Lingua   

Padreterno@aldilà.com

Fausto Amodei


Lingua: Italiano


Ti può interessare anche...

God Is Not With You !
(Ira Dei)
Lettera dalla caserma
(Fausto Amodei)
Le dormeur du val
(Léo Ferré)


[2005]

Album :Per fortuna c'è il Cavaliere
amodei5
Aprendo sul pc la mia casella
della posta elettronica in arrivo
mi trovo giunto lì alla chetichella
un file di word parecchio impegnativo.

Ho voluto capir chi era il mittente
e il suo indirizzo email era il seguente
padreterno@aldilà
.com che diavolo sarà?
Sarà mica uno scherzo mi son chiesto
ma ho salvato su hard disk l'intero testo.

Sentite figli cari sentite figli belli
si dà purtroppo il caso e questo dura già da un pezzo
che sempre più a sproposito dei vostro fratelli
mi assillano volendo mettermi di mezzo.

Soltanto per citarvi il caso più recente
un presidente in carica potente e molto ingordo
volendo far la guerra a un tale in medio oriente
gridava ai quattro venti che io pure ero d'accordo.

Quel tale in medio oriente da prender con le molle
uno dei dittatori più feroci e sanguinari
giurava ai propri sudditi per trascinar le folle
che io gli avrei sconfitto gli avversari.

E sempre in quelle zone c'è chi con l'esplosivo
si fa saltare in mezzo a donne e bimbi in mille pezzi
sicuro che quel gesto chissà per che motivo
non solo io l'approvi ma anzi io l'apprezzi.

Nel campo avverso invece si spingono colonne
di tanks e carri armati ben convinti chissà come
che anche quando uccidono civili bimbi e donne
è una missione sacra che essi compiono a mio nome.

Ma adesso mondo boia adesso dico basta
lo dico a destra e a manca in alto in basso fuori
[e dentro
io sono remissivo e son di buona pasta
però in queste porcate io non c'entro.

Mi chiamino col nome di Jehovah o di Brahma
di Osiride di Baal di Manitù di Allah di Dio
smentisco ufficialmente l'incauto che proclama
che ste cazzate le si compia a nome mio.

Sia chiaro che io non c'entro con i bombardamenti
con tutti gli attentati soprattutto se suicidi
con le pulizie etniche e analoghi accidenti
come le guerre sante oppure come i genocidi.

Con tutte le crociate e similari imprese
e con tutte le notti di san Bartolomeo
chi sian fatte per mano di un palestinese
oppure di un cristiano o di un ebreo.

Sia chiaro ch'io non c'entro chiunque mi abbia chiesto
la sponsorizzazione di un'azione bellicosa
mullah o preti o lama per me non fanno testo
sciamani e ayatollah sono la stessa cosa.

Sia vescovo che abate sia Pope che bramino
non han diritto a dare una bandiera al loro Dio
non archimandrita e non ce l'ha il rabbino
perchè il libero arbitrio sia ben chiaro ce l'ho
anch'io.

E state bene attenti voi chierici e voi laici
e fateci attenzione perchè se m'arrabbio io
sia per i musulmani che per cristiani o ebraici
fuori d'ogni metafora sarà un'ira di Dio.

C'è infine un caso limite che mi fa proprio affliggere
è quando ste pretese me le avanza un impostore
allora io m'arrabbio e mando a farsi friggere
chi si proclama unto dal Signore
allora io m'arrabbio e mando a farsi friggere
chi si proclama unto dal Signore.

inviata da adriana - 11/6/2009 - 10:08


19/10/2009 - 18:22



Lingua: Francese

Version française – DIEULEPERE@ AUDELA.COM – Marco Valdo M.I. – 2013

Chanson italienne – Padreterno@aldilà.com - Fausto Amodei – 2005

Écoute-moi
Pauvre monde, insupportable monde
C'en est trop, tu es tombé trop bas
Tu es trop gris, tu es trop laid
Abominable monde
Écoute-moi
L'Homme de la Mancha



Figure-toi, Lucien l'âne mon ami, qu'il y a des gens plus tolérants que la tolérance, qu'on dit dans le jargon contemporain des gens « politiquement corrects », alors qu'à mon sens, il serait plus exact de les appeler des gens « cléricalement corrects »... ces gens pour qui il ne peut être question de mettre en cause les religions, pour lesquels il convient de les avaler telles qu'elles sont, de gober toutes leurs fadaises et en quelque sorte, pour la plus grande gloire des prélates et des prélats, des imames et des imams, des abbés, des abbesses, des moines et des moinesses, des papes et des papesses, des rabbins et des rabbines et de tous ces gens qui en font métier. On entend voler des mots comme respect, tolérance... Mais cette dernière est de pure rhétorique et forcément à sens unique dès lors qu'elle entend mettre en cause et interdire l'humour, l'ironie, la critique, le sarcasme... et même, si on les laisse faire (et quand ils sont en force, ils le font sans autre état d'âme), ils condamneraient et réprimeraient au besoin par les pires sévices tout raisonnement, tout mot, tout argument, toute pensée qui jetterait le moindre soupçon sur la réalité et le sérieux des fondements de leur religion. Ils s'empresseraient de mettre à mal le fauteur de troubles, l'empêcheur de croire en rond.


En effet, Marco Valdo M.I. mon ami, on en a connu des bains de sang qui se cachaient derrière ce respect et cette tolérance. Dans le fond, l'affaire se réduit à ceci : ils peuvent énoncer leurs âneries et nous ne pouvons même pas laisser supposer les nôtres. Mais « noi, non siamo cristiani, siamo somari » et nous n'entendons pas nous soumettre ni à un dogme, ni a un parti, ni à une religion, ni à un dieu, ni à un maître... car ce serait simplement nous anéantir. Cela dit, que raconte la chanson ?


