Lingua   

Caporetto '17

Ivan Della Mea


Lingua: Italiano


Ti può interessare anche...

Io so che un giorno
(Ivan Della Mea)
Judith à Caporetto
(Marco Valdo M.I.)
Semmai la patria non avesse ragione
(Les Ondes Martenot)


idmea
[1973]
Testo e musica di Ivan Della Mea
dall'album-cantata "La Balorda"
Bal
So 'ndato in guera so 'ndato in guera
mi ci han mandato
mandato al fronte contro al nemi'
contro al nemi'

So 'ndato all'assalto so 'andato all'assalto
mi ci han mandato
e i miei compagni li ho visti a fuggir
li ho visti a fuggir

Prima il maggiore poi il capitano
prima il maggiore
e poi il tenente e dietro mi
e dietro mi

Dice il maggiore al capitano
dice il maggiore
"Sior capitano resista qui
resista qui"

E il capitano dice al tenente
il capitano
"Sior tenentino resista qui
resista qui"

El sior tenente mi dice "Tonio"
el sior tenente
mi dice "Tonio tu spèta 'l nemi'
tu spèta 'l nemi'"

Io ci ho risposto "Sissior tenente
io ci ho risposto
quand'ecco una palla mi viene a colpir
mi viene a colpir

E giù in terra c'era un beretto
lì giù per terra
sì un bel beretto ma da general
ma da general

Tant per crepà me lo son messo
tant per crepà
e poi son morto ma da general
ma da general

'Rivato in cielo press'a San Pietro
'rivato in cielo
press'a San Pietro e lù 'l m'ha vardà
e lù 'l m'ha vardà

"In paradiso non entri mica
in paradiso
con quel beretto che male ti sta
che male ti sta

Tu non lo sai ma quel beretto
tu non lo sai
che l'ha perduto chi che t'ha copà
che che t'ha copà"

Oé ti San Pietro tu dimmi il vero
oé ti San Pietro
tu devi dirmi che l'è che m'ha copà
chi l'è che m'ha copà

"L'è stà 'l Badoglio te disi Tonio
l'è stà 'l Badoglio
che a Caporetto 'l s'è imboscà
el s'è imboscà"

Oé ti San Pietro tu dimmi il vero
oé ti San Pietro
tu devi dirmi se l'han condannà
se l'han condannà

"Lui l'han promosso, povero Tonio
lui l'han promosso
l'han nominato primo general
primo general"

È questa guerra, o santo Pietro
la santa guerra
ma dei padroni e dei general
e dei general

"È questo il mondo, povero Tonio
è questo il mondo
e arriva in cielo chi sa pazientar
chi sa perdonar

Pazienza un'ostia, o santo Pietro
pazienza un'ostia
mi vo all'inferno per non pazientar
per non pazientar

Pazienza un'ostia, o santo Pietro
pazienza un'ostia
l'è mèj l'inferno ma che pazientar
ma che perdonar!

inviata da Riccardo Venturi



Lingua: Francese

Version française - CAPORETTO 1917 – Marco Valdo M.I. – 2010
Chanson italienne – Caporetto '17 – Ivan Della Mea – 1973


Juste deux petites remarques : la première concerne le mot : « Hostie » (in italiano : ostia) qui dans un usage ancien – dans les deux langues – signifie : victime sacrificielle – j'ai préféré garder le mot tel quel (et non victime); la seconde, c'est de renvoyer pour le commentaire à Judith à Caporetto.

Ce Badoglio quand même..., dit Lucien l'âne en raclant le sol de colère rentrée. C'est un peu le Pétain italien... La vieille baderne qui avait conquis sa « gloire » sur la peau des autres, qui ordonna mille massacres, s'en courut dès qu'il le put, servit sous le régime et qu'on rappela en sauveur de la nation.... Le Saint Pierre de la chanson a bien raison... et Tonio encore plus, mieux vaut encore s'en aller au diable.... que fréquenter ces gens-là.

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
CAPORETTO 1917

Je suis allé en guerre je suis allé en guerre
Ils m'y ont envoyé
Envoyé au front contre l'ennemi
Contre l'ennemi

Je suis allé à l'assaut je suis allé à l'assaut
Ils m'y ont envoyé
Et j'ai vu mes compagnons s'enfuir
Je les ai vu s'enfuir

D'abord le major puis le capitaine
D'abord le major
Puis le lieutenant et tout derrière moi
Et tout derrière moi

Le major dit au capitaine
Dit au capitaine
« Capitaine résistez ici
Résistez ici »

Le capitaine dit au lieutenant
Dit au lieutenant
« Lieutenant résistez ici
Résistez ici »

Le lieutenant me dit « Tonio »
Le lieutenant
Me dit « Tonio tu attends ici l'ennemi
Tu attends ici l'ennemi »

Je lui ai répondu « Oui mon Lieutenant
Moi, je lui ai répondu
Quand voici qu'une balle vient à me frapper
Vient à me frapper

Et là par terre il y avait un képi
Là par terre
Un beau képi mais de général
Mais de général

Tant qu'à crever, je me le suis mis
Tant qu'à crever
Et puis, je suis mort mais en général
Mais en général

Arrivé au ciel près de Saint Pierre
Arrivé au ciel
Près de Saint Pierre et il me regarde
Et il me regarde

« Au Paradis tu n'entres pas
Au Paradis
Avec ce képi qui te va mal
Qui te va mal

Tu ne le sais pas mais ce képi
Tu ne le sais pas
Celui qui l'a perdu est celui qui t'a eu
Celui qui t'a eu »

Oyi ti, Saint Pierre toi dis-moi la vérité
Oyi ti, Saint Pierre
Tu dois me dire quel est celui qui m'a eu
Qui est celui qui m' a eu.

C'est Badoglio, je te le dis Tonio
C'est Badoglio
Qui à Caporetto s'est embusqué
Il s'est embusqué ».

Oyï ti, Saint Pierre toi dis-moi la vérité
Oyï ti, Saint Pierre
Tu dois me dire s'ils l'ont condamné
S'ils l'ont condamné

« Lui, ils l'ont promu, pauvre Tonio
Lui, ils l'ont promu
Ils l'ont nommé général en chef
Général en chef. »

C'est çà cette guerre, ô Saint Pierre
La guerre sainte
Mais des patrons et des généraux
Et des généraux.

« Ainsi va le monde, pauvre Tonio
Ainsi va le monde
Et arrive au ciel qui sait patienter
Qui sait pardonner

Patience une hostie, ô Saint Pierre
Patience une hostie
Je vais en enfer pour ne pas patienter
Pour ne pas patienter

Patience une hostie, ô Saint Pierre
Patience une hostie
L'est mieux l'enfer que patienter
Que pardonner !

inviata da Marco Valdo M.I. - 17/2/2010 - 21:46



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org