'nez, qu'a s'fasse pas d'mauvais sang
Et qu'a m'envoye quéqu'fois des timbres-poste,
Pour me payer des figues et du pain blanc.

V'là l'Bat. d'Af. qui passe,
Ohé ! Ceux d'la classe !
Vivent les Pantinois
Qui vont s'tirer dans quéques mois;
A nous les gonzesses,
Vivent nos ménesses !
On les retrouv'ra
Quand la classe partira.

Souhaite el' bonjour au père et à la mère,
Dis à ma femme qu'a tâche d'les aider...
Faut pas laisser les vieux dans la misère,
Car à leur âge on doit rien s'emmerder.

V'là l'Bat. d'Af. qui passe,
Ohé ! Ceux d'la classe !
Vivent les Pantinois
Qui vont s'tirer dans quéques mois;
A nous les gonzesses,
Vivent nos ménesses !
On les retrouv'ra
Quand la classe partira.

Mon vieux frangin, je n'vois pus rien à t'dire,
Dis ben des choses à tous les barbillons,
Dis au daron qu'i' n'oublie pas d'm'écrire,
Dis à Fernan' qu'a n'me fasse pas d'paillons.

V'là l'Bat. d'Af. qui passe,
Ohé ! Ceux d'la classe !
Vivent les Pantinois
Qui vont s'tirer dans quéques mois;
A nous les gonzesses,
Vivent nos ménesses !
On les retrouv'ra
Quand la classe partira.

inviata da Alessandro - 15/10/2009 - 10:05



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org