Lingua   

Chat perché

Marco Valdo M.I.
Lingua: Francese


Ti può interessare anche...

L'Hélicon de Berluscon
(Lucien Lane)
Ska-P: El gato Lopez
(GLI EXTRA DELLE CCG / AWS EXTRAS / LES EXTRAS DES CCG)
Οι γάτες των φορτηγών
(Xembarki / Ξέμπαρκοι)


Chat Perché

Canzone léviane – Chat Perché – Marco Valdo M.I. – 2009

Cycle du Cahier ligné – 26

Chat Perché est la vingt-sixième chanson du Cycle du Cahier ligné.

Le jeu du Chat perché auquel jouent les enfants est un jeu de poursuite où le poursuivant, dit le chat, doit tenter d'attraper un des autres joueurs au moment où ce dernier n'est pas « perché ». Il y a de nombreuses variantes.

Ici, on est à nouveau dans le cauchemar du prisonnier-blessé et comme dans ces songes, divers niveaux de conscience, diverses histoires se mélangent comme les morceaux de papier coloré dans un kaléidoscope. Le rêve ainsi compris est le moment où dans ce maelström, les idées se mettent en place, la pensée chaotique redonne sens au monde, où l'on va par ces voies chantournées à l'essentiel. Les idées se bousculent et tentent de saisir par la pensée la complexité du monde.

Au travers de sa pensée en pleine activité, le rêveur affirme sa propre existence. Le rêve est un acte de création, il relève de l'univers poétique; pour celui qui le monde écrase, le rêve est un acte de reconstruction et de résistance.

Ainsi Parlait Marco Valdo M.I.
La corrida dans le corridor
Alterne dans l'accord
Le taureau et son assassin.
La victime fuit son destin.
Rouge furie contre patience noire
Elle cherche à éviter l'abattoir.
L'issue qui attend,
Par un jour serein, l'enfant
aujourd'hui enterré
sous les yeuses dans le pré.
Dans une caissette d'oranges amères,
On porta sa dépouille trop légère.
Comme sur le Ponte Vecchio sous la lune
Les rats Iphigénies sont portés,
Sur les autels théocratiques
Pour être sacrifiés
Et sauver la ville historique,
L'idée divine et la propriété.
La religion du sacrifice
Oblige à ce cruel office.
Et les Dieux du village
Font la Loi sauvage.
Dans le corridor illuminé
Comme les boulevards de Paris,
Ils jouent au chat perché.
Le chat poursuit la souris
Le chat cherche le rat caché.
Sous les tapisseries fleuries
Ou sous les tapis élimés.
La souris et le rat s'enfuient
Battements du cœur affolé
du rat,
Battements de l'œil
du chat.
Le chat est en deuil.
Le rat et la souris sont partis.
Dans cette guerre éternelle où chacun a son parti
Dans la Guerre de Cent Mille Ans
Finalement, finalement,
On peut être puissant ou ne l'être pas,
Mais dominer les autres n'est peut-être pas
Ce qu'il y a de plus intelligent.

inviata da Marco Valdo M.I - 25/6/2009 - 22:50



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org