Elle est bien curieuse, dit Marco Valdo M.I. en laissant fleurir un grand sourire, car elle met en scène rien moins que Dieu le Père... et dans son rôle, dans la peau de ce personnage de chanson ou de toute œuvre d'imagination ou de fantaisie comme disent nos amis Italiens, il n'est pas plus mal venu que son compère le diable, le fantôme du lac, le petit chaperon rouge ou les trois petits cochons. Donc, notre chanteur, le bon Fausto Amodei, vient d'ouvrir la boîte à messages de son ordinateur et découvre un message envoyé par le Père éternel, lequel a bien du souci à se faire avec tous ses croyants de nationalités, de confessions et de devises à taux variables :Got mit Uns, Dieu le veut !, In God, we trust, Allah est grand, Rama la guerre et Vichnou la Paix... tant ils s'invectivent, se disputent, se massacrent entre eux, assassinent et s'assassinent à tour de bras, se suicident et tout ça, en son nom... Voila qui le dérange tout autant. Il ne veut en aucun cas tremper dans pareilles boucheries. Et il lance une longue tirade de colère et répudie toutes les religions... en ce que précisément, elles prétendent parler en son nom et lui font endosser toutes leurs absurdités et leurs œuvres criminelles.


En admettant le temps de la chanson, cette supposition de l'existence, pour le coup vraiment théorique, de ce personnage de Dieu – et c'est d'ailleurs ce que fait le chanteur – il n'aurait pas vraiment tort ce pèreéternel.com de renvoyer tous ces fanatiques à leurs individuelles et collectives responsabilités d'assassins patentés. Personnellement, je trouve que puisqu'on poursuit bien des responsables de partis ou des responsables politiques pour les massacres et crimes contre l'humanité et autres génocides, on devrait de même poursuivre les responsables des religions pour les abominations qu'elles ont couvertes et même, appelées de leurs vœux. Voilà qui serait politiquement correct... En attendant, reprenons tranquillement notre tâche et tissons le suaire vrai, faux ou saint peu nous importe, de ce vieux monde crédule, fantasmagorique, bigot, fanatique, trop plein de religieux et de religions et cacochyme.

Heureusement !

Ainsi Parlaient Marco Valdo M.I. et Lucien Lane
DIEULEPERE@ AUDELA.COM

Ouvrant la boîte à message
De mon mail entrant
J'ai trouvé en haut de la page
Un fichier assez surprenant

Quant à l'expéditeur
Son adresse est d'ailleurs
Pereternel@audela.com
Qui c'est ce bonhomme ?
Qu'est-ce que j'ai gagné ?
À tout hasard, j'ai tout sauvegardé

Enfants, petits et grands, écoutez !
Ça dure depuis déjà un bon bout de temps
Vos frères de plus en plus inopportunément
Me harcèlent et me tirent de leur côté

Juste pour vous citer le cas le plus récent
Un président puissant et très gourmand
Voulait faire la guerre au Moyen-Orient
Il criait sur tous les toits « Dieu est grand ! »

Cet homme du Moyen-Orient est simplement
Un dictateur les plus féroces et sanguinaires
Il jura solennellement pour entraîner ses gens
Que j'écraserais leurs adversaires.

Et toujours là-bas, il y en a qui bourrés d'explosif
Se font sauter au milieu de femmes et d'enfants
Il est pourtant évident
Qu'à de telles folies, je suis nettement rétif.

Dans le camp adverse, ils envoient leurs chars
Convaincus qui sait par quel hasard
Qu'eux aussi quand ils tuent civils, femmes et enfants
Remplissent une mission sacrée au nom du Tout Puissant.

Mais maintenant,maintenant, je dis basta
Insupportable monde, tu es tombé bien trop bas
Je suis de bonne composition, mais cette fois
De telles saloperies, crois-moi, je n'en veux pas

Vous m'appelez Jéhovah ou Brahma
Osiris, Baal, Manitou, Dieu ou Allah
Je renie officiellement les impudents qui font
Toute cette merde en mon nom.

Je n'ai rien à voir avec vos bombardements
Tous vos attentats et vos suicides
Vos nettoyages ethniques et vos accidents
Vos guerres saintes et vos génocides.

Avec vos croisades, vos hécatombes, vos bains de sang
Toutes vos nuits où vous vous trucidez joyeusement
Au nom d'aberrations palestiniennes
Juives ou chrétiennes.

Je ne veux rien savoir de vos problèmes
Ni parrainer vos actions, vos fatwas
Mollahs, prêtres ou lamas pour moi c'est du pareil au même
Chamans et ayatollahs, c'est la même mafia.

Évêque, abbé, pape, pope, vicaire
Vous n'avez pas le droit d'imposer à Dieu une bannière
Ni archimandrite, ni brahmane, ni rabbin
Car moi aussi, j'ai droit au libre-examen.

Et faites bien attention à vous prêtres et fidèles
Faites attention, car si je me fâche
Musulmans, chrétiens, juifs, jeunes ou vieux
Sans métaphore, ce sera une colère de Dieu

Enfin, le pire qui le plus m'afflige et me fend le cœur
C'est quand je découvre un imposteur
Alors, je suis colère et j'envoie se faire cuire
Celui qui prétend parler au nom de Dieu

Alors, je suis colère et j'envoie se faire cuire
Celui qui prétend parler au nom de Dieu.

inviata da Marco Valdo M.I. - 3/5/2013 - 16:19



Pagina principale CCG

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com




hosted by inventati.org