Lingua   

Ma loro sono avanti

I Gatti Mézzi
Lingua: Italiano (Toscano Pisano)

Lista delle versioni e commenti


Ti può interessare anche...

Requiem for Tookie Williams
(Nora Roman and the Border Busters)
Gun Control
(Ian Hunter)
Love is a Good Thing
(Sheryl Crow)


Testo di Fabio Meini
dall'album "Struscioni" (2009)

gatti mezzi


Testo ormai storico, musicato e portato live sia da La Ghenga che dai Gatti Mézzi. In questa versione ritoccata per l'occasione, sarà incisa nel terzo disco "Struscioni" dei Gatti Mézzi.

da Rime pisane
Questa ‘anzone parla, dello stato amerïano
in tutto ir su’ ‘omplesso, di fenomeno mondano
ne parla in uno stile, non propio gentile
ma che siano de’ ridïoli, è ‘r men che si può dire.

Ma loro sono avanti, sono andati sulla Luna
ma di tende dell’indiani, ‘un ce n’è rimasta una
Ma loro sono avanti, sïuri della sòrte
di chi aspetta per dell’anni, la pena di morte.

Sedie elettrïe, fucilazione, anco l’impiccagione
è roba da non credici, pare un firme di Leone
cianno ponti, grattacieli, miraoli d’archittetti
poi danno le pistole, in mano anch’ a’ bimbetti

fitness, streccing e bodibirding, sono temi a loro cari
ma vai a cercà’ le fïe ‘n Amerïa, trovi solo dei maiali
mangian’ senape e mostarda, pollo fritto e marmellata
‘un si pone ‘r paragone, cor mi’ pane e soppressata

ma loro sono avanti, in tutti ‘vanti ‘ampi
l’Amerïa ‘r paradiso, dell’attori e de’ ‘antanti
coll’effetti digitali, ir Titànic e ‘ vadrini
e noi che siamo ‘ndietro, con Totò e con Fellini.

Ma loro sono avanti, ma chi è dietro di sïuro
per la legge naturale, glielo pòr buttà’ ner culo.

10/8/2009 - 21:08



Lingua: Francese

Version française - EUX SONT DEVANT – Marco Valdo M.I. – 2009
Chanson italienne (Pisan) – Ma loro sono avanti – Gatti Mézzi - 2009

Ah ça, Lucien l'âne mon ami, voilà qu'il me faut traduire du pisan. Du pisano. Quelle aventure ! Çà me rappelle le Pisanello, ce vin que notre ami fait là-bas en Sardaigne... Je l'aime bien celui-là.
J'aime aussi assez cette chanson que voilà, alors je l'ai fait. Il y a bien un ou deux endroits où j'ai comme des doutes sur ma traduction. Mais en ce cas, il y aura bien une bonne âme pour corriger mon erreur et me l'expliquer. Car vois-tu Lucien, je n'ai pas toute la science nécessaire … Mais à la guerre comme à la guerre, il fallait aller de l'avant....

Oui, c'est sûr, avec cette chanson, il faut aller de l'avant. Mais je crois bien qu'en gros ( sans allusion perverse à l'obèsité américaine...), tu dois être dans le bon.

Et puis, vois-tu Lucien âne savant, le français est une langue incomplète et parfois, elle ne dispose pas des mots qu'il faut. Par exemple, le mot italien mondano, que j'ai traduit – e qui est une traduction littérale légitime – par mondain. Et bien, c'est une traduction équivoque; en ce que dans son sens ancien – celui qu'on trouve encore communément en italien, « mondain » était un mot qui voulait dire tout simplement « du monde ». Donc, ici : l'État américain dans toute sa dimension de phénomène « du monde » - faisant partie du monde. Par contre, comme tu sais, actuellement, en français, « mondain » veut signifier d'un « certain monde », du « beau monde », de « la haute société ». Ce qui est un peu restrictif et crée l'équivoque. Mais j'ai préféré rendre à « mondain » son sens ancien et premier... Qu'aurais-je pu faire d'autre, d'ailleurs ?

Bof, dit Lucien l'âne d'un ton dubitatif, rien sans doute.

Pour le reste, la chanson italienne, malgré la télévision et l'abêtissement généralisé qu'elle répand, a encore de belles réserves d'ironie....

Ainsi Parlait Marco Valdo M.I.
EUX SONT DEVANT

Cette chanson parle de l'État américain
Dans toute sa complexité de phénomène mondain
Elle en parle dans un style pas vraiment gentil
Mais qu'ils soient ridicules, c'est le moins qu'on puisse en dire.

Mais eux sont en avant, ils sont allés sur la Lune,
Mais des tentes d'Indiens, il n'en est pas resté une.
Pourtant eux, ils sont en avant, sûrs du sort
De celui qui attend depuis des années la peine de mort.

Chaises électriques, fusillade, même encore la pendaison
Des choses à n'y pas croire, on croirait un film de Leone.
Ils ont des ponts, des gratte-ciel, des miracles architecturaux
Et ils mettent des pistolets dans les mains des enfants.

Fitenesse, strettechingue et bodibuldingue, leur sont chers
Mais si tu cherches des filles en Amérique, tu ne trouves que des porcs.
Ils mangent senape et moutarde, du poulet frit et de la marmelade
Rien de comparable au pain et au saucisson.

Mais eux, ils sont en avant, dans tous les domaines en avant
L'Amérique est le paradis des acteurs, des chanteurs
Avec les effets digitaux, le Titanic et la monnaie
Et nous, nous sommes en arrière, avec Totò et Fellini

Mais eux sont devant et ceux qui sont derrière, c'est sûr,
Par une loi naturelle, peuvent leur foutre dans le cul.

inviata da Marco Valdo M.I. - 11/8/2009 - 22:42



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org